Culture & Grow

Les plantes hermaphrodites et comment vous en prémunir

Les plantes hermaphrodites de cannabis sont produites à partir d’un stress environnemental, voici comment les identifier et comment vous en prémunir

Les animaux, les plantes souffrent de stress si les circonstances externes ne leur conviennent pas. Et cela peut modifier la génétique du vivant… Un plant de cannabis produit à la suite d’un stress, peut produire des fleurs femelles et mâles en même temps. Quand la phase de floraison est compliquée, elle peut devenir hermaphrodite… L’ hermaphrodisme s’agit d’un processus naturel, mais il vous faut l’éviter. Car la pollinisation d’un herma sur vos plants femelles peut totalement ruiner vos cultures. Voici comment identifier les plantes hermaphrodites et comment vous en prémunir.

Les plants de cannabis hermaphrodites

Les plants de cannabis peuvent devenir hermaphrodites. C’est à dire avoir les deux organes sexuels. La principale cause est génétique tout comme la Thaï très populaire chez les growers. En outre, votre plant de cannabis peut devenir hermaphrodites à cause d’un stress environnemental. Le changement brutal de températures, les conditions météorologiques mal adaptées, l’interruption des cycles lumineux, voir tout simplement un problème d’eau sont en cause…

L’hermaphrodisme est souvent confondu avec une plante monoécique . Les plants hermaphrodites produisent des fleurs avec des organes mâles et femelles alors que les plantes monoéciques ont des fleurs séparées mâles et femelles. Nous considérons les deux espèces de plantes comme « herma ». Et évidement et les caractéristiques hermaphrodites peuvent être transmises d’un plant à l’autre, par croisement.

Deux types d’hermaphrodisme

Pour le cannabis il existe donc 2 traits principaux d’hermaphrodisme, le type génétique et les bourgeons qui deviennent mixte à cause d’un stress environnemental. En outre, un clone d’une « vraie » plante herma se transformera nécessairement en herma… Mais du coup, elles sont plus prévisibles à prévoir…

Parfois difficiles à distinguer d’un pur mâle

Avec la « vraie » hermaphrodite, les parties mâle et femmelle poussent sur différentes parties de la plante. Mais ils ne pousseront pas ensemble au même endroit. Celles issues d’un accident ou d’un stress environnemental ont les deux sexes au même endroit… Les « vraies » herma ont à la fois des pistils femelles et des sacs de pollen (mâle) complètement formés.

Reconnaître l’hermaphrodisme sur une plante de cannabis

Les fleurs mâles ont cinq étamines. Les fleurs mâles se distinguent facilement des femelles par leur couleur jaune et leur forme de banane. Il est important d’inspecter régulièrement les plants, sous tous le côtés.

De petites fleurs mâles peuvent parfois se cacher sous les feuilles.

Les fleurs mâles se détachent facilement de la plant avec le vent ou la ventilation… Ceci signifie donc que la pollinisation a déjà eu lieu… Toutefois à la fin de la floraison, il y a souvent de minuscules fleurs mâles à l’intérieur des têtes femelles. Mais la plupart du temps elles sont stériles…

Empêcher la reproduction

Il est recommandé de ne pas reproduire une plante qui montre des traits hermaphrodites. Car c’est un trait génétique hautement héréditaire, dans le sens péjoratif du terme. Une bonne mère reproductrice ne montrera pas de signes d’hermaphrodisme même lorsqu’elle est soumise à un stress.

La Thaï a une génétique propice à l’ hermaphrodisme. Un cas à part…

Il est recommandé de retirer les plantes hermaphrodites de votre salle de culture ou de la zone de culture le plus tôt possible pour éviter la pollinisation accidentelle des bourgeons. Si le pollen  entre en contact avec vos bourgeons, ces bourgeons arrêteront de se concentrer sur la production (de buds)… Ainsi la plante transformera tous ses efforts en production effrénée de graines !! Vos buds seront réduits, pour ne pas dire minables…

Pollinisation accidentelle, fin de l’histoire…

Bien que cela ne soit pas conseillé, un producteur qui surveille de très près peut cueillir avec précaution tous les sacs de pollen avant qu’ils n’éclatent. Ce procédé demande beaucoup de vigilance et d’assiduité… Dès qu’un sac de pollen apparaît, vous pouvez être sur que d’autres apparaîtront continuellement… Vous pouvez asperger un peu d’eau sur les fleurs mâles pour neutraliser le pollen. Et ensuite, vous devez les couper avec des ustensiles stérilisés à l’alcool (avec une pince à épiler ou des petits ciseaux).

Dans de nombreux cas, une seule fleur mâle apparaîtra durant la culture et la floraison. Si vous faites attention aux facteurs environnementaux, la prolifération de fleur mâle prend fin de façon précoce. Par contre si de nombreuses fleurs mâles sont présents et que le processus ne s’enlise pas… Alors vous devez vous débarrasser de votre plant hermaphrodite… Humidifier ce plant indésirable, éloignez le de votre espace de culture, ou tuez le…

Un environnement idéal

Pas véritablement de stress environnemental pour la Thaï…

Créer un environnement idéal permet d’améliorer la qualité du produit final. Mais cela permet également de réduire les risques d’hermaphrodisme, et que vos plantes souffrent inutilement… Voici quelques mesures préventives à adopter :

  1. L’éclairage  pendant la phase de floraison est à scrupuleusement à respecter tout comme les temps de PARFAITE obscurité. La moindre interférence lumineuse pendant cette phase peut dégénérer vos plants de cannabis… Enfin selon la majorité des espèces.
  2. La température, doit être inférieure à 27° et ne pas trop varier excessivement pendant la phase jour et nuit
  3. Les conditions d’humidité doit être convenable, l’excès ou le manque d’eau dégradent la plante et peut produire une perturbation génétique…
  4. Évitez les pesticides, les fongicides et les produits de fertilisation à outrance. Une surdose chimique peut altérer votre plantation…
  5. Prenez soin de vos plantes, taillez les et faites en sorte de maintenir une bonne hygiène
  6. Toutefois évitez une taille intensive pendant la phase de floraison…
  7. Les racines abimées (rempotage violent) ou les branches cassées peuvent aussi être un facteur de réadaptation « négative » de la plante
  8. Ne pas dépasser la date de récolte, ce genre de retard inouï pour un cultivateur peut perturber la plante

En outre, les graines de cannabis féminisées ont plus de chances d’être hermaphrodites face aux graines régulières. Tout dépend de sa génétique, tout comme la fameuse Thaï… Faites attention, aux graines que vous planter. Renseignez vous en avance sur votre future culture. Se débarrasser de la caractéristique hermaphrodite permettra de récolter une culture plus robuste et plus adaptée à vos besoins…

Tags : Cannabisconseilsculturegrowhermahermaphroditeplantation
emnl

The author emnl

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis