close
Légalisation

Trump invite l’ONU à intensifier la guerre contre la drogue

Blog-Cannabis

Lors de l’Assemblée générale des Nations Unies (ONU) de 2018, Trump appelle les dirigeants mondiaux à intensifier la guerre contre la drogue et à créer un “avenir sans drogue”.

L’éloge ridicule du président Trump à l’Assemblée générale des Nations Unies (ONU) a provoqué un éclat de rire dans environ 190 pays… Mais sa vision du monde instable n’a rien de drôle. Son désir d’intensifier la guerre contre la drogue ne l’est pas non plus…

Trump invite les Nations Unies à un avenir sans drogue…

Lors d’une réunion organisée à l’occasion de l’Assemblée générale des Nations Unies de 2018, qui s’est tenue à New York tout au long de la semaine du 25 septembre 2018, M. Trump et son administration ont appelé les dirigeants mondiaux à intensifier la guerre contre la drogue et à créer un “avenir sans drogue“. Alors que l’administration Trump a intensifié la guerre contre la drogue au pays, lui et ses fanatiques tentent maintenant d’exporter son programme désastreux à l’étranger.

“Trump est du mauvais côté de l’histoire. Une majorité écrasante d’Américains savent que la guerre contre la drogue a échoué lamentablement, et nous devons clarifier notre position”, a déclaré la Drug Policy Alliance (DPA) dans une déclaration. “Il est clair que Trump profite de la réunion de l’ONU pour faire semblant d’être un chef de file en matière de politique antidrogue. Mais nous savons qu’il est loin d’être un leader dans ce domaine… Il nous a fait reculer et a aggravé la guerre de la drogue.”

Depuis leur arrivée au pouvoir en janvier 2017, M. Trump et son gouvernement ont alimenté des campagnes de peur qui ont semé la discorde, tenté de renverser les droits des électeurs dans les États où le cannabis est légal, menacé l’accès au cannabis médicinal et fait pression en faveur de lois plus sévères sur les drogues, d’arrestations et de peines plus longues…

Contradictions avec la légalisation du cannabis

Et, cela malgré des sondages récents montrant que des taux records de soutien américain pour le cannabis médical à 85%… Et 64% pensent que le cannabis récréatif doit devenir totalement légal. Même, le gouverneur de New York, Andrew Cuomo (grand opposant au cannabis), a signé une loi autorisant l’utilisation du cannabis médical pour soulager la douleur chronique dans le but d’atténuer la crise des opiacés aux USA.

Le gouverneur Andrew M. Cuomo a déclaré qu’il ne s’attendait pas à ce que New York légalise la marijuana d’ici la fin de l’année… Mais il a reconnu que la “situation sur la marijuana change”…

Rien que l’an dernier, la crise des surdoses a fait 72 000 victimes, alors que Trump et ses guerriers de la drogue cherchent à intensifier les politiques mortelles tout en n’offrant aucune solution réelle qui sauverait des vies. Mais le cannabis légalisé dans plusieurs états fait baisser la consommation de drogues dures.

La majorité des Américains soutient des politiques sensées en matière de drogue. Les citoyens conviennent que l’échec de la guerre contre la drogue a dévasté de nombreuses communautés, en particulier les afro-américains, mais d’anciens dirigeants mondiaux réclament maintenant une réglementation responsable de tous les drogues dans un nouveau rapport de la Commission mondiale sur la politique en matière de drogue (Global Commission on Drug Policy). Les Nations Unies (ONU) entreprendront novembre prochain, un examen décisif sur la classification du cannabis en tant que drogue (ou pas…).

Tags : PolitiqueTrumpUS