Lifestyle

La sauvegarde des abeilles par le cannabis

Élever des abeilles et du cannabis ensemble, pourrait enrayer le déclin des ruches

Les abeilles sont les insectes les plus bénéfiques de la planète. Elles pollinisent plus de 85% des plantes à fleurs du monde, dont plus de deux tiers de nos espèces végétales. Mais le nombre de ruches est de plus en plus bas depuis 50 ans… Alors que l’industrie du cannabis continue à se développer, les producteurs et les consommateurs peuvent prendre des mesures pour soutenir les populations d’abeilles vulnérables. La récompense à la clé, l’un des meilleur produit thérapeutique à ce jour : le miel infusé au cannabis

Les abeilles & le cannabis

Il existe peu d’études sur les abeilles et le cannabis, et aucune relation est connue entre les deux. Les abeilles sont attirées par les fleurs aux couleurs vives, des plantes qui produisent le pollen et le nectar. Le cannabis est pollinisé par le vent, et sa couleur de fleur indéfinissable ne contribue guère à attirer les abeilles. Les plants de cannabis mâles produisent du pollen, mais les producteurs de cannabis préfèrent les plantes femelles, qui ne sont pas pollinisées et ne contiennent pas de graines.

Les abeilles n’ont pas de récepteurs cannabinoïdes, il est donc peu probable qu’elles se mettent à butiner du cannabis, comme le ferait les humains…

L’effondrement des colonies

On ne sait pas ce qui cause exactement l’effondrement des colonies. Mais malheureusement, les abeilles ont beaucoup de facteurs qui luttent contre elles. Les temps de floraison de leurs sources alimentaires n’est plus le même, ce qui change drastiquement leurs habitudes. Mais aussi  les parasites et les acariens qui eux sont de plus en plus nombreux, ce sont les ennemis mortels de nos chères abeilles. En outre, l’étalement urbain provoque la perte de leur habitat, et c’est sans doute l’aspect le plus dévastateur.

Aussi les abeilles font au mieux avec un régime différent. Les amandiers, par exemple, sont de plus en plus pollinisés par les abeilles en Californie. Cependant, la plantation à grande échelle d’une seule espèce de fruitier, oblige les abeilles à trouver une autre source de nourriture… Ce qui les fatiguent, c’est de parcourir des distances incroyables pour trouver une autre source de nourriture. Au final, les abeilles meurent littéralement d’épuisement…

Les pesticides tueurs d’abeilles

Une étude de 2014 faite par l’Université Harvard Insectology , démontre que les néonicotinoïdes sont la cause directe de l’effondrement des colonies. Les néonicotinoïdes sont les insecticides les plus utilisés au monde et les plus mortels pour les abeilles… L’étude a constaté qu’une fois que la ruche a été exposé au poison des néonicotinoïde, la majorité des abeilles mourraient. Ainsi, elles stoppent leur reproduction et abandonnent les ruches…

Les néonicotinoïdes, des insecticides dits systémiques parce qu’ils pénètrent tout le système vasculaire de la plante.

En outre, le gouvernement Français pourrait revenir sur l’interdiction de l’épandage aérien de 2016. C’est à dire la pulvérisation par les airs de pesticides. Mais également il revient sur la question des néonicotinoïdes, surnommés les pesticides tueurs d’abeilles. C’est une décision contradictoire, puisque l’assemblée nationale les avait interdit l’année dernière…

Comme la plupart du cannabis est testé laboratoire, les amoureux de l’herbe s’intéresseront à une culture sans pesticides… Et de ce fait, pourquoi pas inclure dans une culture des abeilles domestiques ? De plus dans les pays ou l’herbe est légale, savoir d’où provient votre herbe permet aux consommateurs de soutenir les entreprises qui travaillent dans la culture durable,  avec des sols organiques et donc sans ajout chimique. Ceci est particulièrement important pour ceux qui aiment fumer… Si les pesticides sont présents, les niveaux de pesticides sont également concentrés dans le cannabis.

Que faire ?

Certes, une des solutions est de vivre et acheter Bio, qui plus est consommer des produits locaux. Mais il faudrait du nombre pour influencer les firmes de l’agro-alimentaire… Une autre façon de soutenir les abeilles est de se retrousser les manches et de leur créer un habitat. Plantez des fleurs qui fleurissent à différentes saisons de l’année. Créer un jardin indigène pour soutenir différentes espèces d’abeilles indigènes… Celles ci luttent pour trouver de la nourriture parmi les plantes importées. Créez des points d’eau (et les zones d’atterrissage, les rebords) disponibles pour les abeilles assoiffés. Ou devenez un apiculteur, soignez vos abeilles…

Récolte de miel de Tilleul dans l’Oise

L’expérience d’HoneyBeeBuzzed

Ellen Markham, fondatrice de HoneyBeeBuzzed, a passé des années dans la culture du cannabis, tout en gardant ses abeilles. Elle a commencé  à Portland, en Oregon, là où ses abeilles se sont développées dans un quartier plein de fleurs et d’arbres fruitiers. Quand elle a déménagé dans le comté d’Humboldt, elle a dut emballer ses ruches. Mais dans ce pays rural de séquoias, ses abeilles avaient du mal à trouver de la nourriture. Les abeilles d’Ellen se nourrissaient d’airelles locales. Et elles utilisaient un tapis de nénuphar pour avoir accès à l’eau douce. Et pendant la sécheresse, quand la nourriture était rare, Ellen ne faisait plus de miel, laissant la ruche nourrir ses habitantes pendant ces périodes difficiles (le soin)…

Ellen dit qu’elle est inspirée par la relation entre le miel et le cannabis médicinal. Elle les considère comme super-aliments. En effet, le miel a une large gamme d’utilisations, à la fois interne et externe. Ainsi, ses propriétés antibactériennes et antimicrobiennes, apaisent les maux de gorge, guérit les brûlures mineures, stimule le système immunitaire. Et même en local, nous savons aujourdh’ui que le miel soulage les allergies, et peu même aider à la cicatrisation. Les abeilles font beaucoup de travail pour HoneyBeeBuzzed. Ce qui rend les ingrédients de base tels que le miel, la cire d’abeille et la propolis encore plus utiles quand ils sont infusés au cannabis. La gamme de chez HoneyBeeBuzed est réellement une pharmacie naturelle, avec le gout en prime.

Programmes de soutien

Si l’apiculture vous semble lointain et difficile, il existe des organismes qui soutiennent efficacement les abeilles. C’est le cas du Programme de conservation des pollinisateurs de la Société Xerces. Cette organisation travaille à protéger les pollinisateurs aux Etats-Unis. Localement dans l’Etat du cannabis qu’est la Californie, se trouve la Honey Bee Research Facility, l’un des plus grands et plus complets laboratoires d’abeilles aux USA.

Elizabeth Frost dans un moments de légèreté à la Honey Bee Research Facility,

Bref, abeilles et cannabis sont liés pour un des produits les plus thérapeutique qui soit : le miel infusé au cannabis. Faire prospérer la plante en incluant nos abeilles, est surement l’une des meilleures solutions qui soient. Car, pour une fois, c’est une symbiose crée par l’homme et ces programmes de soutien ne font que le confirmer…

Tags : abeillesCalifornieCannabisculturelifestyleplantation
emnl

The author emnl

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis