close
légalisation

Plages et Cannabis: la légalisation dans les Caraïbes

Antigua-et-Barbuda dans les Caraïbes va être la prochaine destination à la mode. Le premier ministre propose une légalisation du cannabis. Le pays serait le second au monde à légaliser totalement après l’Uruguay.

 

Antigua-et-Barbuda a approuvé il y a deux mois la possession et le culture local du cannabis pour son propre usage. Il pourrait bien devenir le deuxième pays au monde après l’Uruguay à légaliser le cannabis. C’est en tout cas ce que prévoit Gaston Browne, le premier ministre. Il a présenté des excuses officielles pour la persécution des consommateurs. Il a aussi annoncé la création d’une branche de cannabis médical.

Gaston Browne, premier ministre d’Antigua-et-Barbuda, a expliqué que son plan de réglementation du cannabis dans le pays servait aussi un but politique.

Gaston Browne, Premier Ministre d’Antigua-et-Barbuda

En effet, la législation américaine sur les drogues et le cannabis en particulier ont été promulguées afin de faciliter le sabotage par le gouvernement des activités des organisations noires américaines. Un ancien conseiller du Président Nixon l’avait lui même avoué dans un entretien.

Des excuses auprès de la communauté Rastafari

Dans un communiqué de presse, le Premier ministre Brown annonce la liste de cannabis à “usage médical et autres” autorisé. Il s’excuse aussi pour les années de persécution et de diabolisation des consommateurs de cannabis dans le pays. En particulier cela concerne les rastafariens qui considèrent le cannabis comme une composante de leur croyance.

Selon Browne, à cause des gouvernements passés, ils sont devenus victimes de la politique stricte de la drogue.  L’usage du cannabis fait partie intégrante de la culture locale. Pour Browne son utilisation doit être approuvée, réglementée et supervisée.

En plus de l’autorisation accordé le 4 février de la possession de cannabis jusqu’à 15 grammes et de sa culture pour usage autonome, Browne a annoncé la mise en place d’un nouveau branche de cannabis médical.

“L’interdiction du cannabis, appelée” guerre contre la drogue “, ne vient pas de la santé publique mais sert les intérêts raciaux, politiques et économiques des forces mondiales à l’époque”, a-t-il déclaré dans un communiqué de presse.

“Nous devons présenter des excuses à la communauté Rastafari pour la diabolisation et la brutalité qui leur a été imposée par la police et les autorités gouvernementales à cause des lois de la prohibition”, a-t-il ajouté. “Mon gouvernement travaille maintenant à l’utilisation de ce produit naturel à des fins médicales et autres, et j’ai donc jugé bon de présenter des excuses sincères et sincères à leur égard.”

“L’usage du cannabis est socialement acceptable et fait partie de notre culture”, a-t-il expliqué. Il précise aussi que le gouvernement n’encourage pas l’usage du cannabis.

Plages et Cannabis: la légalisation dans les Caraïbes
5 (100%) 1 vote
Tags : CaraïbesLoiRasta
fr French?
X