Culture & Grow

Comment l’herbe est-elle devenue si forte ?

La puissance du cannabis, comment la marijuana est elle devenue si forte en THC et si diminuée en CBD ?

Il était une fois, le cannabis qui pesait typiquement avec une teneur en THC d’environ 10 à 12%. Maintenant, les souches  sont régulièrement supérieures à 20%. Certaines atteignant jusqu’à 28-30% de THC. L’évolution de la marijuana au cours des dernières décennies est indéniable. Aujourd’hui, il existe plus des super-souches disponibles pour les consommateurs médicaux et récréatifs. Alors, comment le cannabis est il devenu si puissant en THC ? Et pourquoi la marijuana est elle si diminuée en CBD ?

Des souches optimisées ?

La légalisation a poussé à sortir du sous-sol les cultures vers le regard du public. Et pour la première fois, les producteurs peuvent légalement et ouvertement créer des souches optimales pour la croissance d’une herbe super-forte. En outre, lorsqu’il est légal d’étudier, de cultiver et de vendre du cannabis, les souches cultivées localement ont tendance à prospérer.

Pochon de weed, des années 70’s

Ces souches sont donc optimisées pour les conditions locales de croissance. Cela les rend plus fortes que les plantes produites à l’échelle internationale. La croissance de cette puissance s’est produite depuis quelques décennies. En revanche, la légalisation à grande échelle n’est qu’un phénomène récent, en témoigne les nombreuses souches fortement THC en provenance des Etats-Unis.

La technologie

À mesure que la technologie avance, elle devient plus abordable et plus accessible. Plus de personnes peuvent en profiter plus que jamais. Il en va de même pour les producteurs de cannabis. Les progrès dans les systèmes hydroponiques et les technologies d’éclairage artificiel y sont pour beaucoup.

Même les petites choses comme l’humble ampoule fluorescente compacte, rendent le pot plus puissant que jamais. Vous n’avez pas besoin d’une opération de culture industrielle pour cultiver du cannabis à haute teneur en THC.

Le plan juridique

Pourtant, il existe un facteur indéniable qui a alimenté l’explosion de fortes souches de cannabis, la demande des consommateurs… Sur le plan juridique et illégal des choses, la demande des consommateurs mène finalement à un cannabis plus puissant. L’interdiction du cannabis encourage les producteurs à accroître les bénéfices en réduisant la taille et le volume de leurs cultures. En gros, concentrer le THC dans les plantes a du sens…

Sur le plan juridique, cependant, les consommateurs recherchent des produits qui contiennent plus d’effets souhaités. Dans ce cas, les aliments comestibles et autres concentrés signifient qu’un consommateur doit acheter et fumer moins de cannabis pour obtenir les mêmes résultats qui sont recherchés.

La sinsemilla

La façon dont la marijuana est cultivée peut affecter la quantité de THC dans la plante, et donc sa puissance. Le cannabis sativa est l’espèce de plante qui produit le plus souvent les « drogues  » connues sous le nom de marijuana, de hachis ou de haschich. Normalement, la plante masculine de cannabis fertilise la plante femelle. Si les plantes femelles sont cultivées isolément, les sommets fleuris de la plante restent non fertilisés.

Ces toiles de floraison non fertilisées, connues sous le nom de «sinsemilla», ont des niveaux de THC particulièrement élevés. Le croisement et la modification génétique peuvent également produire des souches de la plante de cannabis avec des taux particulièrement élevés de THC.

Hydroponie

Certains soutiennent que le cannabis cultivé hydroponiquement, ou sous la lumière artificielle, est plus fort que le cannabis cultivé à l’extérieur sous la lumière naturelle. Étant donné que la quantité et la qualité de la résine produites dépend de la température, de l’humidité, de la lumière et de l’acidité du sol, le cannabis cultivé à l’extérieur varie considérablement en puissance, alors que la culture intensive à l’intérieur, souvent faite avec des plantes et des clones féminins, sous la lumière artificielle et sans sol, produit du cannabis d’une puissance toujours plus élevée.

Certains utilisateurs préfèrent le cannabis  « hydroélectrique » par rapport à la «mauvaise herbe de brousse» car les effets sont tellement plus forts. Cependant, certaines personnes ne croient pas que c’est la culture hydroponique en elle-même qui rend le cannabis plus fort. Les cultivateurs hydroponiques à grande échelle peuvent simplement être plus susceptibles d’utiliser des souches plus puissantes et de cultiver leurs plantes à leur plein potentiel.

Le contenu en Cannabidiol (CBD)

Le contenu de Cannabidiol (CBD), par contre, a diminué au fil du temps. Les chercheurs ont été intéressés par son utilisation dans le traitement de la schizophrénie, de la maladie de Huntington et de la maladie d’Alzheimer, parmi d’autres troubles du cerveau et de l’humeur.

Le CBD a des effets antipsychotiques et il peut contrer les effets parfois psychotiques du THC. Donc, le fait qu’il soit engendré peut signifier que le meilleur de la fume ne changera pas de beaucoup, et malgré ce que les vendeurs pourraient vous dire. Les personnes qui comptent sur le CDB pour les propriétés médicinales ne reçoivent pas beaucoup plus qu’une personne fumant du cannabis contenant du THC. Les deux étant forcement lié au naturel…

Les contaminants biologiques

Enfin, un laboratoire de renom a testé les contaminants des variétés biologiques et chimiques, c’est-à-dire des microbes aux solvants.

Et les scientifiques du Medical Toxicology Fellowship ont en trouvé quelques-uns:

« Il est assez surprenant de voir à quel point beaucoup de choses sont énormes », dit-il. « Vous verrez un bourgeon de marijuana qui a l’air magnifique. Ensuite, nous l’utilisons à travers un dosage biologique, et nous voyons qu’il est couvert de champignons « . L’équipe a également trouvé du butane sur certains échantillons, utilisés pour fabriquer des produits tels que la« wax », une forme de marijuana extrêmement puissante.

Les contaminants biologiques ne sont pas trop surprenants, car après tout, le cannabis est une plante. Mais les contaminants en général peuvent indiquer la nécessité de déterminer ce qui est sûr et ce qui ne l’est pas…

Débat public

L’augmentation du contenu en THC a duré des années – les recherches antérieures ont également trouvé les mêmes modèles – mais la tendance à la hausse peut être supérieure à celle prévue. Alors, comment cela affecte-t-il le grand public ? Cette partie fait l’objet d’un débat.

« Bien que l’augmentation de la concentration de THC ne soit pas une préoccupation en soi, la variabilité rend plus difficile le titrage de la dose à l’effet  »correct », explique Lewis Nelson, professeur et vice-président pour les affaires académiques du département de médecine d’urgence de NYU et Directeur, de Medical Toxicology Fellowship au New York City Poison Control Center. – « Cela signifie que les utilisateurs sont plus susceptibles de consommer des doses excessives, entraînant des effets cliniques défavorables. Cela a déjà été observé dans les services d’urgence du Colorado. « 

« Chassez le naturel, il revient au galop »

Pour d’autres le cannabis moderne issu des seeders, n’est pas plus fort… Le marché du cannabis d’aujourd’hui, est influencé par l’obsession répandue de la variété, mais on voit rarement des souches purement terrestres, les landraces… La plupart des sativas que vous trouvez ne sont pas des sativas pures, mais plutôt des hybrides sativa qui présentent de solides caractéristiques de type sativa… Idem pour les indicas… Les hybrides, se réfèrent à des souches avec des caractéristiques indica-sativa plus équilibrées.

L’hybridation nous laisse avec très peu de souches originales. Mais elles ne sont pas complètement perdues… Rien ne vaut une herbe qui a mûri très longuement dans son propre milieu, et là l’indice THC (ou CBD) ne veut pas dire grand-chose… La puissance du cannabis réside selon nous dans la pureté génétique de l’effet d’entourage.

Tags : Cannabiscannabis médicalCBDchanvreculturehydroponielandracessinsemillaTHCUS
emnl

The author emnl

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis