Culture & Grow

Augmenter le nombre de trichomes sur les bourgeons

Obtenir une meilleure récolte dans une culture de cannabis, en augmentant la production de trichomes sur les bourgeons

Les trichomes rendent vos buds puissants. Voilà pourquoi la plupart des producteurs sont intéressés à faire en sorte que leurs plants de cannabis produisent autant de trichomes que possible.
Voici les principales stratégies que les growers utilisent pour augmenter le nombre de trichomes. De quoi faire resplendir votre plante comme un arbre de Noël…

Lumière sur la production de trichomes

Pour une meilleure qualité, la lumière doit être très lumineuse au stade de la floraison. Les plants de cannabis cultivés sous une lumière faible ont tendance à faire croître moins trichomes. En outre, elle produisent beaucoup moins de bourgeons… De plus un bourgeon incrusté de trichomes est habituellement produit sous des lumières fortes et brillantes comme les HPS. Mais ce n’est pas le seul facteur qui influence sur la production de trichomes.

UV-B

Certains producteurs (y compris certaines célébrités comme Ed Rosenthal) croient que l’exposition des bourgeons de cannabis à la lumière UV-B pour les 2-3 dernières semaines avant la récolte, peut augmenter la production de trichomes et la puissance globale du bourgeon (Bud). Bien que pas encore prouvé, cela peut être en partie parce que les trichomes sont théoriquement là  pour aider à protéger la plante des rayons UV-B.

La lumière influence la production de trichomes

UV-B est le nom d’une « couleur » de la lumière dans le spectre bleu / violet plus faible, les humains ne peuvent pas la voir. Elle est produit par le soleil et provoque des dommages aux plantes et aux humains.

Les différents types d’UV

En fait, presque tous les organismes sur la terre ont des défenses pour se protéger contre les rayons UV-B. Les humains une fois trop exposé au soleil, sont exposés aux UV-B. En résulte des cancer dans des cas extrêmes. En somme, notre peau nous protège en devenant plus foncé en réponse à la lumière du soleil. Au lieu d’un effet bronzage, les plantes produisent donc des trichomes. Théoriquement le cannabis pourrait donc nous protéger contre les rayons UV-B…

Les lampes aux halogénures métalliques (MH) produisent un rayonnement UV-B tout comme le soleil. Bien que les lumières MH sont généralement utilisées que dans le stade végétatif, il peut être utile d’exposer les bourgeons à la lumière UV-B pour les 2 dernières semaines avant la récolte pour augmenter la production de trichomes. La lumière UVB est également produite par les ampoules à incandescence. Mais elles ne sont pas vraiment assez lumineuses pour être utilisé à cet effet.

Eclairage sous ampoule Metal Halide

Une autre option pour la lumière UV-B sont les lampes pour reptiles. Evidemment, elles ne seront pas aussi puissante qu’une lampe Metal Halide…

Lumières LED

Bien que la plupart des lampes LED ne produisent pas de lumière UV-B, certains producteurs croient que le spectre de la lumière unique de nombreuses LED soulignent certains aspect de la plante, dont les trichomes. En fait la plante produit plus de trichomes comme un moyen de défense contre certaines types de lumières LED. En général, la qualité de l' »agression » par LED, dépendra du prix que vous y mettiez…

On the lights..

En outre, dans la nature, les trichomes protègent les bourgeons de nombreux dangers, y compris les insectes. Ainsi, la plante produit plus trichomes en réponse à certains types de stress.

Alterner température et humidité

Macro – Goutte d’eau sur les trichomes

La principale chose à retenir pour augmenter vos trichomes, est la modification de votre environnement pour les 2-3 dernières semaines avant la récolte. Ce qu’il faut en retenir est :

  • Un taux d’humidité inférieur à 30% – Donc, une baisse de l’humidité de l’espace de culture inférieure à 30%, pendant 2-3 dernières semaines avant la récolte. Assurez-vous que votre température reste inférieure à 26 ° C, afin que vos herbes ne sèchent pas sur place et perdent donc en puissance…

Il y a deux façons de réduire l’humidité tout en maintenant la bonne température :

  • Déshumidificateurs – Ils absorbent, ou enlèvent l’humidité tout en dégageant de la chaleur… Mais ceux de bonnes qualités, comme les « Air Conditoner », se débarrassent de l’humidité tout en refroidissant l’air.

Faire stresser vos plantes « positivement »

Étant donné que les plantes de cannabis peuvent produire des trichomes comme une réponse à certains types de stress, certains producteurs tentent de « choquer » leurs plantes, de la « bonne » façon  afin de déclencher cette réaction naturelle. La seule méthode éprouvée est d’abaisser le taux d’humidité et de contrôler l’environnement / l’éclairage comme indiqué ci-dessus. Mais il existe d’autres techniques non éprouvées qui peuvent ou peuvent ne pas fonctionner… La popularité de ces méthodes sont toutefois à mentionner.

Le stress physique

Certaines techniques comme le supercropping (flexion des tiges sans déchirer) peut augmenter la production de trichomes. Toutefois cette technique est fortement à éviter pour des plantes malades ou déjà endommagées. Il est donc important de regarder vos plantes près… Le supercropping se résume à un pliage de la plante d’une manière à les tordre sans déchirer leur structure. Si cela est bien fait, le rendement en sera que meilleur à la récolte.

Le supercropping – Plier sans casser…

Autre stress physique, certains producteurs réduisent les feuilles. Faites attention parce que si vous n’avez pas beaucoup de feuilles saines et vertes, cela peut décolorer vos buds… D’autres plongeront leurs plantes dans de l’eau glacée juste un peu avant la récolte. Ceci afin de « choquer » leurs racines, un genre de stress hydrique… Ces techniques ne sont pas prouvées, mais ce sont des stratégies sans beaucoup d’inconvénients si elle ne fonctionnent pas.

Augmentation de suppléments

Certains suppléments vendus dans les growshops prétendent réellement augmenter soit le nombre de trichomes, soit la puissance de vos buds. On y trouvera le meilleur et le pire… Mais certains produits dans le monde des suppléments, ont le temps de faire leurs preuves et à maintes reprises.

Exemple, le Rhizoflora Terpinator est l’un des suppléments les plus populaires chez les growers américains. Comme le pote son nom, il aide à augmenter la production de trichomes. Il est utilisé par les cultivateurs et commerciaux reconnus pour augmenter le nombre de trichomes et la production de terpènes. D’autres grands suppléments le font aussi, référez vous à votre growshop favori. Mais celui-ci a notamment été essayé et testé par de nombreux producteurs professionnel du monde du cannabis.

Choisissez une souche naturellement riche en trichomes

Si votre souche n’a pas la génétique pour produire beaucoup de trichomes, les chances sont moindres pour que vous modifiez cela… Bien que les conseils donnés dans cet article vous aideront  à maximiser les gènes de votre plante… Mais en règle générale, il est difficile de compenser la génétique si celle-ci est à la base pauvre et médiocre.

Ceci étant dit, certaines souches ne montrent pas beaucoup de trichomes, même si elles sont très puissantes. Comme par exemple, certaines Sativas et Hazes, ou la Sour Diesel. Donc si vous pensez que des « paillettes » sur votre plante est une chose importante, vous devez choisir la bonne souche. À ce stade, vous êtes armé de toutes les informations dont vous avez besoin pour développer vos propres incrustes de Noel : des bourgeons couverts de trichomes.

Tags : Cannabisculturegrowgrowshopplantationrecoltetrichomes
emnl

The author emnl

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis