close
Lifestyle

L’organisation Telegrass a été démantelé

Telegrass sur l'application Telegram
Blog-Cannabis

L’un des plus grands réseaux de ventes illégale ”Online” vient d’être capturé

Une énorme opération menée par la police israélienne avec les unités Cyber ​​et Lahav 433 (équivalent du GIGN) a conduit à l’arrestation de tous les membres les plus haut placés du réseau Telegrass. Ses dirigeants sont accusés d’avoir mené une organisation criminelle et de vendre des dizaines de tonnes de cannabis et de drogues et des dizaines de millions de shekels.

Telegrass, le supermarché du cannabis
TELEGRASS

Telegrass, qui est utilisé par l’application de messagerie cryptée Telegram, générait des recettes mensuelles estimées de 60 millions de NIS (shekel israélien).

La police israélienne a arrêté 42 suspects pour trafic de drogue via le réseau de distribution Telegrass mardi, mettant ainsi un terme à l’une des plus importantes opérations de vente de drogue de l’Etat hébreu.

Le réseau a fait l’objet d’une enquête d’infiltration de plusieurs mois de la part de la police israélienne. Les autorités locales ont déclaré qu’elles travaillaient avec des organismes étrangers d’application de la loi, notamment aux États-Unis, en Ukraine et en Allemagne. Ainsi, certaines des personnes arrêtées ont été arrêtées à l’étranger.

Les arrestations concernaient principalement des chefs de l’organisme et d’autres cadres supérieurs, comme le fondateur du réseau, Amos Dov Silver – un Israélien-américain qui vivait aux États-Unis pour échapper aux poursuites israéliennes ; il a été arrêté en Ukraine. Des arrestations ont également eu lieu en Allemagne et aux États-Unis.

Piège tendu par la police et les réseaux sociaux

Le magazine Cannabis-Israël rapporte pour la première fois que la raison de l’arrivée de Silver en Ukraine, où il a été arrêté comme indiqué plus haut, est apparemment un piège que la police lui a tendu.

Silver a été invité en Ukraine par une personne anonyme qui a demandé à être invitée à un mariage le 11.3, et surtout à être son témoin lors de l’événement festif.

à lire aussi  Au Canada l'herbe en vente libre est 57% plus cher que le marché noir

Selon des informations parvenues au magazine, il semble que le client, qui agissait pour le compte de la police, a également acheté le billet d’avion des États-Unis à destination d’Ukraine.

“Ils l’ont incité à venir en Ukraine pour participer au mariage en tant que témoin. Il a beaucoup de fans, alors il a probablement cru que c’était l’un d’entre eux et voulait lui faire plaisir.”

L’organisation se compose de douzaines d’administrateurs de divers grades supérieurs, de milliers de concessionnaires, et on estime qu’elle compte plus de 100 000 membres.

Selon la police, les personnes arrêtées sont accusées d’infractions liées à la gestion et au financement, au commerce et à la fourniture de drogues dangereuses dans le cadre d’une organisation criminelle et d’autres infractions connexes. Les employés ont été payés soit en espèces, en bitcoin, en drogues ou par d’autres moyens qui pourraient aider à camoufler la source, a dit la police.

L’accusé sera placé en détention provisoire dimanche devant le tribunal correctionnel de Nazareth et de Rishon Lezion. La police a déclaré qu’elle cherchait à prolonger la détention des personnes arrêtées jusqu’à la fin de l’enquête.

ארגון פשיעה עאלקבוקר שחור גם לכם משטרת ישראל.שלא תדעו כמה כואב זה לקום בבוקר ולגלות שהחברים שלכם עצורים. שהפכו את…

Publiée par ‎טלגראס – TeleGrass‎ sur Lundi 11 mars 2019

Telegrass vend non seulement de la marijuana, mais aussi de la MDMA (ecstasy), du LSD, de la cocaïne et autres drogues illicites.

Le réseau comprend des dizaines de milliers d’utilisateurs.

Selon les estimations de la police, des drogues représentant des centaines de millions de shekels ont été vendus dans le cadre des activités de l’organisation en Israël, pour un poids total de plusieurs dizaines de tonnes.

“Il s’agit d’une affaire internationale impliquant le fonctionnement d’une organisation criminelle dans le réseau doté d’infrastructures en Israël et dans le monde, qui gère un réseau de trafic de drogue dangereux ainsi que d’autres infractions”, a rapporté la police.

Ces arrestations ont eu lieu un jour après que le Premier ministre Benjamin Netanyahu eut déclaré à la télévision du Likoud qu’il enquêterait sur la légalisation, et le jour même où le dirigeant travailliste Avi Gabbay a admis dans une interview à la radio qu’il avait lui-même fumé de l’herbe.

“Je suis en train d’examiner la question que vous avez soulevée “, a dit M. Netanyahu lorsqu’on lui a posé des questions sur le cannabis. “Je vous répondrai bientôt. Il est possible que cela se produise.”

Bien que la consommation récréative soit illégale en Israël, le gouvernement précédent a contribué à assouplir la réglementation sur le cannabis médicale, en adoptant une loi pour permettre plus de culture et d’exportation.

Facebook admet: nous avons aidé à exposer les responsables de Telegraph

Selon le rapport, Facebook a fourni à la police des informations personnelles sur le directeur de l’organisation, Amos Silver, ainsi que sur les autres dirigeants de Telegrass, notamment des messages privés, l’emplacement, l’identité et des informations personnelles.

à lire aussi  Le Royaume-Uni reçoit le feu vert pour laisser les consommateurs tranquilles

Les informations transférées incluent non seulement des données du réseau social, mais également de l’application de messagerie Whatsapp appartenant à Facebook.

Une révélation surprenante du journaliste Dori Ben-Israel sur le journal mizbala.

Cela a été rendu possible, entre autres choses, par une étrange décision des responsables de Telegraph de communiquer fréquemment avec les chefs du cartel en dehors de Telegram via l’application Whatsapp, sur des profils et des groupes Facebook secrets.

Il s’agit d’une coopération qui dure depuis plusieurs mois et implique plusieurs unités sur Facebook, notamment le directeur général Adi Sofer-Thani, l’unité de sécurité et de renseignement de Facebook dirigée par Nick Lubarian, une société relativement nouvelle qui s’occupe de cyber-intelligence et opère, entre autres, depuis ses bureaux à Dubaï et à San Francisco.

Tags : ApplicationIsraelpoliceTrafic