close
Business

Grèce: comment la légalisation crée de l’emploi

Dans un pays frappé par un taux de chômage de plus de 20%, une des solutions provient d’un secteur inattendu: le cannabis médical.

Après plus de 10 ans de crises financières, le pays commence à peine à voir le bout du tunnel. Cependant la Grèce reste exsangue, et sa population la plus jeune semble n’avoir connue que les difficultés. Un chiffre: le taux de chômage de 40% des jeunes de 15 à 24 ans.

Un projet industrielle autour du cannabis médicale se met en place à Veroia, dans le nord du pays. Cette initiative montre comment la Grèce voit le cannabis comme une opportunité de croissance pour le pays. Son atout: un climat chaud et sec similaire à la Californie.

Veroia, site pour l’industrie du cannabis

Une nouvelle législation pourrait faire du plan une réalité dès l’été prochain.

Le site  créera plus de 2 000 emplois d’ici deux ou trois ans, selon Georgios Zafeiris, directeur général de Golden Greece. Cette société coordonne le groupe de dix investisseurs du Canada, du Kazakhstan, de Pologne et d’Israël.

Le premier tour d’investissement est estimé à 400 millions d’euros. Il pourrait ensuite se monter à plus de 1,5 milliard d’euros. De plus 80% seront pour les Grecs. Ces postes couvriront les domaines de la culture, du commerce et du transport.

«En Grèce, nous ne cherchons pas à faire venir des gens d’autres régions qui ont de l’expérience avec le cannabis», explique Michael Blady, l’un des investisseurs impliqués dans le projet Veroia. “Nous allons former autant de personnes que nous avons besoin et nous allons commencer notre propre culture ici.”

Usage récréatif

Les plans initiaux se concentreront sur l’extraction, le traitement et l’emballage de la marijuana médicale. Cependant, les investisseurs envisagent également un éventuel marché du cannabis récréatif dans le pays.  Néanmoins, le gouvernement devra opter pour une législation plus complète, selon M. Blady.

Veroia, dans le Nord de la Grèce

Le gouvernement de gauche Syriza d’Alexis Tsipras est un partisan enthousiaste des projets comme Veroia. Il souhaite proposer une législation en fin de mois pour permettre aux projets de culture cannabique d’avancer. Le pays avait déjà adopté une première loi en la matière l’année dernière. Le projet de loi sera affiché sur le site Web du gouvernement. L’objectif est de permettre au public de se prononcer sur la légalisation de la culture et de l’exportation de la cannabis médicale.

“La communauté des investisseurs est très intéressée à exploiter les possibilités du nouveau cadre juridique pour le cannabis médicinal en Grèce”, a déclaré le ministre de l’Agriculture, Evangelos Apostolou. “Le gouvernement est prêt à aider tout projet d’investissement qui pourrait aider à stimuler l’économie”, dit-il.

Alexis Tsipras, premier ministre grec, et partisan de la légalisation

Un impact positif sur les salaires

En plus d’un chômage toujours élevé, la crise économique a également plombé les salaires grecs. Le salaire mensuel moyen, à seulement 586 €, est parmi les plus bas de l’Union européenne. Ainsi toute initiative promettant des emplois mieux rémunérés est certaine de trouver un écho auprès du gouvernement. Selon M. Blady, les meilleurs salariés parmi les employés de l’industrie légale du cannabis peuvent gagner entre 5400 € et 6600 €  par mois.

Les investisseurs à Veroia affirment que l’effet positif sur l’emploi et les salaires fournit une protection contre les changements éventuels au gouvernement.

“Même lorsque le pouvoir change et que le paysage politique change, il est assez difficile de revenir sur quelque chose que la population en général considère comme un avantage”, affirme M. Blady.

avec Bloomberg

Grèce: comment la légalisation crée de l’emploi
5 (100%) 1 vote
Tags : LoiMédecine
fr French?
X

Inscrivez-vous à la Newsletter

Retrouvez gratuitement toute l’actualité

copyright © Newsletter | BLOG-CANNABIS