Lifestyle

Youtube en guerre contre le cannabis?

YouTube poursuit sa purge des contenus liés au cannabis et personne ne sait vraiment pourquoi

Il y a quelques semaines, Sam Houston, un amateur de cannabis californien, regardait certaines de ses chaînes YouTube préférées. Il a remarqué une étrange tendance. Un par un, des comptes  étaient fermés. Tous ont reçu le même message inquiétant: le contenu de la chaîne avait été signalé pour examen et violait les consignes de YouTube.

Houston, qui travaille comme community manager à San Francisco, était perplexe. Ces chaînes existent depuis longtemps. Certains montraient ou discutaient des techniques de culture du cannabis ou partageaient les épreuves et les tribulations de la culture de la plante. La plupart étaient simplement des vidéos informatives, non sexuellement explicites ou dangereuses de quelque façon que ce soit.
Houston n’était pas seul. Sa frustration a été ressentie dans l’ensemble de la communauté des créateurs de contenu YouTube sur le cannabis. Le mois dernier, la plate-forme vidéo mondiale a fermé une grande partie des chaînes de cannabis, souvent avec peu ou pas d’avertissement. Il y a deux ans, Facebook a fermé de nombreux comptes liés au cannabis, mais YouTube a toujours été beaucoup plus convivial et plus tolérant avec le cannabis.

Cette action, qui est venue sans avis public de YouTube, a troublé le monde du cannabis. Il s’agit d’une volte-face abrupte à un moment où le cannabis gagne une acceptation sociale plus large. La plante reste illégale au niveau fédéral, mais seule une petite poignée d’États l’interdisent sous toutes ses formes.

Les avertissements de YouTube

Dylan Osborn est le fondateur de Greenbox Grown. C’est un site et une chaîne visant à apprendre aux gens comment développer leur propre médecine “sans dépenser trop d’argent ou sans trop de temps ou d’efforts”, a-t-il déclaré à Leafly. YouTube a signalé la chaîne il y a quelques semaines.
Cette chaîne comptait 13 000 abonnés et plus de 200 vidéos. Beaucoup d’entre elles étaient des didacticiels vidéo, ainsi que des critiques de souches. Il y a quelques mois, Osborn a commencé à recevoir des avertissements, la «sixième fois au cours des quatre derniers mois», a-t-il estimé. Tout rentrait dans l’ordre après un échange de mail.
Cette fois, cependant, ce n’était pas seulement sa chaîne. “Vous pourriez dire que c’était différent”, at-il dit. “Beaucoup d’autres chaînes ont été retirées, des chaînes qui existaient depuis des années et des années.”

Pourquoi le cannabis et pourquoi maintenant?

Osborn a exprimé sa frustration face à l’incapacité de comprendre exactement comment il violait soudainement les règles de Youtube. “Il y a des tonnes d’autres vidéos qui violent les directives de contenu qui ne sont pas liées au cannabis”, a-t-il dit. “Vous pouvez regarder des vidéos sur la façon de faire des bombes avec des articles ménagers sur YouTube toute la journée.”
Osborn est depuis passé à l’auto-hébergement de ses vidéos et à un abonnement mensuel de 14,99 $.

D’autres chaînes, dans la culture cannabis du fait de leur sérieux, ont subit des avertissements et des suppressions. On y dénombre FastbudsDinafemDutch PassionDelicious Seeds.

L’argent de la publicité

Clark et Alice sont des blogueurs vidéo d’Hollywood, en Californie. Ils postent sur YouTube en tant que “That High Couple”. Ils ont également eu leur chaîne supprimés temporairement et sans explication.

“La raison pour laquelle YouTube a suspendu notre chaîne est que nous avons «enfreint les règles de la communauté» “, ont-ils déclaré à Leafly dans un e-mail. “Il n’y avait pas de raison spécifique, seulement une liste générique que cela pourrait être parce que nous étions en train de promouvoir la violence, l’usage de drogues illicites, la création de spam, etc.”

Ils supposent que la raison de la fermeture est l’argent de la publicité. Cependant, la chaîne a rouvert, peut-être grâce aux protestations.

“YouTube ne peut pas générer de revenus publicitaires grâce au cannabis”, ont-ils écrit. “L’année dernière, YouTube a connu ce que la plupart des gens appellent” The Adpocalypse “, où de nombreux grands annonceurs voyaient leurs publicités diffusées avant un contenu inapproprié et préjudiciable pour leur marque. Une fois que l’argent a commencé à fuir la plateforme, YouTube a mis à jour son algorithme afin d’empêcher le contenu «inapproprié» de diffuser des annonces contre leur contenu et l’ensemble du système s’effondre depuis.

Plus d’avertissements

Un autre créateur de chaîne, Kord Tagley, a également fait fermer sa chaîne le mois dernier. La chaîne de Tagley, GreenGenes Garden, offrait principalement du matériel d’information, comme des émissions sur les lumières de culture et d’autres technologies. La chaîne a commencé il y a six ans en tant qu’outil de marketing pour Pacific Light Concepts, l’entreprise de Tagley, qui vend des lumières LED.

La dénonciation soudaine de YouTube sur le contenu de cannabis est déconcertante pour Tagley. Il a estimé qu’il avait fait tout ce qu’il fallait pour se conformer aux directives de la Californie sur la publicité. Tagley a inclus des avertissements adaptés à l’âge (21+) avant le début de ses vidéos. Il est devenu membre du programme de partenariat Google Adsense une fois qu’il a franchi 10 000 abonnés il y a quelques années (il en avait 43 000 quand il a été fermé) et avait amassé environ 7 millions de vues vidéo.

Tagley tirait un petit profit de ses vidéos YouTube, at-il dit, mais ce n’est pas ce qui le dérange. En plus de la perte de visionnage – une fois que YouTube fait de la chaîne un partenaire, la plate-forme renforce ses points de vue – YouTube a ignoré son protocole habituel d’avertissement en trois étapes avant de supprimer son compte.

Après le premier avertissement, «vous ne pouvez plus diffuser en direct pendant les 90 prochains jours», a-t-il déclaré. “Deux avertissement, vous ne pouvez pas télécharger de contenu, et trois avertissement, ils vont supprimer votre compte.”

La suppression du compte Youtube

Il avait reçu quelques avertissements pour des vidéos datant de cinq ans. Il a fait appel, a gagné, et les avertissements annulées. Après avoir reçu des courriels du gouvernement russe “disant qu’ils allaient interdire certaines de mes vidéos dans leur pays et que Google pourrait devoir agir en conséquence”, at-il dit, “j’ai reçu des courriels de Google ou YouTube disant que s’il y en avait des plaintes juridiques ils devront agir et supprimer mon compte.” Et c’est ce qu’il s’est passé.

Comme alternative, il diffuse maintenant ses vidéos quotidiennes sur TheWeedTube.com, un site vidéo créé par la communauté et axé sur le cannabis.

Mieux encore, il existe en français, une plateforme vidéo dédiée au cannabis permettant à chacun de publier: Cannab0s.com

Passer à Instagram ou Pornhub

Plusieurs autres créateurs de chaînes sont réapparus sur Instagram. De là, ils ont dirigé leurs abonnés vers d’autres sites. Ainsi la plate-forme de jeu Twitch a récemment ouvert son site pour permettre le contenu lié au cannabis. Les utilisateurs créent également de nouveaux comptes YouTube pour rester en contact avec leurs anciens abonnés. Après qu’une vidéo ait subit un signalement, le YouTuber “Vader OG” a fait une deuxième chaîne, signalée également. “YouTube est allé de l’avant et m’a donné deux avertissement”, dit-il dans une vidéo sur une deuxième chaîne, qu’il a surnommée son “canot de sauvetage”.

“La première avertissement a été au bout de deux vidéos. C’était juste un peu bizarre, mais j’ai continué à télécharger, bien sûr, et bam, j’ai eu un deuxième coup », poursuit-il. “Donc, je suis incapable de télécharger pendant au moins deux semaines, ce qui entrave la diffusion quotidienne.”

Personne ne peut contacter YouTube

Les motivations de YouTube restent également peu claires pour les créateurs de contenus. La communication est difficile, voire impossible. “YouTube ne vous donne que 500 caractères, donc des espaces inclus, pour faire appel de leurs avertissement”, explique Tagley. “Il semble que les bots examinent les appels, qui renvoyés en quelques minutes.”

Les messages laissés par les contacts médias de YouTube ne subissent pas de renvoi immédiat.

Osborne et les autres créateurs de vidéos sont frustrés par le manque de communication. “Il est regrettable qu’ils ne travaillent pas avec nous sur cette question”, a déclaré Osborn. “Ils ne font que fermer la porte et c’est tout.”

À lire:

Amende Et Désinformation: Comment Les États S’acharnent Sur Le Cannabis
21 Applications Pour Consommateurs De Cannabis
Le Cannabis Récréatif, Histoire D’une Prohibition 2.0
La Première Application Dédiée Au Cannabis Thérapeutique En Italie
Enquête Exclusive, Debunkage En Règle
La Première Loi Prohibitive
Youtube en guerre contre le cannabis?
5 (100%) 1 vote
Tags : Blogchaîne cannabisprohibitionVlogYoutube

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis