close
Medical

Billy Caldwell : le combat d’une mère

Blog-Cannabis

Retour au pays pour enfin obtenir sa dose légale de cannabis britannique

Le jeune Billy Caldwell, 13 ans, est un adolescent de Castlederg (Angleterre). Il vient de rentrer du Canada après que ses médecins se soient engagés à lui donner l’huile de cannabis dont il a besoin pour stabiliser son épilepsie.

C’est en 2016 que Charlotte Caldweel se tourne vers le Canada pour obtenir de l’huile de cannabis pour son fils Billy, alors âgé de 11 ans. Gravement épileptique, il peut faire jusqu’à 100 crises par jour. Il y a trois mois, ils se rendent au Canada pour la énième fois pour obtenir ses médicaments, qu’aucun médecin britannique n’accepte de prescrire. Seulement en juin dernier, la douane confisque le traitement, qui devait apaiser Billy pour six mois. Sa mère en appelle au gouvernement britannique et réussit à le convaincre de rendre l’huile de cannabis à son fils, dont la vie ne tenait qu’à un fil.

Charlotte-Caldwellet son fils Billy-Caldwell

Autorisation du Ministre britannique

Bloqué par la douane, en quelques heures et sans huile de cannabis, l’état de santé de Billy s’aggrave rapidement au point de devoir le transporter à l’hôpital de Londres. Le Ministre de l’intérieur Sajid Javid, intervient afin de procurer à l’enfant malade les médicaments dont il a besoin.

à lire aussi
Première dispense à titre thérapeutique en France

L’histoire du jeune Billy fait très vite la une de la presse britannique. Sous la pression des médias le Ministre de l’Intérieur lui accorde une prescription de 3 mois pour se soigner.

Suite aux événements, le gouvernement décide de revoir la loi sur les dérivés du cannabis. Après plusieurs mois de discussions, il prend une décision historique : rendre l’usage du cannabis thérapeutique légal au Royaume-Uni.

“Mon petit garçon Billy va maintenant pouvoir vivre une vie normale avec sa maman grâce au simple fait de lui administrer quelques gouttes par jour d’un médicament naturel longtemps décrié mais tout à fait efficace”, se réjouit Charlotte, la mère de Billy Caldwell.

Outre l’amélioration très nette sur l’épilepsie de son fils, Charlotte Caldwell a même constaté une évolution de l’au­tisme : un meilleur contact visuel et une meilleure interaction avec des jouets ou des livres. 

“C’est un grand pas en avant pour nous au Royaume-Uni, pas seulement pour Billy. Les médecins commenceront, espérons-le, à rédiger des ordonnances pour d’autres enfants qui ont désespérément besoin de ce médicament.”

Richard Branson apporte son soutient
à la mère de Billy

Quand Charlotte, s’est fait confisquer l’huile à Heathrow après avoir voyagé au Canada. Sa frustration l’a amenée à twitter :

“Je préférerais mon fils illégalement vivant plutôt que légalement mort”.

Le patron de Virgin Sir Richard, a répondu : “Des mots déchirants. Aucun parent ne devrait avoir à faire ce choix.

“Si le cannabis sauve un enfant, il devrait être légal.”

Une histoire qui redonne espoir

Tags : autismeEnfantépilepsieTraitementUK