close
Science

Qu’est ce qui pousse les patients à consommer l’herbe médicale ?

Blog-Cannabis

Une nouvelle étude tente de comprendre le but de la consommation

Depuis les années 1990 aux États-Unis., les défenseurs du cannabis ont réclamé une réévaluation de l’utilisation de la plante en tant que traitement thérapeutique dans plusieurs maladies. En 2018, 33 États dont la Colombie, ont approuvé l’usage médical du cannabis, tandis que 10 États l’ont légalisé à des fins récréatives. Toutefois, d’un point de vue légal, la consommation de la plante reste encore très réglementée.

Un antidote contre la douleur chronique

Une nouvelle recherche de l’Université du Michigan, récemment publiée, approfondit les données de l’usage légal en médecine, pour mieux en comprendre l’utilisation.

“Nous avons fait cette étude parce que nous voulions comprendre les raisons pour lesquelles les gens consomment du cannabis à des fins médicales, et si ces raisons sont fondées sur des données probantes “, dixit Kevin Boehnke, chercheur au département d’anesthésiologie du Chronic Pain and Fatigue Research Center.

Pour examiner les différents profils d’utilisation, plusieurs chercheurs ont regroupé les conditions d’admissibilité déclarées par les patients ayant une licence d’utilisation. En 2017, un rapport fait ressortir 10 000 résumés scientifiques sur les effets sur la santé de l’usage médical et récréatif. Les conclusions démontrent que la douleur chronique, les nausées,vomissements et symptômes de la sclérose en plaques sont nettement améliorés grâce au traitement par cannabis.

à lire aussi  Un médicament contre le cancer du cerveau

Des données probantes…

Malgré des données variables, la moitié des États ne disposaient que de données déclarées par les patients. Les chercheurs notent 641 176 patients autorisés enregistrés en 2016 contre 813 917 en 2017. Ces données sont bien plus faibles que le nombre réel d’utilisateurs. Le nombre de patient est en augmentation flagrante et dans 62,2% des cas, l’objectif est de soulager la douleur chronique qui touche environ 100 millions d’Américains.

Enfin, il ne semble pas difficile de comprendre que les utilisateurs préfèrent avoir recours à une plante pour soulager la douleur plutôt que de devoir consommer des traitements à base d’opium mais légalement délivrables.

Et si la majorité des États américains ont légalisé le cannabis médical, il faut désormais examiner la meilleure façon de le réglementer en toute sécurité dans la pratique médicale.

Une affaire à suivre…

Blog-Cannabis
Tags : Anti-douleurConsommationdouleur chroniqueÉtude