close
Culture & Grow

Méthode de culture en eau profonde: Hydro DWC

Blog-Cannabis

Comment utiliser le DWC pour obtenir une croissance plus rapide et des rendements plus élevés

Spécialement pour les débutants : la culture en eau profonde (DWC) est un type de culture hydroponique où l’on fait pousser des plantes dont les racines sont immergées dans une solution nutritive aérée.

Qu’est ce que le DWC ?

Si vous êtes un cultivateur novice, des mots comme “Deep Water Culture” ne vous disent pas grand chose. Le système hydroponique DWC est l’un des plus simples à assembler et il peut produire d’excellents résultats à un prix abordable et sans beaucoup d’efforts.

Voici une excellente occasion d’apprendre la méthode hydro DWC et permettre aux débutants de jouer avec une croissance hydraulique rapide et de haute qualité.

Aperçu général

Comparée à la culture en plein sol, la culture hydroponique semble plus complexe mais ce n’est pas le cas. Le seul inconvénient majeur de ce système est sa sensibilité au manque d’oxygène qui peut entraîner l’asphyxie racinaire. Dans un système DWC, les racines sont en suspension dans une solution bien oxygénée composée d’eau et de nutriments.

Cette solution comporte trois volets essentiels :

Oxygène : Les racines sont immergées dans l’eau et non dans le sol, l’eau doit être bien oxygénée pour que la plante ne se noie pas. Ceci est réalisé à l’aide d’une pompe à air et d’une pierre à air.
Eau : Comme si vous cultiviez dans le sol et arrosiez vos plantes en permanence : c’est l’une des raisons pour lesquelles la culture hydroponique est si bénéfique : plus jamais besoin d’arroser.
Nutriments : Un sol de bonne qualité contient tous les micro et macro nutriments dont une plante a besoin pour survivre et prospérer. Comme nous n’avons pas de sol, nous avons besoin de compléter l’eau riche en oxygène avec des nutriments pour que nos plantes puissent pousser.

Comprendre les concepts de l’énergie hydroélectrique et savoir dans quelle mesure le système vous convient.

La “culture en eau profonde” classique consiste en un récipient avec un couvercle (de préférence de couleur noire), un gobelet en filet dans lequel est placée la plantule (il est recommandé d’utiliser une tasse de 9 cm de diamètre ou plus), un substrat en hydrotron (un lit pour la croissance hydroponique), une pompe à air et une pierre à oxygène.

Dans cette méthode, la plante repose dans une cuvette de croissance avec une ouverture dédiée sur le couvercle du réservoir (qui est également le réservoir d’eau lui-même), et un récipient rempli de la solution nutritive (eau + engrais). À l’intérieur du conteneur se trouvent une pierre à oxygène et une pompe à air qui enrichit l’eau en oxygène, ce qui encourage une consommation appropriée des valeurs nutritionnelles présentes dans l’eau par les racines de la plante.

à lire aussi  Le premier projet solaire commercial au monde à base de cannabis

Cependant, ses inconvénients incluent une sensibilité au manque d’oxygène pouvant entraîner la pourriture des racines et donc un besoin quotidien d’entretien.

Que faut-il savoir sur la croissance en DWC?

Comme toutes les méthodes hydroponiques, il est fortement suggéré d’utiliser de l’eau de haute qualité pour ainsi contrôler et créer l’équilibre des niveaux de pH .

Étant donné que les racines des plantes restent constamment dans l’eau, elles sont exposées et plus sensibles aux changements et aux écarts par rapport aux mesures recommandées. Une croissance idéale nécessite donc un environnement parfait, associé à une vérification quotidienne.

Sachez que la vitesse de croissance du DWC n’affecte pas le moment où vos plantes seront prêtes à être récoltées. La croissance rapide donnera des plants plus gros avec des bourgeons bombé, mais ils auront quand même besoin d’un temps de floraison normal. Il y aura aussi peu de risque a ce que des insectes et autres parasites s’y invitent.

Oxygénation des racines

Dans les systèmes hydroponiques, les racines des plantes peuvent absorber beaucoup plus d’oxygène par l’air parce qu’elles ne sont pas compactées par le “sol”. C’est la raison pour laquelle les pierres d’airs sont si importantes. Comme les racines reçoivent beaucoup plus d’oxygène, elles peuvent rester humides et ne pas en subir les conséquences comme elles le feraient si elles étaient trop arrosées dans des applications non hydroponiques.

Connectées à une pompe à air, elles créent des bulles constantes dans la solution nutritive et fournissent de l’oxygène directement aux racines, ce qui entraîne une croissance explosive dans des conditions appropriées.

Cependant, il est important de noter que l’eau ne doit pas toucher le milieu dans lequel la racine est placée là où la graine est semé pour éviter de se décomposer. Les bulles d’eau qui remontent à la surface à partir de la base éclabousseront suffisamment pour que les racines de la plante se développent dans l’eau enrichie.

Dans un environnement riche en oxygène tel que le système DWC, le développement des racines est relativement rapide et l’un des plaisirs de la croissance est dû au fait que la visualisation du réseau de racines croît rapidement jusqu’à devenir une racine blanche très impressionnante.

Si vous faites tout ce qu’il faut, les plantes cultivées dans un système DWC (ou dans la plupart des systèmes hydroponiques) pousseront au moins 15 % plus vite. J’ai vu ma laitue pousser presque deux fois plus vite dans ma culture en eau profonde que dans mon jardin extérieur.

Cependant, vous pouvez aussi cultiver des tomates, des poivrons et même des fruits plus gros comme la courge.

DEUX SEAUX VALENT MIEUX QU’UN

L’expert en culture Read Spear décrit en détail la construction d’un système de culture en eau profonde à deux godets : peu coûteux, simple, économique, élégant, nécessitant peu d’entretien et très efficace pour obtenir une croissance explosive des plantes.

Un système classique comprend des pots en filet et les racines sont alimentées par le bas par une solution oxygénée riche en nutriments. La plupart des systèmes DWC n’utilisent qu’un seul godet, celui-ci a été conçu pour qu’il y ait un godet supplémentaire pour faciliter le processus d’alimentation. Il y a plusieurs avantages à cela. Tout d’abord, votre plante va devenir grande et lourde et elle va pousser comme une ScrOG “écran de verdure”, créant encore plus de pression vers le bas. Vous ne voulez pas avoir à soulever le pot de filet sur le côté à chaque fois que vous avez besoin d’ajouter des nutriments ou de l’eau. De plus, la motte racinaire va remplir le seau et déplacer la plus grande partie de l’eau qui s’y trouve. Avec ce système à deux godets, il vous suffit de soulever le couvercle du seau non végétal et d’y faire vos ajouts et ajustements.

à lire aussi  La Science des Couleurs

Ce réservoir supplémentaire vous permettra également de partir quelques jours sans endommager la plante. Il est possible de le laisser jusqu’à sept jours en pleine floraison et d’espérer une plante saine et heureuse à votre retour.

Conseils techniques

Comme les deux seaux sont reliés par un petit tuyau, vous devrez faire attention aux mesures en PPM ( La Partie Par million soit un millionième est moyen de mesurer la quantité de minéraux) lorsque vous ajoutez des éléments nutritifs. Les seaux s’équilibrent, mais il faut plusieurs heures pour que le gradient de concentration se stabilise. Faire toujours la moyenne de ce que vous ajoutez avec ce qui est déjà là, et il y a deux variables à considérer : la concentration et le volume. J’ajoute 1 000 à 1 100 ppm une fois que le système à deux godets est en marche (avec une augmentation progressive de la concentration sur une période de trois à quatre jours), puis je garde un œil sur les changements de ppm. rappelez-vous que la plante utilise l’eau plus rapidement que les nutriments, donc il y aura des moments où vous voudrez seulement ajouter de l’eau.

Une fois que votre plante est en place et que les bulles pulvérisent vos racines, c’est à vous de choisir l’endroit où vous voulez la cultiver ou le type de lumière que vous allez utiliser. Il s’agit d’un système très malléable qui peut être cultivé dans un placard ou dans un autre espace, vous pouvez utiliser une petite tente de culture avec une lampe au sodium haute pression de 450 w, mais les LEDs ou ampoules fluocompactes feront l’affaire. Bonne production.

Tags : Agriculture/GrowGraineHydroponieNutrimentPlantationSCROGTechnologie