close
légalisation

La Coupe du monde de 2018 est la première à autoriser le CBD

La Coupe du Monde de la FIFA 2018 et l’Agence mondiale antidopage (AMA) autorise le CBD sur le terrain

La Coupe du Monde de la FIFA 2018 est en cours. L’Agence mondiale antidopage (AMA) a officiellement retiré le cannabidiol dérivé du cannabis, habituellement vendu comme huile de CBD, de la liste des substances interdites. Ce qui en fait la première coupe du monde où le CBD est autorisé sur le terrain.

Le CBD officiellement autorisé sur le terrain

Avec la poussée vers la légalisation du cannabis médical, d’autres dérivés du cannabis comme l’huile de CBD, intriguent les chercheurs et les joueurs. Contrairement au THC, le cannabinoïde psychoactif, des recherches ont montré que le CBD est efficace pour traiter certaines formes d’épilepsie, de psychose et même de douleur chronique. Cependant, le monde du sport professionnel hésite dans son approche du CBD. Et cela en raison de son lien avec le THC.

Le THC et le CBD sont étroitement apparentés mais chimiquement distincts. Et il incombe maintenant aux testeurs de médicaments de l’AMA de les distinguer avant qu’ils ne prononcent des interdictions.

“J’imagine que le CBD est métabolisé de la même manière que le THC. Le CBD est similaire dans l’ensemble,” explique Ted W. Simon, Ph.D., professeur adjoint de science de la santé environnementale à l’Université de Géorgie.

De son point de vue, il n’y a pas beaucoup de place à l’erreur dans les tests antidopage de la Coupe du monde… Parce que les marqueurs métaboliques provenant du traitement des produits chimiques dans le foie et les reins devraient être suffisants pour les distinguer.

L’ AMA change d’attitude à l’égard du CBD

Tous ne voient pas une distinction chimique aussi nette que celle de Simon. Ce qui explique pourquoi la régulation du CDB a été difficile. Ils sont dérivés des mêmes plantes… Et ils partagent presque exactement la même formule moléculaire. La seule différence, le CBD a un groupe hydroxyle supplémentaire qui lui est attaché.

Ce seul groupe hydroxyle est tout ce qui se trouve dans un composé psychoactif. Et ce que la recherche suggère est que le CBD est un anti-inflammatoire légitime. Cela fait toute la différence. Le THC figure toujours sur la liste des substances interdites par l’AMA. De sorte que toute trace de THC suffit à vous faire bannir de la compétition internationale.

Potentiel du CBD dans le monde sportif

La communauté scientifique semble apprécier davantage la différence nuancée mais significative entre les deux composés et les traite en conséquence. Des chercheurs de l’Université de New York ont récemment consacré une conférence entière à l’étude du potentiel de l’huile en tant qu’anti-convulsant, en particulier chez les patients souffrant d’épilepsie. Plus tôt, en 2009, une étude publiée dans Future Medicinal Chemistry affirmait que les cannabinoïdes en général «suppriment la réponse inflammatoire et atténuent les symptômes de la maladie». Même l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qualifie le CBD de «généralement bien toléré avec un bon profil d’innocuité».

Le CBD reste toujours interdit dans la NFL, la MLB et d’autres ligues sportives basées aux États-Unis

Cependant, les ligues sportives professionnelles ne sont pas facile à convaincre… Et jusqu’à présent, aucun joueur de la Coupe du monde n’a annoncé officiellement son intention d’utiliser l’huile de CBD… L’AMA, pour sa part, a pris une mesure importante pour changer l’attitude à l’égard du cannabidiol.

À lire:

Des Anciens Joueurs De La NFL Troquent Les Antidouleurs Contre Du Cannabis

Les Consommateurs De Cannabis Et La Culture Sportive

Un Anti-Inflammatoire Et Bien Plus Au Service Des Sportifs

La Coupe du monde de 2018 est la première à autoriser le CBD
5 (100%) 3 votes
Tags : AMAhuile de CBDSport
fr French?
X