close
Science

Le 11-OH-THC un cannabinoïde plus puissant que le THC

Blog-Cannabis

Le 11-OH-THC plus puissant que le THC, se métabolise après la prise de produits comestibles infusés au cannabis

Parmi les douzaines de cannabinoïdes différents,  le 11-OH-Δ9-tétrahydrocannabinol (abréviation 11-OH-THC) est l’un des plus intéressants. Pourquoi ? Il est hautement psychoactif. En fait, il est aussi psychoactif que la fameuse molécule THC, sinon plus… Le 11-OH-THC n’existe pas naturellement dans la plante de cannabis, il se forme dans le corps humain après l’ingestion de THC. Voici l’histoire et la science derrière la découverte du cannabinoïde plus puissant que le THC.

Métabolisme du THC et formation du 11-OH-THC

Nous savons tous que les produits comestibles offrent un High élevé. Après ingestion de THC, votre foie  travaille, le convertissant en d’autres molécules afin de l’éliminer de votre corps. Ces autres molécules sont appelées métabolites. Habituellement, les métabolites sont moins actives que la molécule mère, mais parfois vous en obtenez une qui est encore plus puissante !

Ce qui est particulièrement intéressant à propos des métabolites du THC, c’est que leur taux dans votre corps peut être plus de 10 fois plus élevé si vous prenez du cannabis sous une forme comestible plutôt que par d’autres voies (par exemple, fumer ou vapoter).

Pourquoi les produits comestibles forment-ils tellement plus de 11-OH-THC que lorsqu’on fume” ?

Nous connaissons deux facteurs. Le premier est que les enzymes métabolisées sont présentes dans votre tractus gastro-intestinal. Pendant que vous êtes en train de digérer un brownie au cannabis, ces enzymes sont en train de créer du 11-OH-THC.

Le deuxième facteur est que tout le flux sanguin de votre tube digestif va au foie avant d’entrer dans la circulation générale. Ce phénomène est le métabolisme de premier passage. C’est une chance de plus que le 11-OH-THC soit créé en grande quantité.

Voie métabolique du THC après ingestion

D’un autre côté, lorsque vous fumez du cannabis, le THC s’absorbe directement par les poumons, où le métabolisme est faible. Le THC se distribue rapidement à d’autres tissus du corps et seulement une petite fraction reste dans le sang.

La voie métabolique modifie la composition du THC dans la circulation sanguine et donc son efficacité

Le THC qui reste dans votre sang est disponible pour se transformer par votre foie en 11-OH-THC et d’autres métabolites. Hors, les niveaux de 11-OH-THC dans votre sang après avoir fumé du cannabis ne représentent qu’environ 5% des niveaux de THC. Ce n’est probablement pas suffisant pour ressentir les effets du 11-OH-THC.

Un variation de THC grandement accrue

Cependant, après avoir pris du cannabis par voie orale, les niveaux moyens de 11-OH-THC varient de 25% de THC à plus de 300% de THC. Le tableau ci dessous montre les moyennes d’un groupe de personnes. Mais les variations peuvent grandement changer d’un individu à un autre. Ainsi, certaines personnes auront plus de 3 x plus de 11-OH-THC dans leur corps  après avoir ingéré du cannabis !

Ces résultats montrent que le THC peut ne pas être la molécule la plus importante après la prise de produits comestibles.

Les effets psychoactifs du 11-OH-THC

Il semble y avoir beaucoup de désinformation sur les effets du 11-OH-THC sur Internet. Certaines personnes affirment que les effets du 11-OH-THC sont 10 fois plus forts que le THC. Voyons à quel point ces affirmations sont exactes au niveau de son histoire scientifique.

Métabolites du delta-9-THC

L’histoire de la recherche sur le 11-OH-THC

Le début des années 70 a été une période de gloire pour la recherche sur les cannabinoïdes. De nombreuses études menées au cours de cette période ont permis de découvrir pour la première fois les détails dont le cannabis fonctionne. En 1970, le THC radiomarqué a été synthétisé, ils ont fait du THC radioactif… Mais ce THC radioactif ne vous offre pas de superpuissance après que vous l’ayez fumé.

Ce THC radiomarqué se comporte exactement comme le THC normal, sauf qu’il permet aux scientifiques de voir plus facilement comment il est métabolisé. Cette étude du THC radiomarqué a été la première à démontrer que le 11-OH-THC était formé chez l’homme. Il existait déjà une controverse à l’époque sur l’activité relative du THC et du 11-OH-THC. Certains chercheurs croyaient même que le THC était principalement inactif, et que les effets psychoactifs étaient principalement dus au 11-OH-THC… Quelques années après, trois études ont été réalisées chez l’homme pour caractériser les effets du 11-OH-THC .

THC vs 11-OH-THC

Round 1: le 11-OH-THC entre dans le ring

Les scientifiques sont allés directement chercher le K.O technique avec cette étude en pompant le 11-OH-THC directement dans la circulation sanguine par perfusion intraveineuse.

“Entre 2 et 3 minutes après l’administration intraveineuse de 11-OH-THC, le pic psychologique a atteint son apogée et était plus intense que tout ce qu’ils avaient connu auparavant après avoir pris de la marihuana.”

Fait intéressant, les effets psychoactifs du 11-OH-THC par voie intraveineuse semblaient se produire beaucoup plus rapidement que le THC. Ceci provient du fait que le 11-OH-THC peut traverser plus rapidement la barrière hémato-encéphalique.

Round 2: le THC tient bon

Le round 1 n’était pas complètement juste, parce que le THC n’était même pas inclus dans l’étude. Dans la prochaine étude, les sujets ont reçu une perfusion lente de 11-OH-THC ou de THC. On leur a demandé de rapporter leurs moments de High, et à quel moment on devait arrêter la perfusion…

D’une part, les sujets du groupe 11-OH-THC ont arrêté la perfusion plus tôt que le groupe THC, disant qu’ils se sentaient suffisamment stone. D’un autre côté, le groupe THC se sentait globalement plus élevé. En somme, il n’y avait aucun gagnant dans ce round ci.

Round 3: le 11-OH-THC remporte le titre

Dans cette dernière étude, les scientifiques ont utilisé une dose fixe de THC et de 11-OH-THC ( toujours par voie intraveineuse). Ainsi, ils ont administré les deux cannabinoïdes aux mêmes sujets à des moments différents, pour décider du champion.

11-OH-THC vainqueur par K.O

Après une administration de 1 mg, le gagnant final était … le 11-OH-THC ! Avec cette molécule, les sujets ont atteint un pic de 8 sur 10 sur l’échelle du High. Contre seulement environ 3 sur 10 pour le THC.

Conclusion

L’affirmation selon laquelle le 11-OH-THC est 10 fois plus fort que le THC n’est pas tout à fait correcte. Pourtant on remarque bien que le 11-OH-THC semble être plus puissant. Mais on suppose que la quantité élevée de produits comestibles provient d’un mélange de 11-OH-THC et de THC. En outre, les aspects qualitatifs ( psychédéliques) de la concentration élevée de 11-OH-THC n’ont pas été évalués dans ces études scientifiques.

L’ensemble des cannabinoïdes dévoilés par la science

Tags : CannabinoïdesMétabolismePsychoactifTHC