Business

Le cannabis inclus dans le PIB français

Le cannabis inclus dans le PIB français
Rate this post

Suite à une demande d’Eurostat, le trafic de drogue sera dorénavant inclus dans le PIB français.

L’INSEE (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques) va devoir dorénavant intégrer l’ensemble de l’économie lié au trafic de stupéfiants (incluant le cannabis) dans le calcul du PIB de la France. Cette demande d’Eurostat date de 2013.

Pourquoi inclure les trafics de drogue?

Eurostat étant une agence de données statistiques européenne, elle a besoin de données similaires afin d’établir des comparatifs pertinents.

Or depuis 2013, cette agence réclame la prise en compte de cette économie. De plus les autres états de l’Union Européenne incluent cette informations dans leur PIB.

Cette intégration permettra de mieux estimer la situation économique de la France par rapport à celle d’autres pays.

Quelle conséquence pour le PIB calculé par l’INSEE?

Si une très légère hausse peut apparaître, elle ne sera que marginale.

En effet, le montant total du Produit Intérieur Brut français est estimé autour de 2200 milliards d’euros, alors que celui du trafic se calcule en quelques milliards. En se rapportant aux données de 2010, on peut avoir un chiffre de 2 à 3 milliards d’euros.

Chiffre d’affaires des drogues en 2010 en France –  Le Point

Quand bien même ce montant aurait doublé en 8 ans, cela correspondrait à moins de 0,3% du PIB.

Qu’en est-t-il pour le cannabis?

Si la somme des trafics comprend toutes les drogues, ce calcul a pour défaut de mélanger le cannabis avec les autres substances illicites.

Dans l’ensemble des trafics en France, celui du cannabis représente la moitié des sommes.

A noter que ce total inclus non seulement l’argent lié à la consommation mais aussi aux activités annexes.

Le cannabis voit sa dépénalisation et sa légalisation se développer dans le monde.

Ce que révèle cette obligation par Eurostat

Deux points se dégagent de cette mise en avant.

Tout d’abord l’évidence que les trafics jouent un rôle dans l’économie. Second point, l’illégalité du trafic du cannabis ne permet pas d’avoir des données fiables.

Ainsi en reprenant les chiffres de 2010, les volumes des ventes et des traffic varient du simple au double: les estimations s’étalent de 809,7 millions d’euros à 1, 425 milliard d’euros, est donnée.

  • 119
    Shares
Tags : EurostatFranceINSEEPIB

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis