close
Santé

Le cannabis n’augmente pas le comportement suicidaire chez les malades mentaux

Des chercheurs de l’Université McMaster ont découvert l’absence de lien entre l’usage de cannabis et le comportement suicidaire chez les personnes souffrant de troubles psychiatriques.

Les chercheurs ont constaté qu’il n’y avait pas d’association significative entre et suicide chez les personnes souffrant de troubles psychiatriques. Ainsi, les résultats de l’étude contrastent avec les données préexistantes qui montrent que le cannabis est lié à un risque accru de comportement suicidaire dans la population générale.

Les résultats de l’étude contrastent avec les données préexistantes. Ces études montraient que le cannabis semblait accroître le comportement suicidaire dans la population générale.

Cependant, sur la base d’un petit sous-groupe de participants, les chercheurs ont noté que la lourdeur de l’usage du cannabis augmentait le risque de comportement suicidaire chez les hommes, suggérant un suivi plus étroit par les professionnels médicaux de ces patients.

Comprendre la corrélation entre cannabis et comportement suicidaire

L’étude a été publiée en ligne cette semaine dans la revue Biology of Sex Differences.

“Dans ce que nous croyons être une première, cette étude cherche à comprendre comment l’usage de cannabis affecte les tentatives de suicide chez les hommes et les femmes souffrant de troubles psychiatriques qui sont déjà plus à risque de se suicider”, a déclaré Zainab Samaan du Département de psychiatrie et de neurosciences comportementales à McMaster.

“Nous savons qu’il y a un taux élevé de consommation de cannabis parmi cette population. Nous voulions mieux comprendre toute corrélation potentielle avec le comportement suicidaire.”

Le cannabis est la substance illicite la plus couramment utilisée dans le monde. Ainsi, sa consommation devrait augmenter à mesure que de plus en plus de pays légaliseront son utilisation récréative.

L’équipe de chercheurs, principalement basée à Hamilton, a fusionné les données recueillies pour deux études basées en Ontario. Ceux-ci comprenaient une étude de cohorte prospective sur le trouble d’utilisation des opioïdes à l’aide d’échelles structurées pour attribuer des diagnostics psychiatriques. S’y ajoute une étude de cas-témoins sur le comportement suicidaire.

Des données complètes sur l’influence cannabis

Les données proviennent d’un total de 909 patients psychiatriques. Cet échantillon comprend 465 hommes et 444 femmes. Parmi ce groupe, 112 hommes et 158 ​​femmes ont tenté de se suicider. L’âge moyen était de 40 ans.

“Nos résultats ont montré que parmi les participants ayant des troubles psychiatriques, un trouble de l’humeur augmente le risque de tentative de suicide”, explique Leen Naji. et un résident en médecine familiale à McMaster. Dans le même temps aucune corrélation claire ne lie le suicide à la consommation de cannabis.

Naji a déclaré que d’autres recherches sont nécessaires. En effet, avec la vague de légalisation dans le monde, de nouvelles études seront nécessaires. Un plan d’action sur la santé mentale de l’OMS vise à réduire le taux de suicide de 10% d’ici 2020.

«Notre étude est à la fois opportune et pertinente, surtout à la lumière de la légalisation croissante du cannabis récréatif et de l’augmentation prévue de l’accès au Canada, et de l’incertitude entourant le plein effet du cannabis sur les personnes atteintes de troubles psychiatriques».

Ainsi, Samaan a ajouté que les résultats de l’étude pourraient servir à éduquer les professionnels de la santé. Cette formation permettrait l’évaluation du risque de suicide des patients.

Le cannabis n’augmente pas le comportement suicidaire chez les malades mentaux
5 (100%) 1 vote
Tags : maladiepsychiatrieRecherchesuicide
fr French?
X