close
Business

La robotique, la clé de la production à bas prix

Pour la société Aphria, l’automatisation et la robotique est la clé de la production de cannabis à bas prix

Aphria affirme que la robotique est la clé de la production de cannabis à bas prix. Selon la société, l’automatisation et le nombre d’emplois augmenteront à mesure que l’entreprise prendra de l’expansion.

Aphria investit dans la robotique

La légalisation à des fins récréatives au Canada amène des préoccupations au sujet de la pénurie d’approvisionnement. L’un des plus grands producteurs du Canada, la société Aphria pense que la robotique et les machines automatisées seront la clé pour produire plus de cannabis.

Un employé trie de la marijuana sur une chaîne de production à Aphria à Leamington. (Chris Ensing/CBC)

Aphria a actuellement des ententes d’approvisionnement avec toutes les provinces du Canada. Selon eux, ils sont capables de produire 20 tonnes de cannabis par mois d’ici le printemps… La compagnie est constamment dans la recherche d’une automatisation pour réduire les coûts de production, tout en maintenant la qualité. Le cofondateur John Cervini déclare à propos de leur installation automatisée :

“C’est ce qui a fait de nous le producteur à faible coût, qui nous a aidés à conserver ce statut de producteur à faible coût “

Production : Robots vs humains

Aphria automatise une partie du processus de culture. Mais dans un avenir proche, la société se dit prête à automatiser la chaîne de production, dès le début du cycle de vie de la plante.

“Ce robot particulier devant nous place des boutures de cannabis dans un cube de laine de roche fraîche pour faire pousser des racines,” dit Cervini qui montrait le processus dans une vidéo.

Une fois les trois machines en marche, M. Cervini croit qu’il ne faudra que cinq jours pour traiter 250 000 boutures, qui deviendront des plantes. Actuellement, M. Cervini affirme que six employés à temps peuvent produire 15 000 boutures par semaine… Si on compare les niveaux de production, les machines seraient en mesure d’atteindre ce quota en trois heures.

Actuellement, Aphria compte entre 400 et 500 employés et cherche constamment à embaucher du personnel qualifié.

M. Cervini affirme que l’automatisation ne limitera pas l’embauche et la croissance de son entreprise.

“Honnêtement, nous ne constatons aucune perte d’emploi liée à l’automatisation. Ce que nous allons voir, c’est peut-être une réorientation des emplois “

En attente du feu vert de Santé Canada

Le processus automatisé de la société Aphria ne pourra pas démarrer sans l’approbation de Santé Canada. L’organisme gouvernemental s’est occupé de la législation de tout un secteur industriel. La société se dit confiante, et anticipe cette approbation.

“Si vous regardez ce qui a été accompli en très peu de temps au Canada en ce qui concerne la réglementation du cannabis, je ne peux que féliciter Santé Canada.”

Les plans d’automatisation vont au-delà du processus de bouturage. L’emballage, l’étiquetage sont déjà prêts pour cette réalisation. Aphria envisage l’avenir avec des bras robotisés, et très prochainement…

La robotique, la clé de la production à bas prix
5 (100%) 3 votes
Tags : CanadaEmploiPlantation
fr French?
X

Inscrivez-vous à la Newsletter

Retrouvez gratuitement toute l’actualité

copyright © Newsletter | BLOG-CANNABIS