légalisation

La fermeture des dispensaires augmente la criminalité

Une étude conclut que la fermeture des dispensaires peut en fait provoquer une augmentation des taux de criminalité

En 2010, il y a eu une fermeture massive de dispensaires dans la région de Los Angeles. Au total, 439 dispensaires ont été fermés parce qu’ils n’étaient plus conformes aux règlements de la ville. Les prohibitionnistes croient qu’avoir des dispensaires dans le secteur augmentera le taux de criminalité. Mais une étude récente publiée dans Journal of Urban Economics indique tout le contraire.

Influences Ouverture & Fermeture

« [Nous ne trouvons aucune preuve que les fermetures ont diminué la criminalité », ont écrit les auteurs. « Au lieu de cela, nous constatons une augmentation relative significative de la criminalité autour des dispensaires fermés ».

Plus précisément, les chercheurs ont estimé que « un dispensaire ouvert fournit plus de 30 000 $ par année en bénéfices sociaux en cas de blocus ». L’étude menée par l’Université de Californie du Sud et l’Université d’Irvine, a révélé que dans les zones où les dispensaires ont fermé, une augmentation de 12% de la criminalité a été constaté.

Là où les raids ont été effectué, la criminalité augmente

En outre il y a eu une augmentation des vols, des crimes contre les biens… Les résultats sont semblables à ceux d’une étude antérieure à Denver, menée par Marijuana Policy Project, qui a constaté une diminution de 8,2% de la criminalité après qu’un dispensaire ait été introduit dans le quartier.

Un dispensaire fermé sur Avalon Boulevard dans la section Wilmington de Los Angeles

Cela correspond également au même type d’augmentation de la criminalité dans une zone après la fermeture d’un restaurant. Cela montre que plus il y a de personnes, moins il y aura de crime qui sera commis. Et des restaurants, des dispensaires ou tout autre type d’établissement de détail dans la région diminuent la criminalité dans la région.

« Contrairement à la sagesse populaire, nous avons constaté une augmentation immédiate de la criminalité autour des dispensaires ordonnés à fermer par rapport à ceux qui ont été autorisés à rester ouverts », a déclaré Jacobson à Science Daily. « Nos résultats démontrent que les dispensaires n’étaient pas les aimants du crime qu’ils étaient souvent décrits comme, mais ont plutôt réduit le crime dans leur voisinage immédiat ».

Conclusion

Des études comme celle-ci sont excellentes car elles permettent de corriger les mythes qui continuent de circuler en tant que raisons de légaliser le cannabis.

Il s’est avéré bénéfique pour des communautés entières à bien des égards. Y compris la réduction des surdoses liées aux opioïdes. Et nous avons maintenant la preuve que les dispensaires contribuent réellement à réduire la criminalité dans les quartiers.

Tags : cannabis médicaldispensairesdrogueÉtudelegalisationprohibitionUS
emnl

The author emnl

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis