close
Santé

Dangers de la pulvérisation de toxiques et de drogues sur le cannabis

Reconnaître une herbe réelle, d’une herbe trafiquée par pulvérisation de toxiques et de drogues…

Dans le milieu du cannabis, et notamment sur le marché noir, des revendeurs sans scrupules produisent de l’herbe trafiquée, qui donne l’illusion d’une meilleure qualité. Utilisant la technique de pulvérisation de divers produits chimiques, l’herbe en question deviendra impropre à la consommation. Les chimiques, les drogues, voir les contaminants utilisés sont toxiques et créent des effets très indésirables. Apprenez à distinguer une herbe réelle, d’une herbe créant l’illusion… 

Signes d’une herbe trafiquée

Il peut être presque impossible de déterminer si le cannabis est mélangé à une drogue ou autre substance. Différentes variétés de cannabis ont des couleurs différentes. Elles ont aussi des odeurs et des goûts différents… Mais, la couleur l’herbe trafiquée est manifestement suspecte. L’odeur piquante s’en dégage, c’est le signe avant-coureur d’une herbe contaminée (ou pulvérisée).

 

Les laboratoires d’analyse chimique du Colorado signalent que la présence de contaminants dans le cannabis légal ne sont pas évidents à l’œil nu. C’est ce que nous rapporte un communiqué de presse de l’American Chemical Society en 2015. Les tests révèlent la présence de champignons, de butane et d’autres contaminants dans le cannabis qui semblait normal… Mais quel est l’intérêt de vendre une herbe créant la maladie ou l’illusion ?

Pourquoi l’herbe est-elle mélangée à d’autres substances ?

La plupart des trafiquants ne lésinent pas avec la marijuana, en la mélangeant avec des drogues dures, comme la méthamphétamine ou l’héroïne. Le but de la manœuvre ?! La dépendance… La cocaïne, l’héroïne rendent accroc un fumeur de joint, sans qu’il sans doute.

L’attrait principal de trafiquer, d’empoisonner une herbe est financier…

Les revendeurs légaux sont aussi susceptibles de trafiquer l’herbe avec des substances bon marché pour arnaquer les clients. Ils peuvent le mélanger avec du détergent, des parfums ou de minuscules éclats de verre pour renforcer l’odeur, augmenter le poids ou donner l’impression que la weed est plus puissante. Mais aussi, pour certains cas certains, ils emploieront de l’éthanol, pour créer une herbe conforme aux lois européennes…

La plupart du temps, les personnes qui consomment de l’herbe issue du marché noir sont plus susceptibles de tomber sur du cannabis trafiqué, selon le Center for Substance Abuse Research. L’herbe peut être mélangée avec du PCP ou du LSD pour renforcer les effets hallucinatoires. On trempe également des cigarettes au cannabis dans du liquide d’embaumement dans le même but. La marijuana peut être mélangée à d’autres drogues psychoactives pour produire divers effets psychoactifs, mais aussi avec divers contaminants toxiques pour donner l’illusion d’une herbe meilleure :

Plomb ou autres métaux lourds

Un article récent sur Smithsonian.com rapporte que la puissance du THC dans la marijuana commercialisée aujourd’hui est extrêmement élevée comparativement à celle disponible dans les années 1970 et 1980. De plus, les tentatives d’extraire plus de THC pour fabriquer des produits comestibles plus puissants, entraînent l’ajout de composés potentiellement dangereux comme le butane.

Consultez les règlements de votre État pour connaître les concentrations de métaux lourds dangereux comme le cadmium (Cd), l’arsenic (As), le plomb (Pb) et le mercure (Hg).

De plus, de récentes analyses du sol et du substrat utilisés pour cultiver des plants de cannabis dans des États où c’est légal révèlent que les plants puisent des métaux lourds dans le sol. Les tentatives de mise au point de produits à base de cannabis THC plus puissants aboutissent également à la présence de quantités plus importantes de métaux lourds et de pesticides dans le produit.

Verre

Il existe des rapports d’analyse, d’herbes contenant du verre. Évidemment, cette situation peut présenter un risque important pour la santé des personnes, même ceux fabriquant ce style de produit… On retrouve cette malheureuse astuce dans le cannabis à fumer, mais aussi dans les comestibles.

Spectaculaires trichomes, en verre…

Si l’on soupçonne la présence de verre dans un bud de cannabis, on peut le tester en le frottant sur un CD. Le verre rayera le CD, alors que la marijuana inaltérée ne devrait pas rayer un CD…

Champignons et bactéries

Un article de Smithsonian.com rapporte également que, dans de nombreux cas, même le cannabis légal commercialisé dans des États comme le Colorado, possède un nombre élevé de champignons et de bactéries. Ce qui peut être potentiellement dangereux…

La weed aux champis, ou beue moisie; résulte d’un acte involontaire et d’une incompétence notoire en agriculture.

Les champignons sur une herbe, nous indique que les normes de culture, de stockage et de commercialisation demeurent relativement mal définies…

PCP

Le PCP est une drogue hallucinogène dissociative dangereuse. On le rajoute à la marijuana afin de produire un produit aux effets psychoactifs plus forts ou plus variés. Selon un certain nombre de reportages, cela s’est produit dans des situations où les individus ne savaient pas que leur cannabis avait été modifié. Mais il semble que dans la majorité des cas, les individus qui vendent illicitement cette combinaison le fassent sans essayer de le cacher.

Le PCP, ou poussière d’ange, peut se présenter sous forme de poudre blanche ou de cristaux, de capsules, de comprimés ou de liquide.

Le PCP ajouté à la marijuana peut entraîner un certain nombre d’effets délétères potentiels. Y compris des problèmes importants d’hallucinations, de délires, de confusion, d’agressivité, de comportement suicidaire, de convulsions, de problèmes respiratoires… En d’autres termes, cette combinaison développe de graves troubles neurologiques.

Héroïne

Les personnes qui fument cette substance deviennent extrêmement léthargiques et détendues. Elles peuvent développer des symptômes potentiellement graves, comme une réduction de la fréquence respiratoire, de la fréquence cardiaque et de la confusion.

L’herbe est en fait utilisée pour guérir le sevrage, la dépendance et les overdoses à l’héroïne…

De toute évidence, l’héroïne est une drogue potentiellement dangereuse. Cette substance devient mortelle quand elle se consomme en quantité excessive. Les personnes qui ne consomment pas régulièrement de la drogue ont une tolérance beaucoup plus faible que celles qui en consomment régulièrement. Cela peut augmenter le risque d’overdose ou d’autres problèmes graves.

Liquide d’embaumement

Certains rapports indiquent que la marijuana a été mélangée à du liquide d’embaumement (formaldéhyde) dans le but de produire des effets psychoactifs spécifiques. Par exemple pour donner l’impression que l’herbe est plus puissante qu’elle ne l’est.

Le liquide d’embaumement, est essentiellement qu’un mélange de formaldéhyde, de méthanol et d’éthanol, est davantage utilisé comme solvant pour la dissolution du PCP…

Évidemment, il s’agit d’une situation potentiellement dangereuse qui peut entraîner des troubles cognitifs graves. Comme des pertes de mémoire dues à des dommages neurologiques et même des effets potentiellement mortels.

Cocaïne et crack

Le mélange de marijuana avec de la cocaïne (y compris le crack) est souvent fait pour produire un ensemble unique d’effets psychoactifs qui comprennent les effets stimulants de la cocaïne, combinée avec les effets sédatifs de la marijuana. Souvent, les individus mélangent eux-mêmes la drogue pour leur usage personnel. La marijuana n’est pas couramment vendue déjà mélangée à de la cocaïne. Cependant, il existe des rapports épars qui indiquent que cela s’est produit.

Le cannabis combat la toxicité de la cocaïne… Le mélange est tout aussi douteux, que celui avec l’héroïne.

Les personnes qui fument de la marijuana sans savoir qu’elle est mélangée à de la cocaïne peuvent développer un certain nombre de réactions émotionnelles négatives. Ceci en raison des effets inattendus de la consommation de cette drogue… De plus, la cocaïne est une drogue potentiellement dangereuse, qui peut elle-même entraîner un certain nombre d’effets physiques et psychologiques néfastes chez les personnes qui en consomment régulièrement, tels que le développement d’hallucinations, la paranoïa, les crises, les problèmes cardiovasculaires, etc.

Détergent à lessive :

Le fait de mélanger de la marijuana avec du détergent à lessive semble améliorer son odeur et son apparence générale, de sorte qu’elle semble de meilleure qualité…

Fumer de la marijuana mélangée à du détergent à lessive peut rendre tout simplement malade et entraîner de graves complications.

LSD

Le LSD est un puissant hallucinogène qui produit des effets très puissants à de très faibles doses. Le fait de mélanger de la marijuana avec du LSD, puis de la fumer, n’entraînera probablement pas d’effets graves. Car le LSD associé à la chaleur se détruira. Cependant, il semble que parfois les gens tamponnent la fin de la cigarette de marijuana afin de placer le LSD sur le bord des lèvres… . L’assimilation de la substance dans l’organisme est immédiat, et développe de puissants effets hallucinogènes.

En outre, le LSD est totalement inodore…

Il faut comprendre que le LSD est une substance extrêmement puissante et que de très petites quantités de LSD produisent des effets hallucinogènes qui peuvent durer jusqu’à 10-12 heures. Bien que le LSD ne soit généralement pas considéré comme ayant des conséquences physiques graves et importantes, les personnes qui ne savent pas qu’elles prennent du LSD courent le risque de “Bad Trip” graves et bouleversants sur le plan émotionnel. Ce qui peut entraîner des conséquences potentiellement graves en raison d’accidents.

Méthamphétamine

Dans certains cas, la marijuana a été mélangée à un puissant stimulant, la méthamphétamine (méthamphétamine en cristaux). Celle-ci peut produire des effets extrêmement puissants, notamment de la confusion, des hallucinations, des délires et des crises potentielles.

La méthamphétamine s’apparente chimiquement à l’amphétamine. Mais ses effets persistent sur certains systèmes du cerveau, durent plus longtemps et sont plus toxiques.

Essence / Diesel

Certains revendeurs tenteront de modifier l’odeur de leur weed en l’aspergeant de diesel. C’est une tentative foireuse de créer cette odeur très diesel qui est la caractéristique de certaines souches, comme la Sour Diesel ou NYC Diesel.

Si vous connaissez une souche Diesel, vous reconnaîtrez certainement la différence entre l’odeur de la souche, et l’odeur de la pompe à essence…

Laque à cheveux

Alternativement, on saupoudre le cannabis avec du verre, comme déjà vu. Cela donne à l’acheteur l’illusion que les bourgeons sont couverts de trichomes collants. Parfois, on utilise aussi de la laque pour cheveux pour créer cet effet.

De l’herbe, laquée…

Fentanyl ?

Selon l’agence de vérification Snopes, les rapports sur la marijuana pulvérisée au fentanyl, un opioïde mortel, est une légende urbaine…

Fentanyl, le médicament qui rend accro et qui tue…

Toutefois, aux États-Unis, on utilise gravement le Fentanyl. En résulte la fameuse crise opioïde qui ravage les Américains. La combinaison avec l’herbe n’est que fortuite.

Éthanol

Plus étrange, l’herbe pulvérisée à l’éthanol aurait tendance à se conformer aux normes européennes, en réduisant le taux de THC… On retrouve cette technique principalement dans les herbes riches en CBD, pour la production légale et européenne…

Quelques effets généraux de la marijuana trafiquée

Les stimulants ajoutés à la marijuana auront des effets stimulants… Les dépresseurs du système nerveux central ajoutés à la marijuana produiront des sentiments importants de sédation et de léthargie… Les drogues hallucinogènes ajoutées à la marijuana entraîneront des hallucinations et des délires, etc.

L’herbe réelle ne peut pas créer un “Very Bad Trip”…

En plus de ces effets propres à une substance, il y a aussi certains effets secondaires généraux qui peuvent survenir lorsqu’on consomme de la marijuana mélangée à d’autres substances. Ces effets plus généraux comprennent :

  • Consommer de la marijuana et ne ressentir aucun effet psychoactif à la suite d’ajouts importants de matières végétales inertes, ou de l’éthanol…
  • Ressentir des sentiments inhabituels de nausées, de vomissements, de diarrhée ou d’autres signes de maladie.
  • Difficulté à respirer, étourdissements, étourdissements, ou sensation d’avoir l’impression que les choses ne sont pas réelles.
  • Constatation d’altérations importantes de la fréquence cardiaque ou de la tension artérielle.
  • Insomnie inhabituelle, perte d’appétit, nervosité ou agitation inhabituelle ou irritabilité extrême.
  • Effets psychotiques, y compris hallucinations, délires et confusion ou désorientation marquée.

Précautions à prendre

La majorité des personnes qui consomment de la marijuana à des fins médicinales ou récréatives ne s’attendent pas à consommer de la marijuana mélangée à une autre substance psychoactive. Évidemment, chaque fois que l’on a recours au mélange de diverses substances psychoactives, la pratique peut avoir un certain nombre d’effets divers, dont plusieurs peuvent être potentiellement dangereux.

Première précaution, évitez les dealers suspects…

Les personnes qui ne sont pas conscientes de ce qu’elles consomment sont sujettes à de graves problèmes émotionnels. Ceci en raison de l’interaction potentielle du THC avec d’autres substances.

  • N’achetez jamais de marijuana moulue.
  • N’achetez jamais de marijuana d’une personne qui ne veut pas que la substance soit inspectée par un acheteur potentiel.
  • Inspectez soigneusement les produits avant de les acheter.
  • N’achetez pas de marijuana qui semble ou qui sent bizarre. Par exemple, la marijuana qui sent le carburant peut contenir des substances ajoutées, comme du butane ou d’autres produits chimiques.
  • N’achetez pas de marijuana qui semble contenir des substances inhabituelles ou qui est extrêmement brillante.
  • Les personnes qui consomment de la marijuana à des fins médicinales ne devraient acheter le produit qu’auprès de marchands réputés.
  • N’ayez pas peur de jeter la marijuana qui est suspecte.
  • Si possible, faites tester la substance.

Conclusion

On retrouvera ce genre d’herbe trafiquée et pulvérisée aux chimiques, et toxiques dans les endroits où le cannabis est illégal. C’est une autre raison d’inciter les États à légaliser ou dépénaliser le cannabis. On peut négocier, et obtenir une herbe de meilleure qualité, adaptée à notre besoin dans les États où le cannabis est légal.

Malheureusement, le seul moyen de savoir à 100% si on vous trompe est de consommer (fumer) l’herbe en question. Le connaisseur de cannabis fera par la suite la différence, avec une herbe réelle et en finira avec l’illusion…

Une herbe trafiquée secrètement pourrait détruire la réputation du concessionnaire. Pulvérisée l’herbe avec des produits chimiques ou autres, n’est tout simplement pas commercial et ruine l’image du cannabis.

Dangers des drogues associées au cannabis

Dangers de la pulvérisation de toxiques et de drogues sur le cannabis
5 (100%) 4 votes
Tags : DrogueMarijuanaNewsRécréatif
fr French?
X