légalisation

Un député de Manchester appelle à la légalisation du cannabis

Le cannabis devrait être légalisé et de nombreuses autres drogues dépénalisées, a déclaré un député du parlement de Manchester

Jeff Smith, député travailliste de Withington, a déclaré à la Chambre des communes qu’il croit que la légalisation du cannabis est «inévitable». Il a également décrit la guerre contre les drogues comme un «fantasme dangereux». Un état de fait qui «détourne l’attention et les ressources du véritable défi de rendre les drogues plus sûres et de reprendre le contrôle du trafic de drogue contre les criminels qui veulent exploiter les utilisateurs vulnérables».

Une substance «moins dangereuse que l’alcool ou le tabac»

M. Smith a déclaré que les toxicomanes devraient être traités et non vilipendés. Dans un discours passionné, M. Smith a souligné le cas de Martha Fernback, âgée de 15 ans, d’Oxford, décédée en 2014 après avoir pris du MDMA à 91%… La mère de Martha, Anne-Marie, qui était présente au débat sur la politique des drogues, est devenue un activiste de haut niveau pour la légalisation de l’ecstasy. M. Smith a déclaré:

« Après-demain sera le quatrième anniversaire de la mort de Martha Fernback. La raison pour laquelle Martha est morte est parce qu’il n’y avait aucune mesure de contrôle de la substance. Il n’y avait aucun moyen pour elle de vérifier la sécurité de la substance qu’elle utilisait. »

M. Smith a déclaré que la toxicomanie était très souvent un problème psychologique ou biologique. Il affirme avec conviction que les toxicomanes devraient être traités et non arrêtés. Il a décrit la criminalisation des utilisateurs de cannabis pour avoir pris une substance «moins dangereuse que l’alcool ou le tabac». Pour lui, la majorité écrasante trouve l’expérience agréable, et relativement sans danger.

M. Smith a également utilisé le débat, qui a eu lieu à la suite de la publication de la nouvelle stratégie sur les drogues du Home Office, pour en appeler à des salles de consommation pour les utilisateurs d’héroïne. Smith est aussi pour la prescription d’héroïne, les tests de pilule etc.. Mais surtout il milite pour un «accent beaucoup plus fort» sur l’éducation.

Un passif dans le « milieu » de la nuit

Jeff Smith & Carl Cox (au centre)

L’ancien directeur des événementiels a déclaré qu’il fallait aussi avoir «plus d’ouverture et d’honnêteté» dans le débat sur les drogues. Ajoutant ainsi: «Dans ma vie antérieure, j’ai passé beaucoup de temps à travailler et à socialiser dans les boîtes de nuit. Et j’ai passé beaucoup de temps autour des gens qui avait pris des drogues récréatives. » Il précise :

« Beaucoup de milliers, probablement des centaines de milliers, de pilules d’ecstasy sont prises au Royaume-Uni chaque semaine. Et nous ne pouvons pas prétendre que les gens prennent de la drogue parce que c’est une expérience terrible et malheureuse parce que les gens ne nous croient pas.

Ensuite, il réduira simplement la crédibilité du message :

« Je ne m’attends à aucun progrès rapide sur la politique en matière de drogue. Mais je pense que nous devons commencer à remanier le débat. » – « Un nombre limité de personne est prêt à soulever la question. J’espère progressivement que les chiffres augmenteront parce que nous avons vraiment besoin d’un débat sérieux sur cette question »

Tags : AngleterreCannabisdroguelegalisationManchesterpolitiqueRoyaume Uni
emnl

The author emnl

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis