Guide de la méthode du SCROGING – Accroître sa culture avec le SCROG

Le SCROG est un peu l’équivalent du SOG mais en moins risqué par rapport à la loi: en gros c’est moins de plants pour autant de récolte. Le SCROGING se fait avec seulement un filet (ou un grillage), cette ancienne technique de croissance a pour but d’améliorer de façon très significative la productivité de vos cultures. Le principe est le même que la SOG, à savoir on fait pousser uniformément des petites plantes en essayant de maximiser le nombre de têtes pour une surface donnée. Voici un guide pour la culture SCROG.

Le SCROGGING

Par analogie avec SOG (screen of green), on nomme SCROG une technique de culture principalement dédiée à la culture intérieur. La méthode SOG a été populaire pendant des années, et la méthode SROG s’appuie sur les mêmes principes, mais les cultivateurs ajoutent un écran (filet) qui peut maximiser l’exposition à la lumière. C’est ainsi que se définit le SCROGING.

Le SCROG peut se faire aussi en extérieur

Pour ça, on dispose un grillage  au dessus des plantes. Quand elles arrivent au niveau du grillage ou un peu au dessus, on les courbe pour les forcer à rester sous le grillage. Puis on passe en floraison… On continue alors à retenir la plante sous la matrice, jusqu’à ce que la croissance s’arrête et que les têtes commencent à grossir. On a alors une canopée de feuilles, et un champ de têtes pret à exploser…

Les avantages

Optimisation de l’espace intérieur : le réseau permet le déploiement des branches avec une taille uniforme, de sorte que presque aucun espace ne sera présent sur la couche supérieure de la végétation. Avec un filet, vous pouvez atteindre les résultats les plus efficaces en terme d’optimisation de l’espace intérieur. Et c’est le paramètre le plus important de la méthode SCROG

Canopée uniforme & le contrôle du niveau – l’un des problèmes les plus courants pour élever du cannabis dans un espace fermé est un garder uniforme votre plante en croissance. Malgré le désir compréhensible pour les producteurs de prévoir une croissance sauvage et de remplir la pièce de fleur bien volumineuse, il est important de se rappeler qu’il est nécessaire de maintenir une distance avec la source lumineuse. En particulier en ce qui concerne une lampe HPS qui peut brûler en quelques heures tous vos espoirs de culture.

L’exposition maximale à la lumière – le dispositif SCROG permet naturellement d’exposer toutes les tiges de vos plantes en  germination, les mailles du filet étant considérés comme une multitude de « slot »exposés à la lumière afin d’accueillir les bourgeons.

Soutien des branches – ce point positif est le soutien physique du filet. Ce soutien est essentiel, surtout pendant la phase de floraison lorsque les mêmes branches massives se développent en quelques semaines.

Points faibles du SCROG

La croissance à long terme – La méthode SCROG a un besoin inhérent d’au moins 4 à 6 semaines afin d’avoir des branches en croissance déployées correctement au dessus du filet. Bien sûr, le paramètre du nombre de plantes est important. Ainsi, 2 plantes prendront plus de temps pour couvrir une surface d’un mètre carré par rapport à 4 plantes.

Le problème de la mobilité – Au cours des premières semaines de culture, on peut généralement manipuler les plants et faire un entretien comme il se doit . Mais une fois que les branches s’émissent à travers les fentes du filet, il vous sera difficile de reconfigurer votre milieu de culture. Ceci n’annule évidement pas l’entretien nécessaire, il vous faudra utiliser un pulvérisateur pour laver vos plantes ou lutter contre les parasites avec celui ci. Faites preuve d’un peu d’ingéniosité et d’inventivité.

Utiliser des boutures ou des graines féminisées – Aujourd’hui, la majorité des Homegrowers  utilisent des graines féminisées ou des boutures. Dans le cas de la méthode SCROG, c’est une obligation ! A moins d’être un vétéran, il vous faudra établir une culture homogène, les boutures étant donc fortement sollicitées.

Les équipements requis

Tous les équipements de base sont nécessaire pour le SCROGING – à savoir la lampe, ventilation, un milieu de culture, les contrôles, etc. Mais nous y ajouterons, quelques éléments essentiels :

Plantes de cannabis – le SCROGING implique en général 2 à 4 plantes par mètre carré. Mais parfois, on peut aller jusqu’à plus de 6 ou plus de plantes. Tant que les bonnes conditions de croissance ne sont pas corrompues, les plantes réduisent le temps de transition végétative et  leur période de floraison.

La grille ou filet – le filet est en fait le seul équipement externe (presque) nécessaire pour la mise en œuvre de cette technique de croissance.  Dans les magasins de jardinage hydroponique, on peut obtenir des filets conformes à la a conception du couvert végétal. La plupart des ingrédients peuvent être trouvés dans les magasins spécialisés dans la construction, le traitement des animaux d’élevage etc.

Autres filets

Filet en nylon – facile à utiliser et hautement manœuvrable selon les besoins.

Filet en plastique – pas le meilleur choix … Assurez-vous de la qualité.

Grillage à poulailler – le moins cher, le plus disponible et largement utilisé. Son principal défaut, il est peu commode à travailler, et se rouille…  A terme, il peut endommager la plante.

Filet Pêche – Bien que ce soit un matériau relativement solide, il est également tout à fait accessible et disponible. Mais de nombreux producteurs se plaignent que les mailles sont trop mince, et qui plus est aurait tendance à couper la plante.

Ficelle – adapté principalement pour l’assemblage de petits espaces.

Maille métallique – on peut acheté des chaînes métalliques prêtes à l’emploi et les agencer comme un filet. Toutefois il est recommandé de veiller à ce que le métal soit enduit pour prévenir la rouille.

Les fibres– Une autre possibilité est de former un réseau de fils avec des fibres telles que le coton, la jute, le sisal (Agave), et bien sûr, la noix de coco, le chanvre etc… On peut improviser à partir de presque tous les matériaux dont les caractéristiques correspondent à la taille des trous, c’est à dire 5 à 15 centimètres carrés.

Fixation – pour installer la hauteur souhaitée du filet est nécessaire d’établir que les parois de la cavité de pousse: Vous pouvez le faire en utilisant les pieds de l’installation, cadre en bois ou des clous simples (en fonction du type de filet et la commodité de la tour). L’emplacement recommandé de la hauteur du réseau est comprise entre 25 et 50 cm (de plantes de base).

Les étapes générales de la méthode SCROG

La grande majorité du réseau SCROG, 75% à 85% est couvert de végétation. Pour arriver à cette situation, il est important que les branches se déploient sur le réseau au cours de la période de croissance. Pour ceci, quelques étapes générales sont nécessaires :

1. réseau installé à la hauteur désirée, au- dessus des plantes

2. les plants se développent et atteignent le réseau

3. Les branchent se repartissent à travers les mailles

4. Maintenant la « magie du SCROG » – prendre chacune des branches, et développez sur votre réseau.

Déplacez les doucement vers le trou suivant et dans la direction souhaitée.

Illustration de l’action :

5. Poursuivre la mise en œuvre de l’étape 4 pour couvrir une zone spécifique

6. Après la phase de floraison, comtemplez le résultat et faites attention si certaines branches ne débordent pas de votre espace de culture

A noter

Au cours du déploiement de la végétation sur le réseau, identifiez les branches principales et à redirigez vers le cadre extérieur. Ceci afin de permettre aux plants les moins développés d’obtenir un meilleur éclairage. De plus ceci évite que vos branches supérieures soient blessées par votre dispositif d’éclairage.

Techniques supplémentaires

Afin de maximiser le taux de couverture du réseau par votre plant et ceci afin d’optimiser la production qu’offre le SCROGING, de nombreux producteurs ont tendance à intégrer d’autres techniques d’élevage. Elles sont en particulier praticables dans la première moitié du cycle de croissance :

Coupe – la taille de la plante au cours des premières semaines de sa vie est importante. Elle est habituellement effectuée après la bifurcation de la troisième ou quatrième branches. Ensuite on obtiendra deux nouvelles croissances, ce qui contribue à favoriser une croissance sur la largeur.

Élagage – une des actions les plus importantes au cours de la méthode SCROG. L’élagage consiste à enlever toute végétation dans le tiers inférieur de la plante. Ceci permet de renforcer le développement des régions supérieures. L’élagage a lieu pendant la croissance, mais il sera encore plus nécessaire quand votre plant est en étape de floraison, aucune lumière n’attendra la partie basse.

Élagage en pleine floraison

Liens – La technique révèle plus de l’art, et d’une certaine maîtrise du SCROGING. Elle permet de créer la forme désirée, via des ligatures qu’on imposera aux branches de la plante

 

Les variétés recommandées pour le SCROG

Un autre paramètre très important pour le succès du SCROG est une sélection de souches de cannabis adaptées. En général on prendra celles qui réagissent bien à cette technique de croissance. Les principales caractéristiques que nous recherchons sont celles à la croissance latéralement étendues  et qui ont des  branches flexibles.

SCROG – Satori sous 800w

Les variétés de cannabis qui répondent à ces caractéristiques sont des souches habituellement Sativa. Mais comme leur longue période de floraison est un handicap (10 à 12 semaines), on préféra les hybrides indiqués pour la culture SCROG. Parmi ces variétés les plus couramment utilisées on retrouvera la Satori, l’AK47, la Lemon Haze, et la C99. N’hesitez pas à consulter les producteurs communautaires utilisant la méthode SCROG, pour trouver la souche adéquate du moment.

Le « V » SCROG

L’une des idées des plus intéressantes pour améliorer le SCROG, est d’établir un réseau courbé. Ceci amène une plus grande surface d’exploitation, et donc une meilleure récolte. Graphique de l’idée:

SCROG moitié verticale

Bien sûr, ici, vous pouvez faire en sorte que votre matrice de culture pousse à la verticale, l’ampoule est au milieu :

Bien sûr, ici, vous pouvez le prendre sur une croissance verticale en pleine quantité L’ampoule est au milieu:

Il est à noter que les méthodes SCROG plus sophistiquées ne sont pas recommandés pour les débutants. Il est préférable de commencer avec le format le plus simple (à plat), répétez la jusqu’à la maîtriser complètement. Le SCROGING est une technique, qui conduit forcement l’expérimentateur à la professionnalisation.

Tags : CannabiscultureindooroutdoorplantationSCROGSOG
emnl

The author emnl

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis