close
Légalisation

L’Islande appel à légaliser

Blog-Cannabis

L’ancienne première dame d’Islande dit ” Légalisez l’herbe “

Sur instagram, l’ancienne Première Dame d’Islande, Dorrit Moussaieff, a exprimé son opinion sur le sujet : le cannabis doit être légalisé.

Deux photographies sur ce que l’on croit être le compte privé Instagram de Dorrit montrent deux plantes de cannabis : l’une contient le hashtag #LegaliseCannabis, l’autre #Legaliseweed.

Bref rappel historique, le gouvernement islandais a d’abord interdit le cannabis le 14 octobre 1969, puis l’a ratifié en 1974. Malgré son illégalité, l’Islande a l’un des taux d’usage de cannabis les plus élevés au monde, avec environ 18,3% de la population adulte qui en fait un usage récréatif, comme l’a rapporté l’an dernier le Rapport mondial sur les drogues. En février 2018, la radio d’État RUV avait affirmé que les profits associés à la croissance et à la production de cannabis à Reykjaví (la capitale de l’Islande) devancée a elle seul le chiffre d’importations à l’étranger.

Pendant ce temps, l’Islande demeure l’un des pays les plus sûrs et les plus pacifiques de la planète. L’Islande jouit d’une certaine réputation en matière d’interdiction, interdisant la bière jusqu’en 1989 car
à l’époque, cette boisson n’était pas “patriotique” …

à lire aussi
Donald Trump, le 45éme président des États-Unis en "faveur" du cannabis médical

Naturellement, étant donné les risques pour la santé et les comportements associés à l’alcool et au vu des consommateurs de cannabis, beaucoup n’hésitent pas à souligner l’hypocrisie selon laquelle une substance – la plupart à moindre risque – est toujours interdite.

De nombreuses personnes responsables de l’approvisionnement intérieur de cannabis en Islande considèrent qu’il s’agit d’une campagne en faveur des droits de l’homme, où la désobéissance civile est simplement un élément nécessaire pour la modification de la législation.


Ólafur Ragnar Grímsson

Dorrit est marié à l’ancien président, Ólafur Ragnar Grímsson, et s’est bâti au fil des ans une réputation de porte-parole des plus dynamiques de l’île.
À l’heure actuelle, on ne sait pas exactement si elle propose la légalisation à des fins médicales ou récréatives, ou les deux.

Pourtant, les partisans du changement imaginent Reykjavík jumelée à Amsterdam, un point chaud touristique où les cafés vendent des joints pré-roulés et taxables et où les piétons sont libres de fumer ou de consommer des produits comestibles sans crainte de la police.


Reykjavík

De leur côté, non seulement cette approche libérale renforcera l’Islande en tant que destination de voyage, mais elle aidera aussi grandement ceux qui cherchent un traitement au cannabis.

à lire aussi
Top 25 des pays pour les amateurs de weed

Même si l’ancienne première dame est une figure controversée, ces incidents ont d’elle une icone est très appréciée en Islande, ce qui la positionne parfaitement comme une partisane du changement.

Tags : BUZZIslandeLoiVoyage