close
Santé

L’orgasme est plus fort avec de la weed

Blog-Cannabis

La majorité des consommateurs de weed développent une augmentation du plaisir sexuel

Selon une étude publiée la semaine dernière dans le Journal of Sexual Medicine, les rapports sexuels influencés par le cannabis conduisent à une expérience sexuelle améliorée, à l’excitation du désir sexuel et à des orgasmes encore plus agréables.

Au cours des 10 dernières années, la consommation et la légalisation, sur un plan médical et récréatif, continue d’augmenter dans le monde. Internet regorge d’allégations sur les effets bénéfiques du chanvre notamment sur plusieurs aspects de la fonction sexuelle, comme la libido, l’excitation et l’orgasme. Malgres tous ça, nos recherches scientifiques sur les effets sur le fonctionnement sexuel sont limitées.

Évaluer la perception qu’ont les femmes des effets de la consommation avant l’activité sexuelle.

En 2017, une étude a évalué les effets sexuels autodéclarés du cannabis, de l’ecstasy et de l’alcool chez un petit groupe d’hommes et de femmes de 18 à 25 ans. Ils ont constaté que la majorité des consommateurs de weed ont signalé une augmentation du plaisir sexuel et de l’intensité de l’orgasme, ainsi qu’une augmentation ou aucun changement du désir.

Comment sa marche ?

Les endocannabinoïdes, dont la structure est similaire à celle du chanvre, sont connus pour aider à réguler la fonction sexuelle. Le récepteur des cannabinoïdes, découvert dans les années 1990, a été cartographié dans plusieurs régions du cerveau qui jouent un rôle dans la fonction sexuelle. Les cannabinoïdes et endocannabinoïdes interagissent avec les hormones et neurotransmetteurs qui affectent le comportement sexuel. Bien que ces interactions n’aient pas été clairement mises en évidence, certaines études chez les rongeurs ont aidé à clarifier la relation entre les cannabinoïdes et les hormones et les neurotransmetteurs qui affectent le comportement sexuel. Bien qu’il y ait moins de données sur les sujets humains, certaines études ont mesuré les perceptions des patients quant aux effets sur la fonction sexuelle. En 2012, des chercheurs ont trouvé une corrélation négative significative entre les endocannabinoïdes et l’excitation tant physiologique que subjective chez les femmes. Plus loin en 2007, des chercheurs ont signalé que les drogues comme le cannabis et l’ecstasy étaient plus souvent consommées pour améliorer l’expérience sexuelle que l’alcool.

à lire aussi  La science confirme que l'herbe réduit le diabète et l'obésité

Le but principal de cette étude était de déterminer comment les femmes perçoivent l’expérience sexuelle, en particulier la satisfaction sexuelle globale, la libido, l’orgasme, la dyspareunie et la lubrification, lorsqu’elles consomment de l’herbe avant les rapports sexuels. L’ampleur du changement a également été évaluée. L’objectif secondaire visait à comprendre l’effet de la fréquence de la consommation, indépendamment de la consommation avant rapports sexuels.

Matériel et méthodes

Les femmes ont été recrutées à partir d’un seul cabinet universitaire d’obstétrique et de gynécologie de mars 2016 à février 2017, et leurs données ont été examinées rétrospectivement. Le protocole a été approuvé par le conseil d’examen de l’établissement. Les critères d’éligibilité consistaient à être une femme, ≥18 ans, et à se présenter pour des soins gynécologiques quelle qu’en soit la raison. Chaque participant a rempli un questionnaire confidentiel, y compris des données démographiques sans identificateur unique après sa visite, qui a été placé dans une enveloppe scellée et déposé dans une boîte fermée à clé à la clinique.

Indice de fonction sexuelle féminine

Il existe plusieurs outils validés pour l’évaluation de la fonction sexuelle. Le Female Sexual Function Index (FSFI) évalue plusieurs domaines de la fonction sexuelle, mais il ne traite pas spécifiquement de la consommation de cannabis ou d’autres substances.

10 Surprises entre l'homme & la femme

Questionnaire unique

Le ” sexe ” n’était pas spécifiquement défini dans le questionnaire, de sorte que chaque répondant a utilisé sa propre définition du sexe. Les questions initiales évaluaient leur perception de leur santé sexuelle globale, y compris la satisfaction ou l’insatisfaction à l’égard de leur vie sexuelle actuelle, leur libido, leurs orgasmes, leur lubrification et leur dyspareunie. Par exemple, la question de l’enquête était la suivante : ” Dans quelle mesure êtes-vous satisfait(e) de votre capacité à maintenir la lubrification pendant l’activité sexuelle ou les rapports sexuels ? Viennent ensuite des questions sur la consommation, la fréquence de consommation et la perception des participants quant à ses effets positifs ou négatifs sur les domaines sexuels susmentionnés. on leur a alors demandé : “À quelle fréquence la consommation de cannabis avant les rapports sexuels a-t-elle augmenté votre libido ?

à lire aussi  Booster sa créativité avec la weed

Résultats

Au total, 373 patients ont répondu au sondage sur la santé sexuelle au cours de la période à l’étude. Les personnes qui ne consomment pas de marijuana constituent 52,8 % (n = 197) de l’échantillon. Sur les 176 utilisateurs, 34,1 % (n = 127) l’ont utilisé avant les rapports sexuels et 13,1 % (n = 49) ne l’ont pas utilisé. L’âge moyen des groupes n’était pas significativement différent. La majorité des femmes étaient blanches et identifiées comme hétérosexuelles.

Données démographiques de la population étudiée

Parmi ceux qui ont déclaré avoir consommé avant les rapports sexuels, 68,5% (n = 87) ont déclaré que l’expérience sexuelle globale était plus agréable, 60,6% (n = 77) ont noté une augmentation de la libido et 52,8% (n = 67) une augmentation des orgasmes satisfaisants. La majorité d’entre eux n’ont signalé aucun changement de lubrification. Les participants ont rapporté leurs expériences sexuelles comme étant ” toujours à parfois ” positives dans tous les domaines de la fonction sexuelle, à l’exception de la lubrification (Figure 1). Après ajustement pour tenir compte de la race, les femmes qui ont déclaré avoir consommé de la weed avant les rapports sexuels avaient 2,13 fois plus de chances de déclarer des orgasmes satisfaisants pendant l’activité sexuelle .

(Figure 1) Ampleur de l’impact positif de la consommation de marijuana avant l’activité sexuelle.

D’autres questions ont amenées à d’autres recherches notamment la différences dans les domaines de la fonction sexuelle entre ceux qui consomment avant l’activité sexuelle et ceux qui n’en consomment pas et la satisfaction générale à l’égard de la santé sexuelle selon la fréquence d’utilisation.

Cette étude enrichit nos connaissances et notre compréhension des effets de la consommation de cannabis sur le fonctionnement sexuel des femmes. Quelle que soit l’utilisation, la majorité des femmes perçoivent une amélioration de l’expérience globale, de la libido, de l’orgasme et de la douleur.

L’orgasme est plus fort avec de la weed
5 (100%) 4 votes
Tags : ConsommationRechercheSexualité

Inscrivez-vous à la Newsletter

Retrouvez gratuitement toute l’actualité

copyright © Newsletter | BLOG-CANNABIS