Medical

La Jamaïque accorde les deux premiers permis aux fournisseurs de cannabis médical

Sur des centaines de demandes, la Jamaïque a autorisé à la fois un agriculteur de ganja médicale et un raffineur d’huile de cannabis

Le programme de cannabis médical de la Jamaïque est enfin en cours. Après la Licensing Authority Cannabis du pays (CLA) ai accordé ses deux premiers permis pour les entreprises médicales spécialisées dans le cannabis. 

La Jamaïque produiera son propre cannabis médical

Epican Medicinals a reçu une licence pour la culture du cannabis légal. Et Everyting Grasses Labs Limited a reçu aussi une licence dans le but de traiter le cannabis brut en huile. Les deux sociétés ont signé un accord tripartite avec le CLA dans lequel Everyting Grasses a accepté d’acheter uniquement du cannabis à Epican. Enfin, jusqu’à ce que d’autres cultivateurs autorisés sont prêts à fonctionner…

Le CLA a reçu plus de 200 demandes de permis de cannabis médical. Mais ils ont commencé à les accepter que l’été dernier…A ce jour que deux licences ont été accordées.

Maintenant que ces entreprises ont reçu un feu vert officiel, « Epican peut commencer à croître dès demain » et « Everyting peut commencer à produire son huile », a déclaré président de la CLA Hyacinth Lightbourne.

Diversités des produits thérapeutiques à venir

La Jamaïque et ces deux entreprises doivent s’assurer que l’accord tripartite et d’autres questions soient dûment traitées. Ceux-ci ont été publiés officiellement. Et les accords ont été signé fin octobre. Aujourd’hui  ils sont enfin libres de fonctionner.

Accords signés avec le minsitre de la pêche, de l’agriculture et de l’industrie

« Mon installation en cours de réalisation depuis un an. Et nous avons juste à attendre qu’Epican, qui est l’autre entreprise autorisée à cultiver la ganja soit prête. Parce que c’est un système en boucle fermée », a déclaré Rory Liu, PDG de Everyting Grasses, à la Jamaïque Gleaner. « Ils sont les seuls avec qui  je peux faire face actuellement. Et quand les autres cultivateurs arriveront, alors il y aura des accords avec eux, aussi, pour acheter la ganja.» « Tout ce que je vais faire est de traiter et de travailler avec d’autres cultivateurs», a expliqué Liu.

 

« Donc, la première ganja, je vais le transformer en huile qui peut alors être mélangé dans des teintures, de l’huile sublinguale, des topiques, lotions. Et des trucs comme ça, et tout autre élément médicinale. Je vais vendre en vrac si un autre producteur sous licence peut acheter [ganja] notre huile en vrac. Ou si vous êtes un SPA vous pouvez aussi l’acheter en vrac, puis le mélanger dans vos lotions, et des trucs comme ça, à des fins thérapeutiques , si vous avez votre formule. « 

Au delà de la ganja

Ganja médicale prochainement en Jamaïque

Epican a annoncé qu’elle souhaitait s’impliquer davantage dans l’industrie du cannabis, au-delà de la simple croissance de la plante.

« La licence que nous avons reçu est pour cultiver, afin que nous puissions commencer à mettre en place des plantes et de plus en plus… » A déclaré Karibe McKenzie, PDG d’Epican. « Notre entreprise va faire sa propre transformation et la distribution, par la suite, quand nous obtiendrons ces licences. Nous en attendons trois de plus: la transformation, la vente au détail, la recherche et le développement. « 

Tags : cannabis médicalganjagrowHuile de cannabisJamaïquelegalisationMarijuanametier
emnl

The author emnl

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis