close
légalisation

Whoopi Goldberg s’exprime à nouveau sur la légalisation

Blog-Cannabis

”Laissons les adultes être adultes et légalisons la weed”

L’Assemblée législative du New Jersey a prévu un vote sur le projet de loi controversé visant à légaliser le cannabis pour “usage réservé à l’adulte” ce 25 mars, mais on ne sait toujours pas s’il recevra suffisamment de votes pour être adopté. Si elle est acceptée, le gouverneur Phil Murphy s’est engagé à la signer.

Une interview publiée par le journal Northjersey

En tant que résidente du New Jersey, j’habite à West Orange, je suis une femme, une Afro-Américaine et une défenseuse de la justice sociale, et j’appuie de tout cœur cet effort. L’une des raisons pour lesquelles j’ai choisi de m’installer dans le New Jersey est la longue histoire de cet État, qui a été un modèle de politique sensée et progressiste, et la légalisation s’ajoutera à cet héritage.

Les 7 célébrités qui ont donné leur nom au cannabis

Je suis connu comme une partisane de la légalisation, une position qui découle du fait que je consomme de la weed depuis ma jeunesse, lorsque j’ai découvert que c’était le seul médicament qui pouvait soulager mes crampes menstruelles sans paralyser le reste de ma vie. Au fur et à mesure que je vieillis et que je deviens plus sage, j’ai maintenu une relation saine avec le cannabis. Je consomme aujourd’hui par l’intermédiaire d’un stylo à vape, pour soulager les maux de tête causé par le glaucome.

à lire aussi  L’Espagne, le jardin du trafic Européen

L’arrivée du cannabis médical a été un grand soulagement pour bon nombre, mais elle ne traite qu’une petite partie de la maladie sociale que la prohibition a créée.

Depuis longtemps nous avons utilisé la loi pour emprisonner des individus, souvent afro américain, pour des délits mineurs, pour simple possession où pour de petites ventes de cannabis. L’union américaine pour les libertés civiques du New Jersey a estimé que trois fois plus de Noirs sont incarcérés que de Blancs, même si les Noirs et les Blancs consomment à des taux similaires.

Le coût du maintien de cette politique d’incarcération est énorme et se sont les contribuables qui en supporte les conséquences au niveau financier, plus de 140 millions de dollars par an. Imaginez ce que nous pourrions faire d’autre avec cet argent, même si nous le gardons dans nos propres poches…

Au lieu de faire la guerre à nos quartiers défavorisés, la légalisation pourrait aussi nous aider à les reconstruire. Le projet de loi actuel supprimerait les dossiers de ceux qui ont été soumis à notre système de justice pénale pour des infractions antérieures liées et donnerait aux personnes actuellement incarcérées la possibilité de voir leur peine annulée.

Phil Murphy

Le gouverneur a fait de l’égalité d’accès à l’industrie du cannabis, une priorité absolue dans l’effort de la légalisation. J’applaudis cela, en tant que femme qui possède aussi une entreprise de cannabis et qui milite pour de meilleures lois.

à lire aussi  La légalisation fait moins fumer les jeunes

Il est possible de créer des emplois, des milliers d’emplois, surtout dans les collectivités où la guerre à la drogue a laissé de nombreux jeunes sans emploi significatif et à temps plein. Le cannabis est une industrie en croissance. Au Colorado, la légalisation a créé plus de 18000 emplois à temps plein. Le Massachusetts devrait en créer près de 20000. L’Oregon a créé 12500 emplois qui ont généré 315 millions de dollars en salaires.

Le fait d’être une célébrité ne me distingue pas d’innombrables adultes de notre État qui veulent simplement avoir accès à la marijuana pour leur usage personnel.

Pour beaucoup d’adultes du New Jersey, moi compris, la plante de cannabis n’a jamais eu pour seul but de nous défoncer. Et, c’est quelque chose que les législateurs doivent se rappeler.

Il s’agit de la consommation pour adultes, du traitement des adultes, et rien que des adultes. Et, lorsque nous le ferons, ce qui suivra sera un changement positif de notre société.

Tags : CélébritéLoiProhibitionUS