Les députés anglais se joignent à une manifestation colorée en faveur du cannabis médical. Une Tea Party pas comme les autres…

Plusieurs législateurs britanniques dont Paul Flynn ont prêté leur soutien à une Tea Party. Celle-ci infusée au cannabis, sur les pelouses devant le parlement anglais… Protestant ainsi contre la législation qui criminalise l’utilisation de la marijuana à des fins médicales. La manifestation a fait du bruit, en raison de la consommation de cannabis sans heurt juridique…

Une Tea Party très colorée

Depuis la vague de légalisation du cannabis médical, les londoniens ont saisi hier l’occasion de participer à une Tea Party très colorée. Trois membres du Parlement et des dizaines de patients se sont assis à table dans un environnement très chanvre..  L’ensemble s’associait à merveille avec le décor de Westminster.

Un homme fume un joint lors de la Tea Party devant les chambres du Parlement, à Londres. REUTERS / Mary Turner

La Tea Party a été organisée pour attirer l’attention sur une motion présentée plus tard dans la journée par le député Paul Flynn. Cet ancien du parti travailliste de l’opposition, vise à modifier la législation relative à l’usage médical du cannabis. La motion de Flynn, n’a qu’une faible chance de succès. Mais celle-ci permettrait la production, la fourniture, la possession et l’utilisation de cannabis et de résine à des fins médicinales.

Le député Paul Flynn prend la parole. REUTERS / Mary Turner

Plus tôt dans l’année, Flynn a appelé les gens qui pourraient faire face à l’emprisonnement pour usage de cannabis pour des raisons médicales à enfreindre la loi. Mais lors de la Tea Party, Flynn a lui-même a refusé de profiter du cannabis pour une certaine raison…

« Je dois faire un discours à 14 heures. » Ajoutant qu’il serait heureux d’en profiter.Et ne serait pas inquiet d’enfreindre la loi.

Les patients souffrant de maladies chroniques telles que l’arthrite et la sclérose en plaques risquent jusqu’à 14 ans de prison en vertu de la loi britannique. Mais les manifestants n’avaient pas peur d’enfreindre la loi, et du profiter du Pot…

De multiples témoignages

@REUTERS / Mary Turner

Assis en fauteuil roulant avec un joint de cannabis à la main et une seconde enroulée dans sa poche, Christopher Hobday, âgé de 41 ans, a déclaré souffrir d’une maladie auto-immune. Une maladie douloureuse qui lui a fait prerdre la jambe droite… Le cannabis lui a accordé une grande aide, notamment dans le soulagement de la douleur.

« Cela a changé la vie pour moi. Cela signifie que j’ai réellement une vie « , a déclaré Hobday.

Faye Jones, 33 ans, assistante de direction et organisatrice de cette Tea Party, a été diagnostiquée avec la polyarthrite rhumatoïde il y a cinq ans.

«J’avais 27 ans et j’utilisais un de ces organisateurs de jour pour mes pilules – c’était ridicule…», a déclaré Jones. « J’ai maintenant réussi à remplacer tous ces médicaments par du cannabis. »

Les témoignages sont nombreux, mais la Loi ne suit pas; elle reste aveugle et sourde à l’évidence même du cannabis médical. En outre, la protestation de mardi a été organisée par l’United Patients Alliance, un groupe qui fait campagne depuis de nombreuses années sur la question.

Tags : cannabis médicalcannabis thérapeutiqueeuropelegalisationLondrespolitiqueprohibitionRoyaume Uni
emnl

The author emnl

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis