close
Lifestyle

Comportements et rôle parental chez les parents fumeurs de cannabis

Le  stéréotype des parents fumeurs de cannabis au positif

L’attitude à l’égard du cannabis est en train de se modifier indéniablement. Ce changement s’opère en particulier chez les parents surmenés à la recherche d’un moyen de se détendre. La plante psychoactive partageait la même catégorisation que des drogues comme la cocaïne, l’héroïne et la méthamphétamine. Elle est désormais reconnue pour ses effets thérapeutiques. Le stéréotype d’un smoker dysfonctionnel et délinquant est en train de disparaître. De plus les parents qui consomment du cannabis montrent qu’ils peuvent toujours parfaitement élever leurs enfants.

Le cannabis aide à être plus patient

En fait, il a été démontré que le cannabis aide à faire face à la parentalité en étant plus patient. Bien sûr, élever des enfants en tant que fumeur de cannabis inclut de prendre certaines décisions. Certains parents gardent leur consommation et leur rôle parental totalement séparés. D’autres parents trouvent que le cannabis les calmes, leur permet de ses recentrer et d’être mieux concentrés.Pour d’autres parents, le cannabis permet de laisser passer les petites choses et de ne punir que les bêtises importantes.

Si vous êtes un parent fumeur de cannabis, la cohérence est la clé. Il peut en effet être compliqué de gérer entre la parentalité et les moments sous influence cannabique. Tandis que d’autres parents chercheront à vous faire culpabiliser, il faudra expliquer que fumer quotidiennement construit votre tolérance pour un meilleur fonctionnalité.

Des parents témoignent

Je fume habituellement après leur coucher. Le cannabis est mon moment personnel en fin de journée. Je ne voudrais pas fumer devant mes enfants à ce stade. Je ne suis pas sûr que cela leur donnerait confiance et un sentiment de cohérence. Et c’est justement mon travail en tant que parent. – Buddy, 47, Los Angeles, Californie, États-Unis

Je sors fumer du cannabis dans le garage quand tout le monde boit de la bière ou du vin ou un cocktail. Il faut toujours garder à l’esprit qu’il y a un temps et un lieu pour les choses. C’est le vrai problème. Si ce n’est pas le moment de boire, ce n’est pas le moment de fumer. C’est équivalent. – Rob, 59, Gig Harbor, Washington, États-Unis

Oui, je fume de l’herbe. Oui, j’ai deux fils géniaux qui ont 8 ans et 4 abs. Je fume autour d’eux de temps en temps. Mais la plupart du temps je vais dehors ou dans une autre pièce. Je sens que le fait de fumer du cannabis fait de moi une meilleure personne en général et pas seulement un meilleur parent. – Anonyme

Il ne nous voit jamais ou nos amis fumer. Nous avons un signal pour quand l’un de nous voudrait fumer, alors l’autre peut s’assurer qu’il prend en charge notre enfant, ou qu’il l’a mis au lit avant de fumer. – Elizabeth, NYC

Je n’ai pas fumé du cannabis autour de mes enfants quand ils étaient plus jeunes, pas parce que j’avais honte de ma consommation de drogue, mais parce que c’était illégal et je ne voulais pas les encourager à enfreindre la loi. Maintenant qu’ils ont grandi et qu’ils ont découvert le cannabis, je fume avec eux. – Steve, 40 ans, Aberdeen, Écosse

“Je ne fumerai pas avec mon enfant avant ses 18 ans”

J’ai vu des enfants fumer avec leurs parents et je me suis même joint à eux. Je me sentais mal à l’aise au début, mais c’est vraiment une expérience de lien entre les générations. Mais, je ne fumerais pas avec mon enfant avant ses 18 ans. Je crois que le fait de fumer en tant que parent me fait prendre en considération le point de vue de mon enfant, ce qui est souvent absent de la plupart des décisions parentales. Comme toute autre chose, il est préférable de l’utiliser avec modération. Le cannabis est probablement mieux utilisé comme un outil de réflexion et de prise de décision, ou de relaxation. – Jonathan, Boston, MA

Être sous l’effet du cannabis autour de mes enfants est merveilleux. J’ai deux enfants, un a quatre ans et un autre a neuf mois. Je peux être un parent «dur» avec l’aîné s’il ne m’écoute pas. Je suis frustré avec lui pour les petites choses. Mais quand je fume du cannabus, j’ai tendance à laisser glisser les petites choses et à ne punir que les choses importantes. Je suis un parent plus tactique. Non seulement cela, mais je peux me mettre plus à leur niveau, apprécier leur émerveillement à propos de choses intéressantes et jouer avec eux pendant des heures. Cela me permet d’ignorer le stress de la journée de travail et de redevenir un papa «amusant, idiot» plutôt que le papa nerveux qui a juste besoin d’être laissé seul pendant un certain temps après le travail. – Dan, Lemington, Royaume-Uni

“Boire de l’alcool autour de ses enfants est plus dangereux”

Je ne vois personne s’inquiéter de boire de l’alcool autour de ses enfants et c’est une drogue beaucoup plus dangereuse et nuisible. J’ai toujours pensé que le cannabis a fait de moi un meilleur parent. Cela m’aide à évacuer toutes mes frustrations et à moins m’inquiéter de ce que je dois faire toute la journée pour gagner ma vie et de mes inquiétudes sur l’état du pays dans lequel nous vivons. Le cannabis m’aide à être moi-même autour de mes enfants . Mon fils a grandi maintenant et fumer un petit joint ensemble est et fera toujours partie de notre relation. – Frank, 58 ans, Asheville, Caroline du Nord

Comportements et rôle parental chez les parents fumeurs de cannabis
5 (100%) 1 vote
fr French?
X

Inscrivez-vous à la Newsletter

Retrouvez gratuitement toute l’actualité

copyright © Newsletter | BLOG-CANNABIS