légalisation

Un tiers des produits à base de cannabidiol sont étiquetés avec précision

Une étude récente a révélé que les huiles de CBD sont les plus susceptibles d’être mal étiquetées à 87%

Les chercheurs affirment qu’ils étaient motivés par les prétendus avantages de CBD pour « une myriade de problèmes de santé ».  Mais l’absence de réglementation et de surveillance sur le marché empêche les consommateurs d’obtenir les produits CBD qu’ils pensent acheter. Et donc, selon leur étude publiée la semaine dernière, seulement un tiers des produits à base de cannabidiol sont étiquetés avec précision…

CBD une réglementation US sans surveillance

La lettre de recherche écrite par Marcel O. Bonn-Miller, Mallory J. E. Loflin et Brian F. Thomas est apparue dans le numéro du 7 novembre du Journal ou de l’American Medical Association. Les affiliations du groupe sont prestigieuses, et comprennent l’école de médecine Perelman de l’Université de Pennsylvanie, l’école de médecine de l’Université Johns Hopkins et les défenseurs du cannabis médical de longue date à Americans for Safe Access à Washington, D.C.

Americans for Safe Access les défenseurs du cannabis médical aux USA

L’automne dernier, les chercheurs ont travaillé à identifier les huiles de CBD les plus génériques vendues en ligne. Ils ont littéralement tapé des mots clés comme le CBD, le cannabidiol, l’huile, la teinture et la vape dans les moteurs de recherche et ont vu ce qui est apparu. À partir de là, ils ont réduit leur champ d’application aux produits qui incluaient le contenu du CBD à l’extérieur de l’emballage. Tous les produits répondant à leurs exigences en matière d’étiquetage ont été achetés, puis envoyés à un laboratoire pour analyse.

Chromatographie liquide à haute performance

Chez Botanacor Services, un laboratoire qui se spécialise dans l’industrie du chanvre industriel en pleine expansion au Colorado, les échantillons ont été testés pour le CBD, le THC et un tas d’autres cannabinoïdes en utilisant la chromatographie liquide à haute performance. Ils ont ensuite utilisé une méthode de validation en 10 points pour déterminer la meilleure façon de traiter les échantillons. Ainsi pour créer un ensemble de données exact et juste. Au total, les chercheurs ont collecté 84 produits de 31 entreprises différentes. La plage de concentration de CBD observée dans ces produits est passée de 0,10 milligramme par millilitre à 655,27 mg / ml. La concentration moyenne trouvée dans tous les produits était d‘environ 15 mg / ml.

Un soucis d’étiquetage

En ce qui concerne l’étiquetage du CDB, environ 42% des produits testés ont sous-étiquetés la quantité de CBD qu’ils contenaient. D’un autre côté, 26% des produits étaient sur-étiquetés et ne contenaient pas la quantité annoncée de CBD. Il est également important de noter que les chercheurs donnaient déjà à ces entreprises une marge de manœuvre allant jusqu’à 10%. Les 30,95% restants ont été étiquetés avec précision selon les normes du chercheur.

Le moyen de livraison de la CDB a également eu tendance à jouer un grand rôle. Il a été constaté que les e liquides avaient tendance à être les produits les plus mal étiquetés, arrivant avec le mauvais chiffre de 87 %. Ce qui était représenté par 21 produits mal étiquetés. Les autres huiles se sont révélées être les produits les plus précisément étiquetés, 45% d’entre elles ayant été jugées exactes.

Les e liquides, les plus mal étiquetés aux Etats Unis

La politique d’Etat en cause

Cette étude révèle un problème très spécifique que rencontrent ceux qui produisent leur huile de CBD à partir de chanvre industriel. L’état actuel de la politique prohibitionniste fédérale sur le cannabis rend pratiquement impossible de prouver si vous vendez de l’huile de chanvre véritable. Ou même si les bonnes personnes peuvent mettre la main dessus…

Selon Josh Drayton, de la California Cannabis Industry Association, ce problème d’étiquetage est quelque chose que les professionnels ont surveillé et qui, selon la loi, disparaîtra rapidement à l’ère de la légalisation.

« Le marché du cannabis existe sans surveillance, sans réglementation, sans tests obligatoires. Ce qui entraîne des problèmes de sécurité publique et de santé publique. » A déclaré Drayton à Cannabis Now. «À mesure que la Californie aborde le marché des adultes, la priorité absolue de l’industrie, des ministères de réglementation et de l’administration est de réduire au minimum les risques pour la santé et la sécurité publiques. Et de mettre en place des règlements obligatoires. L’étiquetage précis ne sera pas une option dans un proche avenir, il sera obligatoire. « 

Tags : CBDe liquidee-liquideÉtudehuile de CBDlegalisationpolitiquerechercheUSvape
emnl

The author emnl

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis