close
Medical

Traitement du glaucome

Blog-Cannabis

Le cannabis aide-t-il à traiter le glaucome ou d’autres affections oculaires?

Le glaucome est l’une des raisons invoquées pour justifier la consommation de cannabis à des fins médicales.

Les résultats de recherches menées dès les années 1970 montrent que le THC peut réduire la pression intraoculaire, un facteur clé du glaucome. Cependant, l’utilisation de gouttes ophtalmiques contenant du THC ou des composés apparentés a été étudiée, mais il n’a pas encore été possible de formuler une goutte oculaire capable d’introduire le médicament dans l’œil à une concentration suffisante pour être efficace. Les premiers rapports de ce genre ont suscité beaucoup d’intérêt parce qu’à l’époque, les médicaments conventionnels contre le glaucome causaient une variété d’effets secondaires indésirables. Mais, comme nous le verrons plus loin, d’autres traitements pour ce trouble ont depuis éclipsé les médicaments à base de chanvre. Les thérapies conventionnelles pour la pression intraoculaire surpassent les cannabinoïdes et la prochaine génération de médicaments contre le glaucome devrait traiter la maladie plus directement ou même inverser son évolution.

Après la cataracte, le glaucome est l’une des principales causes de cécité dans le monde, touchant plus de 60 millions de personnes. Sa forme la plus courante, le glaucome primaire à angle ouvert (GPAO), est un trouble à évolution lente qui détruit les cellules de la rétine de l’œil et dégrade le nerf optique. Ces pertes restreignent le champ visuel, qui finit par disparaître, ainsi que la vue du patient.

3 facteurs de risques

Les chercheurs n’ont pas encore appris ce qui déclenche le GPAO, mais ils ont identifié trois facteurs qui exposent les individus à un risque de développer la maladie : l’âge, la race et une pression intraoculaire élevée. Pour exemple et selon les statistiques : 1% des personnes âgées de 60 ans sont atteintes de la maladie de GPAO , tandis que plus de 9% des personnes de plus de 80 ans en sont déjà atteintes.

Le troisième facteur de risque, la pression intraoculaire élevée, résulte de l’obstruction de l’écoulement du liquide qui aide l’œil à conserver sa forme rigide. Normalement, ce liquide clair, appelé humeur aqueuse, circule entre l’avant du cristallin et l’arrière de la cornée. Chez les personnes ayant une pression intraoculaire élevée, l’écoulement du liquide de la chambre antérieure de l’œil devient restreint, ce qui entraîne une accumulation de pression comme de l’eau derrière une digue. Une pression accrue dans l’œil contribue au glaucome en diminuant le flux de nutriments vers le nerf optique, en déduisent les scientifiques. Étant donné que la pression intraoculaire élevée est le seul risque important de glaucome qui peut être maîtrisé, la plupart des traitements à ce jour ont été conçus pour le réduire. Malheureusement, la réduction de la pression intraoculaire n’arrête pas toujours ou même ne ralentit pas la progression du glaucome vers la cécité.

à lire aussi  Du CBD pour les chiens souffrant d'arthrite

Avis mitigé des experts

Le cannabis et les composés actuellement disponibles dérivés comme le CBD ne sont pas forcement un traitement adéquat pour le glaucome, ni pour aucune affection oculaire. Pour traiter le glaucome, la pression oculaire doit être prise en charge 24 heures sur 24. Le cannabis n’est pas un traitement pratique pour une utilisation constante. D’autres recherches sont encore nécessaires sur les effets exacts du cannabis et des composés de cannabis sur la pression oculaire et le glaucome.

Le mois dernier, une étude a montré que le CBD semblait augmenter la pression à l’intérieur de l’œil de la souris, suggérant que l’utilisation de cette substance dans le traitement du glaucome pourrait en fait aggraver la maladie.

L’American Academy of Ophthalmology ne recommande pas le cannabis pour le traitement du glaucome. L’American Glaucoma Society et la Société canadienne d’ophtalmologie en conviennent.

En détails

Les médicaments peuvent modifier la pression intraoculaire en agissant sur différentes voies de circulation de l’humeur aqueuse. Le maillage trabéculaire, un treillis de tissu conjonctif et de cellules, est une voie d’écoulement importante. Le liquide s’écoule à travers ce tissu, dans un petit canal et à l’extérieur de l’œil, où il rejoint la circulation sanguine. Des médicaments comme l’épinéphrine ou la dipevefrine agissent en modifiant la forme de certaines cellules, ce qui améliore la circulation dans le réseau trabéculaire. La pilocarpine, un autre type de médicament, contracte le muscle qui contrôle la forme du maillage trabéculaire, ce qui facilite le passage du liquide, tandis que le timolol, un autre type de médicament, entrave la fabrication du liquide par l’épithélium ciliaire. D’autres médicaments, comme l’apraclonidine et la brimonidine, réduisent également la quantité de liquide produite. Enfin, un autre type de médicament simule la production d’agents qui facilitent le passage de l’humeur aqueuse de l’œil.

Il existe également des options chirurgicales pour contrôler la pression intraoculaire élevée. Le maillage trabéculaire peut être découpé au laser, ce qui permet au fluide d’en sortir plus facilement. Alternativement, un chirurgien peut enlever un morceau de la paroi de l’œil et permettre au liquide de s’écouler sous la conjonctive. Les médecins peuvent également insérer de minuscules tubes de drainage, semblables à ceux utilisés pour les problèmes d’oreille moyenne, à l’intérieur de l’œil pour permettre un drainage fluide vers les couches externes de l’œil. Enfin, le laser, la chaleur ou le froid peuvent être utilisés pour détruire l’épithélium ciliaire, qui sécrète l’humeur aqueuse.

TABLEAU  Traitements contre le glaucome

Classe de drogueExemplesComment cela réduit la PIO
Bêta-2 agonistes adrénergiquesépinéphrine dipivineFacilite l’écoulement à travers le maillage trabéculaire
Antagonistes des récepteurs bêta-2 adrénergiquestimolol bétaxololSupprime la production de fluide aqueux
Agonistes cholinergiquesla pilocarpineFacilite l’écoulement à travers le maillage trabéculaire
Agonistes des récepteurs alpha-2 adrénergiquesaproclonidine brimonidineRéduit la production de fluide aqueux
Inhibiteurs de l’anhydrase carboniqueacétazolamide dorzolamideRéduit la production de fluide aqueux
Prostaglandin-F 2a analogueslatanoprost unoprostoneAide à drainer l’excès de liquide
ChirurgieComment cela réduit la PIO
Modification laser du trabéculumAméliore le flux à travers le maillage
Insertion de tube de drainageAide à drainer l’excès de liquide
Destruction de l’épithélium ciliaireRéduit la production de fluide
à lire aussi  En fonction de notre ADN, le cannabis agit différemment sur chacun

Certains cannabinoïdes réduisent la pression intraoculaire

Plusieurs études cliniques ont révélé que certains cannabinoïdes réduisent la pression intraoculaire (PIO) aussi bien que la plupart des médicaments conventionnels contre le glaucome. Ceci est vrai que les cannabinoïdes soient administrés par voie orale, intraveineuse ou par inhalation mais pas quand ils sont appliqués directement dans les yeux.

Dans la plupart des essais, une dose unique de cannabis a maintenu cet effet pendant trois à quatre heures. En outre, une tension artérielle réduite pourrait réduire le débit sanguin vers le nerf optique, ce qui annulerait les avantages de la réduction de la PIO.

Il est possible que des recherches futures révèlent un effet thérapeutique pour des cannabinoïdes isolés autres que le THC ou produisent des analogues cannabinoïdes synthétiques qui durent plus longtemps et ont moins d’effets secondaires. Mais l’axe de recherche le plus prometteur pour le traitement du glaucome réside dans le développement de thérapies qui peuvent protéger ou sauver le nerf optique de dommages ou qui peuvent rétablir son approvisionnement sanguin. Il existe des preuves qu’un composé synthétique de type cannabinoïde connu sous le nom de HU-211 a des propriétés de protection des nerfs, bien qu’il ne réduise pas la PIO. Le HU-211 est chimiquement similaire au THC, mais il ne se trouve pas dans la plante de marijuana et ne se lie pas au récepteur cellulaire des cellules du cerveau que le THC active.

Ce qu’il faut retenir du glaucome, c’est que :

La plus grande association d’ophtalmologistes et de chirurgiens au monde n’approuve pas le cannabis ou ses dérivés comme traitement du glaucome. Ne pas s’automédicamenter pour tenter de traiter le glaucome. Vous pouvez perdre la vue si vous ne disposez pas d’un traitement fiable et efficace contre le glaucome. Plusieurs traitements actuels et efficaces contre le glaucome sont plus fiables et plus sûrs que le cannabis. Si vous souffrez de glaucome, vous devriez suivre les conseils de votre ophtalmologiste pour obtenir le traitement qui vous convient.

SOURCE : NCBI et GLAUCOMATODAY

A lire aussi : INFLUENCE DU CANNABIS SUR LA VISION

Tags : maladieRechercheTHCTraitement