close
légalisation

Peut-on rouler un joint en Corée du Nord

Acheter du cannabis et rouler un joint dans les rues de Pyongyang semble autorisé sous le régime nord-coréen . Est-ce vrai ou faux?

 

En 1962, le soldat américain Allen Abshier, stationné en Corée du Sud, a fait défection. Il s’est rendu en République populaire démocratique de Corée (la Corée du Nord) pour éviter la court martiale. Il avait  fumer cinq ou six fois du cannabis. Vraisemblablement, il a été autorisé à fumer librement sous le régime nord-coréen où il avait demandé l’asile. 

D’où vient cette étrange permissivité dans un pays connu pour la dureté de son régime?

Il est surprenant qu’un régime aussi totalitaire que celui de la Corée du Nord ayant arrêté et détenu l’étudiant Otto Warmbier, pour avoir  volé une affiche de sa chambre d’hôtel alors qu’il était en vacances, soit si ouvert au sujet du cannabis.

Il existe des rapports contradictoires sur le statut légal du cannabis en Corée du Nord. De multiples rapports de transfuges et de touristes affirment qu’il n’y a pas de loi. Du mois,  si tel est le cas, elle n’est généralement pas appliquée. En conséquence, le cannabis n’est pas classé comme étant une drogue. Cependant, d’autres rapports affirment que le cannabis est illégal.

Le statut du cannabis est incertain en raison du manque de sources disponibles. Certains observateurs déclarant que le cannabis est effectivement légal ou au moins toléré et d’autres affirment qu’il s’agit d’une idée fausse.

thechillbud.com

Selon l’étudiant diplômé sud-coréen Richard Kim, “c’est en fait appelé” daemacho “, et c’est illégal dans les deux Corée.”

Un règlement nord-coréen flou vue depuis l’extérieur

VICE News, a rapporté en 2013 que le cannabis était largement utilisé et toléré en Corée du Nord, fumé comme ip tambae (잎담배  «tabac en feuilles») par les classes inférieures, comme une alternative bon marché aux cigarettes et pour se détendre après une journée de travail.

Cependant, une réponse du journaliste Keegan Hamilton, dans un article paru en 2014 dans le Guardian, a cherché à démystifier ces rumeurs. Il a cité Matthew Reichel du projet Pyongyang. Il indique que le ip tambae nord-coréen est en fait un mélange d’herbes et de tabac, ressemblant superficiellement au cannabis, mais sans lien direct.

Selon le rapport d’un groupe touristique, ils auraient acheté du cannabis dans le marché couvert de Rason, dans la zone économique spéciale, dans la province de North Hamgyongd. Ils purent rouler et fumer tout de suite à l’air libre, et éventuellement même partager des spliffs avec leurs guides.

Il s’agirait d’une forme de cannabis appelée fossette, ou chanvre sauvage, que Wikipedia définit comme du “cannabis sauvage issu en général de plantes de chanvre industriel cultivées auparavant pour la fibre, avec des quantités faibles ou négligeables de tétrahydrocannabinol psychoactif (THC ). ”

Les voyagistes travaillant dans le pays également confirme que de telles plantes peuvent être achetées à Rason.

Une étrange souplesse du régime

Certains Nord-Coréens peuvent cultiver des quantités personnelles de cannabis psychoactif dans leurs jardins familiaux. En revanche, son utilisation ne semble pas acceptée. Cependant, il est également peu probable qu’une punition sévère existe. Cela semble directement en contradiction avec la sévérité du régime.  Des familles entières subissent des dénonciations et des punitions collectives l’infraction mineure commise par un membre de la famille.

Les Nations Unies ont adopté une résolution imposant de nouvelles sanctions à la Corée du Nord. Elle concerne les exportations de charbon, de fer, de plomb et de fruits de mer. Il se pourrait que le régime cherche une autre exportation potentielle: le cannabis.

Selon Sokeel Park, dirigeant de l’ONG californienne Liberté en Corée du Nord, le pays aurait vendu du cannabis à l’étranger pour augmenter les revenus du pays.

Des touristes chinois qui visitent la Corée du Nord achèteraient de grandes quantités de sacs d’herbe. Ils la vendraient à leur retour en Chine, où le cannabis est totalement illégal.

Selon Radio Free Asia, Kim Il-sung [l’ancien dirigeant] a largement encouragé la culture du yeoksam, le terme familier pour désigner le cannabis, qui signifie “la plante spéciale” pour résoudre une pénurie d’huile de cuisson au début des années 1980.

Une source nord-coréenne anonyme a déclaré que le régime de Kim Jong-un ne considère pas la marijuana comme une drogue.

 

Peut-on rouler un joint en Corée du Nord
5 (100%) 2 votes
Tags : ChanvrelégalLoi
fr French?
X