close
Santé

Trouble bipolaire: de nouvelles recherches en cours

Peut-on soigner le trouble bipolaire avec de la cannabis médicale ? Les experts se sont penchés sur la question.

Dans le cas du trouble bipolaire, des médicaments stabilisateurs de l’humeur visent à cibler les variations extrêmes de l’humeur. Ainsi la recherche sur le cannabis pourrait offrir de nouvelles perspectives. En effet, c’est une question importante pour les médecins et les patients bipolaires lorsqu’ils choisissent le traitement.

Qu’est-ce que le trouble bipolaire?

Le trouble bipolaire est un trouble de santé mentale qui touche près de 2,6% de tous les Américains et 2% des Français.

Le trouble bipolaire est un trouble de santé mentale caractérisé par des phases de dépression et des remontées maniaco-dépressives intenses. Ainsi les patients atteints de ce trouble peuvent souffrir de formes de psychose, comme des hallucinations ou des délires.

Parallèlement à la thérapie par la parole, les médecins prescrivent des antidépresseurs, des stabilisateurs de l’humeur et des médicaments anti-anxiété.

Mais ces médicaments peuvent provoquer une série d’effets secondaires. Peu de gens veulent prendre du poids a cause du lithium ou réduire leur libido du fait des antidépresseurs.

Peut-on traiter le trouble bipolaire avec de la marijuana médicale? La communauté médicale hésite encore.

Le cannabis médicale et le trouble bipolaire: les doutes.

Sans même souffrir d’un trouble bipolaire, on peut faire l’expérience d’un “bad trip”. Si les personnes atteintes de trouble bipolaire vivent ça, alors on a une combinaison dangereuse.

Malheureusement pour beaucoup, le risque de traiter au cannabis peut l’emporter sur le bien qu’il peut faire.

Dans une étude de 2015, les scientifiques ont découvert que les symptômes maniaco-dépressifs pouvaient s’aggraver si le cannabis faisaient partie de traitement. De plus, l’étude a révélé que le fait de consommer du cannabis pouvait en fait provoquer un épisode maniaque.

Alors que l’exacerbation des symptômes peut certainement dissuader beaucoup de patients de traiter le trouble bipolaire au cannabis, la réaction pourrait en réalité dépendre de l’individu et de sa tolérance.

La recherche n’est pas vraiment concluante.

Le côté positif du cannabis médical contre le trouble bipolaire

Le cannabis a été utilisé pour traiter de nombreux problèmes psychiatriques, comme les troubles de l’alimentation. Mais pour d’autres problèmes, la réponse n’est pas claire à la fois médicalement et légalement.

Dans une étude, la recherche a conclu que le cannabis pourrait aider le comportement général d’un patient bipolaire. L’étude ne s’est pas focalisé si l’utilisateur a utilisé du cannabis pendant une phrase de crise bipolaire. Il est impossible de savoir donc à quel moment le cannabis a eu son effet thérapeutique.

Souvent, les sujets suivent un traitement avec d’autres médicaments. Ce facteur peut obscurcir les données. En outre, cette étude a été réalisée sur un petit groupe de 24 personnes. Une population plus élevée pourrait donner un résultat plus intéressant.

D’autres recherches peuvent montrer l’effet positif de la plante. Dans un cas, les personnes atteintes de trouble bipolaire ont déclaré que leurs sautes d’humeur et leurs symptômes s’étaient résorbés à court terme lorsqu’ils avaient régulièrement pris du cannabis. L’étude a conclu que le cannabis médical n’a pas causé d’effets négatifs.

Dans une autre étude, les utilisateurs de cannabis ont rapporté avoir une attitude plus positive et plus favorable.

Ainsi, la communauté scientifique oscille d’une conclusion à l’autre quand il s’agit de traiter les troubles bipolaires avec du cannabis. De nouvelles études seront donc nécessaires.

La recherche sur la question du traitement du trouble bipolaire avec le cannabis médicale continue de progresser.

Trouble bipolaire: de nouvelles recherches en cours
3.8 (75%) 4 votes
Tags : bipolaireÉtudeMédecinepsychiatrie
fr French?
X

Inscrivez-vous à la Newsletter

Retrouvez gratuitement toute l’actualité

copyright © Newsletter | BLOG-CANNABIS