Pourquoi fait-on plus de rêves lorsque l'on arrête de fumer?
close
Medical

Pourquoi fait-on plus de rêves lorsque l’on arrête de fumer?

Si vous rêvez plus souvent après une pause dans votre consommation de cannabis, sachez que vous n’êtes pas tout seul. Ce phénomène est normal, et voici pourquoi.

Le cannabis peut être utilisé comme une aide au sommeil particulièrement efficace. Ainsi, Beaucoup de personnes qui ont des difficultés à s’endormir ou à dormir longtemps utilisent le cannabis pour trouver le sommeil. L’indica est généralement très efficace dans le traitement des problèmes de sommeil. Cependant, une consommation prolongée entrâine un phénomène étrange associé au sommeil profond: vous rêvez moins.

Pour comprendre pourquoi cela se produit, nous devons d’abord comprendre quels sont les stades du sommeil et durant quelle partie de notre sommeil nous rêvons. Ainsi nous comprendrons comment le cannabis affecte notre cycle de sommeil.

Les étapes du sommeil

Le cycle de sommeil peut être divisé en deux parties principales, le sommeil lent (sans mouvement rapide de l’œil, No Rapid Eye Movement, NREM en anglais) et le sommeil paradoxal (sommeil avec mouvements oculaires rapides, Rapid Eye Movement, REM en anglais).

Le sommeil lent se compose de trois étapes:

La première étape est le stade de «l’endormissement» dans lequel nous passons de l’éveil au sommeil, nos ondes cérébrales ralentissent et nos muscles se relâchent.

La deuxième étape est une phase de sommeil confirmé ou “sommeil lent léger”. À ce stade, les ondes cérébrales ralentissent encore plus, le corps se déconnecte de l’environnement et la température de notre corps baisse.

La troisième étape est une phase de «sommeil lent profond», dans laquelle le rythme respiratoire et la pression artérielle sont réduits, les muscles sont détendus, la température corporelle baisse. De plus, des hormones sont secrétées par le corps, et les défenses immunitaires se renforcent.

Le sommeil paradoxal, également appelée «sommeil du rêve», se produit après les étapes du sommeil lent.

À ce stade, les ondes cérébrales atteignent un niveau similaire à celui d’une personne éveillée, la fréquence cardiaque augmente et notre respiration est rapide et irrégulière, les yeux bougent rapidement et notre corps entre dans un état de paralysie temporaire pour empêcher des mouvements involontaires du corps pendant le rêve. À ce stade du sommeil, tous les rêves se produisent.

Les consommateurs de cannabis rêvent moins

Les recherches effectuées en 1972 par Rudolf Terry Peweek, a examiné l’effet du THC et d’une autre substance synthétique similaire sur le cycle du sommeil des sujets. L’expérience a permis de mesurer les ondes cérébrales pendant le sommeil en utilisant le test EEG. Le groupe témoin était constitué de volontaires qui ne consommaient pas de THC.

Les résultats ont montré que chez les sujets qui consommaient du THC ou un produit de synthèse similaire, la phase «sommeil lent profond» (NREM) était plus longue. Par conséquent, la phase de sommeil paradoxal était plus courte que ceux du groupe témoin. Ainsi, l’étude explique pourquoi les gens qui consomment du cannabis disent qu’ils rêvent moins qu’avant.

De plus, les études menées en 1975 et en 2008 ont confirmé ces résultats.

Les deux études ont également documenté le phénomène de rebond, qui se produit lorsque les utilisateurs de cannabis cessent d’utiliser. Alors, quel est ce phénomène de rebond?

Le phénomène du “rebond”

Lors d’une pause de consommation de cannabis, une personne peut ressentir l’effet dit de rebond. Il s’agit de la répétition des mêmes rêves pendant une certaine période.  Ces rêves sont plus tangibles et apparaissent plus fréquemment. Vous pouvez même obtenir plus aisément un état de rêve conscient. Dans ce cas, une personne est consciente de rêver et peut même contrôler ce qui se passe.

L’effet se produit après une augmentation subite du sommeil paradoxal suite à une suppression sur une longue période.

Insomnie et post-traumatisme

La consommation de cannabis entraîne donc un raccourcissement du sommeil paradoxal. Cette phase peut être importante pour le traitement des émotions et la rétention des données. Cependant, dans des cas où les rêves dépressifs, leur suppression peut être positive.  Par exemple,  pour les personnes souffrant de stress post-traumatique, les cauchemars peuvent être insupportables. En consommant du cannabis, on réduit considérablement le réveil causé par les mauvais rêves et obtenir le repos nécessaire.

Même les personnes souffrant d’insomnie peuvent, bien sûr, consommer du cannabis. Cela permet de s’endormir facilement et passer une bonne nuit de sommeil. Elle permet de retrouver de l’énergie pour le lendemain.

Quel effet à une phase de sommeil paradoxal réduite?

Bien qu’il existe un certain nombre de théories sur l’importance du sommeil REM pour les processus de traitement de l’information et des sentiments, la déficience en REM semble avoir peu d’impact sur notre comportement. Des études ont montré qu’avec un sommeil REM minime, les sujets n’ont pas signalé un effet négatif sur leur comportement quotidien. Ce n’est pas le cas des étapes NREM. Elles sont beaucoup plus essentielles à la santé du corps et aux capacités fonctionnelles.

Cependant, le cycle du sommeil a un effet sur notre santé et, par conséquent, on ne peut pas dire que la déficience en REM n’aura aucun effet. Ainsi, d’autres recherches indiquent un lien entre le sommeil paradoxal et les processus cognitifs tels que la capacité à retenir l’information. Donc une réduction du sommeil paradoxal peut également entraîner une réduction de ces capacités à long terme, surtout chez les plus jeunes.

 



Pourquoi fait-on plus de rêves lorsque l’on arrête de fumer?
5 (100%) 1 vote
Tags : endormissementinsomnierêvesommeil
fr French?
X

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis