close
Business

Le numéro 2 de la bière nord-américaine prévoit une future baisse de profit

Blog-Cannabis

Molson Coors : La consommation de cannabis pourrait nuire aux résultats financiers de l’entreprise

Le deuxième plus important fabricant de bière en Amérique du Nord prévient une fois de plus ses actionnaires que la marée montante du cannabis légale pourrait avoir un impact négatif sur ses profits.

Molson Coors de Denver a déclaré qu’une baisse de la consommation de ses produits pourrait avoir une incidence défavorable sur ses activités.

“Bien que l’impact final soit actuellement inconnu, l’émergence du cannabis légal dans certains États américains et au Canada pourrait entraîner un déplacement du revenu discrétionnaire de nos produits ou un changement dans les préférences des consommateurs par rapport à la bière”, a indiqué la société dans un dépôt réglementaire auprès de la Securities and Exchange Commission américaine le mois dernier.

Molson Coors a de la difficulté à soutenir la concurrence au Canada, bien que l’entreprise n’ait pas directement attribué les malheurs récents au cannabis légal.

“Si le marché canadien de la bière continue de décliner, l’incidence sur nos résultats financiers pourrait être exacerbée en raison de notre part importante de l’ensemble du marché “, a souligné la société.
L’an dernier, un groupe commercial canadien représentant 50 fabricants de bière s’est inquiété du fait que le marché de la marijuana à des fins récréatives réduirait ses profits et a demandé au gouvernement du Canada d’augmenter les taxes sur le cannabis.

“Le potentiel de cannibalisation de la bière par le cannabis légale (au Canada) est beaucoup plus important qu’aux États-Unis en raison de nos taxes plus élevées sur la bière et de nos prix élevés “, a déclaré Luke Harford, président de Beer Canada, au Sénat canadien l’été dernier.

à lire aussi
La Californie en route pour la légalisation des champignons psychédéliques

Molson Coors fait partie d’un petit nombre de fabricants d’alcool qui investissent dans l’industrie du cannabis.

En octobre dernier, la société de Denver a formé une coentreprise avec le détenteur de licence québécois Hexo pour développer, produire et commercialiser des boissons non alcoolisées à base de cannabis au Canada une fois que ces produits seront autorisés.

Molson Coors détient 57,5 % de la coentreprise.

“Les autres charges de 22 M$ en 2018 sont principalement attribuables aux charges liées aux pertes non réalisées sur les bons de souscription émis dans le cadre de la formation de la coentreprise Truss, a écrit la société dans son dépôt.

Molson Coors a également déclaré qu’elle détient des bons de souscription jusqu’au 4 octobre 2021, lui permettant d’acheter 11,5 millions d’actions ordinaires d’Hexo pour 6 dollars canadiens (4,50 $) l’action.

“La juste valeur de nos bons de souscription au 31 décembre 2018 était de 19,6 millions de dollars.”

Le Canada a établi un règlement sur le déploiement du cannabis comestible, des extraits et des produits topiques plus tard cette année.

à lire aussi
Trump veut la fin de l'interdiction fédérale du cannabis

Molson Coors est inscrite à la Bourse de New York (NYSE) sous le symbole TAP. Hexo se négocie à la Bourse de Toronto et à la Bourse de New York sous le nom de Hexo.

Source : Mjbizdaily

En relation avec la bière :

DU NOUVEAU CHEZ HEINEKEN LA GAMME HI-FI HOPS

LA SOCIÉTÉ PRODUCTRICE DE CORONA INVESTIT 4 MILLIARDS DE DOLLARS DANS CANOPY GROWTH

LA BIÈRE INFUSÉE AUX CANNABINOÏDES

LA BIÈRE MISE À MAL PAR LA LÉGALISATION

Tags : AlcoolbièreCanadaUS