close
légalisation

300 000 patients en France pourraient bénéficier du cannabis médical

Des élus, des médecins et des écrivains s’adressent à Agnès Buzyn. Ils déplorent que la production de cannabis médical soit toujours interdite en France.

Un groupe d’experts réunissant des médecins et des élus demande la légalisation du cannabis médical en France. Ils veulent soulager les souffrances d’environ 300 000 patients qui pourraient en bénéficier. Ces élus et médecins font valoir « l’efficacité du produit dans la gestion de la douleur chronique, les troubles physiques provoqués par les chimiothérapies et les spasmes musculaires liés à la sclérose en plaques »

«Produire du cannabis pour un usage thérapeutique en France n’est plus une option mais une nécessité», estime le groupe dans une tribune publiée par Le Parisien, dimanche. Des élus PS, LREM, EELV et médecins demandent la légalisation en France du cannabis à « usage thérapeutique ». Cela pourrait selon eux apaiser les souffrances de 300.000 patients.

Débordée par le succès du CBD en France, la ministre de la santé veut légiférer.
Agnès Buzyn, ministre française de la Santé

« Produire du cannabis​ pour un usage thérapeutique en France n’est plus une option mais une nécessité », estiment-ils. Ainsi parmi eux figurent le sénateur PS Rachid Témal, le maire PS de Strasbourg Roland Ries, les députés LREM Sonia Krimi, Jean-Baptiste Moreau, et Florent Boudié, le maire EELV de Grenoble Eric Piolle et le maire EELV du IIe arrondissement de Paris, Jacques Boutault.

«Pourquoi maintenir le sceau de l’interdit et l’arsenal législatif et réglementaire qui l’accompagne à l’égard de plus de 300.000 patients qui pourraient apaiser leur souffrance autrement?», demandent-ils.

Il ne s’oppose pas à la pharmacopée française usuelle qui repose sur différentes classes médicamenteuses. Cela inclus les opiacées et ses dérivés tels que la morphine, le Tramadol, l’Efferalgan codéiné, l’Oxycontin, etc. En effet, ils s’utilisent pour le traitement de la douleur. Il s’agit d’autoriser l’usage d’un produit alternatif.  Son mode d’action et d’administration tel que la vaporisation n’entraînent quasiment aucun effet secondaire.

 

300 000 patients en France pourraient bénéficier du cannabis médical
4 (80%) 4 votes
Tags : chimiothérapiedouleur chroniqueFranceMédecine
fr French?
X