légalisationLifestyle

Dossier CBD : mieux comprendre certaines confusions

Comment le second composant célèbre du cannabis, CBD, est devenu un symbole de santé

Dans un contexte de recherche et de légalité dans de nombreux pays, son pourcentage d’utilisation par inhalation, huile, cosmétiques, compléments alimentaires augmente de jour en jour. D’un autre côté, il y a ceux qui travaillent déjà à le définir sous le terme de «médicament», ce qui pourrait complètement arrêter le libre-échange actuel ?

Pour nous situer

Le THC, identifiée en 1964 par le professeur Rafael Meshoulam, est bien plus connu et plus célèbre que son frère non-psychoactif le cannabidiole CBD qui a été identifié un peu plus tôt dans les années 1940 par le Docteur Roger Adams ainsi que son cannabinoïde  »petit frère » le CBN .

Parmi les 133 cannabinoïdes identifiés jusqu’à présent le CBD a pour particularité en le consommant de se connecter à des récepteurs spéciaux : le système endocannabinoide (CB1 et CB2) dans les organes les plus importantes du corps humain comme le cerveau, la moelle épinière, le système digestif ainsi que dans une foultitude d’autres organes. Cela agit sur l’action des dits organes mais aussi sur la santé humaine, de sorte que la science n’est toujours pas capable de le comprendre intégralement.

2 Types de chanvre

Le chanvre industriel et le chanvre medical dit cannabis produisent chacun du CBD mais pas en même quantité. Les études récentes sur les avantages de cette composante ont conduit au développement d’espèces de cannabis riches en CDB, des plantes capable d’atteindre une teneur de 15% comparer aux plantes de chanvre qui se situent généralement entre 2% a 4%

Ces deux catégorie sont utilisés pour produire des huiles, crèmes, géluleseau minérale et même des extraits de cristaux contenant jusqu’à 99% de CBD.

L’avantage le plus évident du CBD est qu’il n’est pas psychoactif, du moins pour ceux qui ne sont pas intéressés par le «high» d’un joint. Il est beaucoup plus convivial et s’intègre facilement a un style de vie normatif. C’est un double avantage, puisque sa nature affecte directement et clairement a sa diffusion, cette molécule innocente est considérée comme parfaitement légale. Les pays ont permis son utilisation en permettant l’utilisation du chanvre: la souche de cannabis industriel qui ne contient que quelques pourcentage de THC et qui est ainsi utilisée pour produire des aliments et des produits industriels.

De nouvelles révélations sur ses capacités thérapeutiques, ont rendu le cannabidiol plus populaire. De nos jours, de nombreux entrepreneurs et consommateurs se joignent à ce qui semble être une véritable révolution dans l’utilisation des composants du cannabis qui ne provoquent pas de « high ». Dans un avenir pas très lointoin, le CBD sera devenu une source incontournable qui entrera dans la composition de produits alimentaires , dans les compléments alimentaires et également dans la compositions des spécialités pharmaceutiques.

Cependant, selon les études qui précèdent et selon les experts dans ce domaine, le CBD seul n’a pas les même avantages pour la santé face a l’ensemble du cannabis avec toutes ses composantes (THC+CBD). Le phénomène appelé effet d’entourage, s’est avéré être le plus important pour le traitement complet et réussi du cannabis, même si le CBD a ses avantages spécifiques dans l’utilisation simple.

Votre prochain médicament?

Entre autres, le cannabidiol, au cours des années, révèle ses qualités les plus variées telles que la réduction des crises d’épilepsie, analgésie sévère, traitement du diabète, traitement de la schizophrénie, stoppe le développement de tumeurs cancéreuses, traite de l’anxiété, soulage les nausées et les vomissements, traite les migraines, a des propriétés anti-inflammatoires et plus encore voir même le potentiel de renouveler les cellules dans le cerveau dans un processus appelé neurogenèse. Une nouvelle recherche récemment publié a trouvé un autre avantage: le CBD a une capacité importante pour équilibrer les effets psychoactifs du THC et pour empêcher des phénomènes tels que la paranoïa et l’inquiétude du a une surmédicalisation.

La société qui dirige actuellement la recherche clinique la plus avancée en matière de CBD est la société pharmaceutique britannique GW Pharmaceuticals, le célèbre fabricant de sprays de cannabis Sativex, qui travaille actuellement sur les dernières étapes du développement de son nouveau produit phare, Epidiolex, qui agit comme le Sativex mais ne contient pas de THC mais seulement 98% CBD et 2% d’autre cannabinoïdes.GW a récemment annoncé le succès de l’essai Phase 3 d’Epidiolex en tant que traitement pour les personnes atteintes d’épilepsie et LGS (syndrome de Lennox-Gastaut): une forme particulièrement d’épilepsie aiguë. L’étude a constaté que l’huile de CDB de la société diminue de 42%  la quantité et l’intensité des tremblements et des spasmes vécus par les personnes souffrant de la maladie.

Suite au succès de l’étude avec le CBD sur l’épilepsie, GW a récemment déposé une demande officielle auprès de la FDA pour l’approbation de son nouveau médicament. Si l’Epidiolex est approuvé comme médicament, GW devrait gagner des milliards de dollars grâce à ses ventes mondiales.Autre part, en Israël, l’huile de CBD administrée aux enfants atteints d’épilepsie et d‘autisme ont montrés un succès dans 75% des cas, presque deux fois plus que les chiffres présentés par GW. « Aujourd’hui, nous avons des milliers de patients dont le CBD a révolutionné leur vie, y compris des centaines d’enfants épileptiques, des enfants autistes, dont 75% rapporte une amélioration significative », a expliqué  Aaron Lutzky de la société Tikkun Olam leader dans le cannabis mondial.

Un médicament ou un complément alimentaire?

La direction prise par le CBD vers le monde de la pharma crée également des problèmes juridiques dans sa commercialisation relativement libre sous la définition de «complément alimentaire». Les autorités ont récemment déterminé aux États-Unis et en Grande-Bretagne que le CDB a une valeur médicale et peut donc être interdite à la vente par des entreprises qui ne sont pas des compagnies pharmaceutiques agréées. Par conséquent, beaucoup dans l’industrie craignent maintenant que cela conduise à l’annulation du permis d’utilisation de CDB en tant qu »additif alimentaire » qui autorise le libre échange et interdira complètement sa vente et sa commercialisation.

Dans le cadre de cette activité, la FDA envoie régulièrement des lettres d’avertissement à des sites proposant du CBD à la vente. Les lettres sont envoyées aux entreprises qui font de la publicité sur leurs sites web ou des brochures sur leurs produits CBD en considérant que c’est un produit de valeur médicale, qui peut guérir diverses maladies et réduire les tumeurs cancéreuses, par exemple.

Comme la FDA, son homologue au Royaume-Uni, la Health and Drug Administration Agency (MHRA) a annoncé qu’elle examinait la question de la définition du CBD en tant que drogue : une mesure qui interdirait complètement sa vente comme complément alimentaire. « Le changement est survenu lorsque nous avons exprimé la position que le CBD est effectivement un médicament » a déclaré (sur Sky News) Gerald Huddle, Le directeur de la surveillance et du contrôle de la British Agency .

À ce jour, tant que le vendeur ne déclare pas qu’il s’agit d’un produit thérapeutique ou médicinal ayant des propriétés thérapeutiques, le cannabidiol est toujours autorisé à être vendu selon la définition de «complément alimentaire». En même temps, une bataille est menée en coulisses pour cette définition juridique, entre autres, par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

S’il est finalement décidé que le CDB devrait être retirée des lois mondiales sur les drogues ou autrement définie comme une substance médicale, une véritable révolution dans le domaine est attendue. S’il est approuvé en tant que complément alimentaire, le cannabidiol deviendra un composant consommé quotidiennement par des millions de personnes à travers le monde. Un tel changement a également de vastes implications industrielles pour l’ouverture de nouvelles usines et création d’emplois.

En revanche, s’il est décidé que le CBD est complètement médical, son utilisation sera strictement interdite par quiconque n’est pas une société pharmaceutique reconnue titulaire d’une licence spécifique d’utilisation, de commercialisation et de vente de la substance après avoir été prouvée dans les essais cliniques et les dossiers réglementaires.

Cannabis Light

En attendant une nouvelle annonce, le CDB continue à être considérée comme un complément alimentaire tant que les entreprises qui le vendent ne déclarent pas qu’il s’agit d’un produit médical. Cela permet au commerce des huiles et produits CBD de continuer à se développer et à se répandre dans le monde entier, en particulier en Europe. Au cours de ces deux dernières années, le CDB a pris son essor et parallèlement au développement de technologies permettant de séparer la molécule de la plante en laboratoire, des sociétés de cannabis médical du monde entier ont commencé à commercialiser des variétés de cannabis. Les réactions sur le terrain ont été positives et très rapidement la fleur est devenue comme du  »pétrole vert », qui est maintenant consommé quotidiennement par des millions de personnes dans le monde, dans le cadre d’un régime alimentaire quotidien.

Les pays les plus responsables de l’expansion du cannabidiol en Europe au cours des deux dernières années sont la République tchèque et la Suisse. Ces deux pays ont longtemps approuvé une non-incrimination complète de l’usage du cannabis, y compris du THC, ils constituent la base de l’industrie du chanvre et du CDB en Europe.

En 2015, le gouvernement tchèque a officiellement défini les extraits de cannabis qui ne contiennent pas de THC comme un «complément alimentaire», ce qui a entraîné l’explosion du marché local du CBD. Un exemple frappant est la plus grande exposition de cannabis au monde, le Cannafest, qui se tient chaque année à Prague. Jusqu’à 2015, seuls du thé et des biscuits contenant du CBD étaient présentés sur les stands du festival. Aujourd’hui, ceux qui vont à l’événement seront exposés à des dizaines de stands vendant des produits et des extraits de CDB, des huiles, des cosmétiques, des produits alimentaires divers et autres joyeusetés.

Mais la Reine du CBD qui prend le large est belle et bien la Suisse. Dans les magasins pendant un certain temps ont pouvait acheter des paquets de cannabis riches en CBD  vendus comme «substitut au tabac» lorsqu’une nouvelle société est récemment allée encore plus loin et propose à la vente Cigarettes-CBD dans des boîtes comme les boîtes à cigarettes que vous connaissez.

Pas seulement le fumer…

Onguent de Cannabis
Onguent de Cannabis

Fumer ou ingérer de l’huile pour les soins de santé n’est pas le seul moyen d’absorber le CBD. Les pommades pour application sont un succès parmi ceux qui souffrent de psoriasis, herpes ou eczéma parce que l’application du CBD sur la peau atténue la sensation de démangeaison et de douleur. L’Huile de graines de chanvre est une version sans stéroïdes de cannabinoïdes qui peut aussi aider à réparer la peau.

CBD Living Water
Eau Médicinale CBD

L’eau de CBD est aussi l’une des nombreuses innovations de l’industrie du cannabis qui se développent ces jours-ci. Mais sa « simplicité » pourrait en faire l’une des plus utiles en fournissant aux patients un moyen simple pour se médicaliser.

Le CDB en France

Les bruits sur le CDB, ses avantages pour la santé et sa disponibilité sur le marché mondial, bien sûr, n’a pas échappé à la France. Des milliers de français commande régulièrement des huiles CBD de l’étranger, principalement en Europe.

Il y a des avocats qui interprètent l’ordonnance sur les drogues dans son sens simple et déterminent que le cannabidiol est complètement légal puisqu’il n’est pas mentionné dans les dispositions de la loi et de son reglement dans son nom clair et explicite comme pour le cas du THC .

Beaucoup de ceux qui commandent de l’huile de CBD à l’étranger sont des parents d’enfants atteints d’autisme et / ou d’épilepsie qui ont entendu parler de l’incroyable efficacité de cet ingrédient dans le soulagement des crises de leurs enfants.

Confusion sur le chemin de la régulation

L’expansion rapide du marché du CDB, en particulier au cours des deux dernières années, ainsi que l’incertitude concernant la légalité des composants du cannabis dans les pays du monde, conduisent parfois à la confusion et à la tromperie parfois même délibérée. À côté des rares cas de sociétés qui simulent et vendent des huiles qui ne contiennent pas de CBD, des résultats de recherche récents ont montré que pas moins de 70% des produits CBD vendus sur le réseau sont mal étiquetés. Cela signifie que les données et les quantités de substances actives qui s’y trouvent sont très différentes de ce qui est indiqué sur l‘étiquette.

Il y a des patients atteints de cancer, par exemple, qui ont entendu parler des propriétés d’huile de cannabis concentrée Huile RSO et cherchent à acheter de l’huile de cannabis en ligne. Dans la recherche google, ils s’adressent aux entreprises qui vendent de l ‘«huile de cannabis légale», qui contient donc du CBD mais ne contient pas de THC, ce qui est une étape indissociable du traitement contre le cancer et donc impossible selon les protocoles du célèbre agriculteur canadien Rick Simpson il serait difficile de guerir uniquement avec le cbd.

Il y a aussi l’exploitation de l’huile pour l’industrie cosmétique. Les entreprises et même les particuliers, mettent en place une ligne de production et de distribution de crèmes parfumées à appliquer sur la peau, auxquelles s’ajoutent un peu de l’huile de graines (juste un peu). L’emballage de marque avec la fleur cannabis ne fait aucun mal au rythme des ventes de ce produits. Il y a ceux qui vont dire que c’est une supposée fraude, mais en fait c’est juste une autre exploitation attendue des points d’interface entre le légal et l’illégal. Bien que ne contenant pas du tout de cannabinoïdes, la feuille verte a toujours été considérée comme une marque, et aujourd’hui plus que jamais.

Quand sera-t-il légal?

La Weed
La Weed Sportive

L’entrée du cannabidiol dans le monde du commerce légal a fait un pas important cette année (octobre 2017) avec l’Agence mondiale contre le dopage dans le sport (WADA AMA) qui a annoncé la liste de 2018 dans laquelle le CBD sera retiré de la liste des médicaments qui sont interdits dans le sport. Le composant de cannabis non hépatique, qui a d’excellents effets anti-inflammatoires et anti-douleur, peut maintenant faire partie intégrante du menu d’entraînement des athlètes.

Le CBD vaut de l’argent et beaucoup

Les ventes de CDB devraient atteindre une valeur de 500 millions de dollars d’ici la fin de 2017, 200 millions seulement par rapport à 2015. Le Hemp Business Journal estime que jusqu’à 2021 le marché du marché CBD américain atteindra désormais 2.1 milliards, Comme publié Il y a quelques temps dans Forbes.

Les prix du CBD brut, en kilogrammes, varient bien sûr en fonction de la qualité du produit final. Certains laboratoires produisent du CBD avec un niveau de pureté inférieur à 90% et d’autres atteignent le niveau 99%. L’écart de prix entre ces deux produits est énorme.

Outre les énormes sommes d’argent et l’énorme valeur de la molécule, son absence de pouvoir psychoactif et ses bienfaits pour la santé dans chaque mode de consommation crée une nouvelle industrie autour du cannabidiol et va permettre la création de nouvelles usines, de magasins et de milliers d’emplois. Cela pourrait arriver dès 2018, peut-être un peu après.

Conclusion

Malgré les craintes de redéfinir le  »cannabidiol » comme un médicament qui transférerait ses droits aux sociétés pharmaceutiques, l’industrie présume que l’on ne peut plus faire machine arrière. Le public veut du CDB et il l’obtiendra probablement bientôt.

Tags : CBDCBD de chanvrecigarettes CBDnicotineprohibitionvape
weedmaster

The author weedmaster

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis