légalisation

Le Maryland autorise le premier permis médical

La Commission médicale du cannabis du Maryland (MMCC) a approuvé son premier dispensaire sous licence

Le retard dans la production de cannabis médical fait partie d’une série d’erreurs de la MMCC (commission médicale du cannabis du Maryland). Il a fallu quatre ans à la commission pour attribuer son premier permis de cultivateur. Avec quatorze autres permis dans l’étape d’une pré-approbation. Les accusations de racisme contre la commission ont conduit à des poursuites judiciaires qui ont temporairement stoppé le processus d’octroi de licences. Ceci après avoir découvert que les quinze licences de culture ont été attribuées aux propriétaires d’entreprises blanches.

Des retards coûteux

Cette semaine, la Commission médicale du cannabis du Maryland (MMCC) a approuvé son premier dispensaire sous licence. À partir de maintenant, les patients qualifiés sont en mesure de passer des commandes avec le dispensaire, The Wellness Institute of Maryland. Finalement, le processus de licence a été autorisé, et ForwardGro a reçu la première licence pour produire. Mais les ventes ne commenceront pas avant des mois. On s’attend à ce que leur première culture soit prévue d’ici septembre.

Les fermes de ForwardGro

Bien que les producteurs soient nécessaires pour répondre à la demande des patients du Maryland, les retards du MMCC continuent. Curio Wellness a également demandé une licence de culture, mais a reçu le runaround du MMCC… Celui ci a déclaré que Curio n’avait pas répondu à une demande de documentation supplémentaire.

« Chaque jour, la commission ne fournit pas nos deux licences, les retards accordent aux patients l’accès à un médicament sûr, fiable et efficace ». a déclaré Michael Bronfein, PDG de Curio Wellness.

Le MMCC a ajouté que Curio avait déjà passé son inspection de l’Etat le mois dernier. Dans les États avec une industrie médicale réglementée comme le Maryland, les licences pour la culture, la transformation, la distribution et les ventes représentent des millions de dollars d’affaires. La loi de l’État du Maryland stipule que les candidats ont une année civile pour compléter le processus d’approbation… Et pour de nombreux candidats, cette date limite est inférieure aux six semaines (délai normal).

« L’horloge tourne », a déclaré Patrick Jameson, directeur exécutif du MMCC.

Jameson a mentionné que la commission se réunira plus fréquemment dans les prochaines semaines afin d’accélérer le processus.

9 000 patients en attente

Mais cela n’a pas satisfait les patients et les fonctionnaires de l’État. Certains ont appelé à une refonte complète du MMCC. En outre, ils ont même proposé de remplacer tous les membres de la commission. Près de 9000 patients ont postulé au programme de cannabis médical de l’État. Étant donné que la loi de l’État permet aux patients autorisés d’autres États de faire des achats au Maryland, beaucoup d’autres clients sont attendus… Mais moins de 2% des médecins de l’état ont postulé pour prescire le cannabis médical.

En réponse, l’État a proposé de permettre à d’autres professionnels de la santé de participer, comme les dentistes et les infirmières praticiennes. Une vingtaine de ces professionnels ont postulé.
Contrairement à d’autres dispensaires, The Wellness Institute of Maryland aura plus l’aspect d’une clinique… Les patients peuvent consulter des experts qui pourraient avoir des réserves au sujet du cannabis médical.

« Beaucoup, sinon la plupart des gens , Ne seront pas intéressés par notre modèle « , a déclaré Kline. « Ils aimeraient entrer comme si c’était un centre commercial ou un 7-Eleven ».

Kline dit que son entreprise est prête à gérer ces obstacles que la commission pourrait avoir entre maintenant et septembre.

Tags : businesscannabis médicaldispensairelegalisationMarylandplantationprohibitionUS
emnl

The author emnl

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis