close
Medical

Expérimentation à l’échelle humaine du traitement sur l’autisme

https://basresearch.com/science/autism-and-cbd-oil/
Blog-Cannabis

L’huile de chanvre et CBD atténue les symptômes de l’autisme chez les enfants

Il a été difficile de trouver des traitements appropriés pour améliorer les symptômes associés aux troubles du spectre autistique (TSA). Pourtant, de façon anecdotique, certains rapports ont montré que le traitement avec diverses huiles de cannabis a atténué divers symptômes de TSA.

Aujourd’hui, une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’Université Ben-Gourion du Néguev et du Centre médical de l’Université Soroka en Israël montre que le cannabis comme traitement des TSA semble être une option bien tolérée, sûre et efficace pour soulager les symptômes, notamment les crises convulsives, les tics, la dépression, l’agitation et les crises de colère chez un groupe de patients de 18 ans et moins.

Les résultats de la nouvelle étude ont été publiés récemment dans Scientific Reports dans un article intitulé “Real Life Experience of Medical Cannabis Treatment in Autism” : Analyse de l’innocuité et de l’efficacité.” De plus, les chercheurs ont rapporté que ” dans l’ensemble, plus de 80 % des parents ont signalé une amélioration significative ou modérée chez leur enfant “, selon Lihi Bar-Lev Schleider, chercheur principal de l’étude.

“Bien que l’étude suggère que la thérapie au cannabis soit sûre et puisse améliorer les symptômes chez les patients autistes ainsi que la qualité de vie, nous pensons que les doubles études avec placebo sont essentielles pour une meilleure compréhension de l’effet du cannabis sur les patients atteints de TSA”, a déclaré le  professeur Novak .

D’autres chercheurs participant à l’étude comme Raphael Mechoulam de l’Université hébraïque et Naama Saban département de recherche deTikkun Olam ont également tirer des conclusions.

Les TSA sont un trouble envahissant du développement qui s’exprime dans presque toutes les dimensions du développement de l’enfant. Il est maintenant courant de parler de ce trouble comme d’une vaste gamme de troubles envahissants du développement (TED) dont les manifestations et les symptômes sont variés.

à lire aussi  Du cannabis médical pour non-fumeurs

“Nous avons analysé les données recueillies rétrospectivement dans le cadre du programme de traitement de 188 patients atteints de TSA traités avec du cannabis médical entre 2015 et 2017 “, explique Gal Meiri, auteur de l’étude du Negev Autism Center. “Le traitement de la majorité des patients était basé sur de l’huile de cannabis contenant 30% d’huile de cannabidiol (CBD) et 1,5% de tétrahydrocannabinol (THC). Les symptômes, l’évaluation globale du patient et les effets secondaires à six mois étaient les principaux résultats d’intérêt et ont été évalués par des questionnaires structurés.”

Étonnamment, après six mois de traitement, 30 % des patients ont fait état d’une amélioration significative, 53,7 % d’une amélioration modérée et seulement 15 % n’ont connu que peu ou pas de changement.

De plus, les patients ont signalé que la qualité de vie, l’humeur et la capacité d’accomplir les activités de la vie quotidienne étaient évaluées avant le traitement et après six mois. Une bonne qualité de vie a été signalée par 31,3 % des patients avant le début du traitement. Au bout de six mois, la qualité de vie a plus que doublé pour atteindre 66,8 %. L’humeur positive était de 42 % avant le traitement et de 63,5 % après six mois.

à lire aussi  Une fillette de 12 ans pourrait mettre fin à la prohibition aux Etats-Unis

La capacité de s’habiller et de prendre une douche de façon indépendante s’est considérablement améliorée par rapport au traitement au cannabis. Seulement un quart (26,4 %) n’ont signalé aucune difficulté avant le traitement, tandis que 42,9 % ont amélioré leur capacité à s’habiller et à prendre une douche de façon autonome après six mois.

Les médicaments à base d’huile de cannabis ont également amélioré significativement le sommeil et la concentration. Les taux de sommeil et de concentration étaient respectivement de 3,3 % et de 0 % au début du traitement, contre 24,7 % et 14 % pendant le traitement actif.

Bien que les chercheurs aient été encouragés par leurs conclusions, ils ont mis en garde contre la surinterprétation des résultats ou l’automédication, car des études contrôlées de plus grande envergure sont nécessaires pour déterminer si ces résultats seront valables dans une population importante.

Tags : autismeHuile de cannabisHuile de CBDRechercheTraitement