Jeff Session ou la fin annoncée des protections médicales
légalisation

Jeff Session ou la fin annoncée des protections médicales

Jeff Sessions demande au Congrès de mettre fin aux protections médicales envers le cannabis

Lorsque le président Donald Trump a signé un projet de loi de dépenses de 1,1 millards de dollars le mois dernier. Il semblait se moquer d’une disposition qui empêchait le ministère de la Justice de poursuivre le cannabis médical juridique. Maintenant, son procureur général, Jeff Sessions, veut éliminer complètement la protection médicale autour du cannabis légal. Il en appelle au Congrès, via une lettre explicite pour mettre fin aux protections médicales envers le cannabis légal.

Fin de l’amendement Rohrabacher-Blumenauer

Dans une lettre du 1er mai adressée aux dirigeants du Congrès. Jeff Sessions a exhorté les législateurs fédéraux à s’opposer à la disposition, appelée l’amendement Rohrabacher-Blumenauer. C’est encore un autre signe que, malgré le soutien (supposé) du président Trump sur la marijuana médicale, son administration semble planifier une répression contre le cannabis légal.

« Je crois qu’il serait imprudent pour le Congrès de restreindre le pouvoir discrétionnaire du Ministère de financer des poursuites particulières. En particulier dans le cadre d’une épidémie de drogue historique. Et potentiellement à long terme en cas de crime violent », a écrit Jeff Sessions dans la lettre. « Le Ministère », a t-il poursuivi, « doit être en mesure d’utiliser toutes les lois disponibles pour lutter contre les organisations transnationales et les trafiquants de drogues qui menacent la vie américaine « .

La lettre a été envoyée au leader du Sénat Mitch McConnell, au président de la Chambre Paul Ryan, au chef de la minorité du Sénat Charles Schumer et au leader de la minorité de la Chambre, Nancy Pelosi. Mais aussi au journaliste qui a obtenu le rapport et l’avocat du cannabis Tom Angell.

L’avocat du cannabis Tom Angell

Principal argument : la crise opioïde

Le Fentanyl, principal responsable de la crise opioïde aux Etats-Unis

Pour justifier sa demande, Sessions a parcouru les points forts des prohibitionnistes. Il fait référence à l’épidémie d’opioïdes en cours. Mais il ne note pas que les États ayant légalisé le cannabis médical, ont vu les décès résultants des opioïdes, diminuer en moyenne de 25%. En tout cas Jeffe Session, n’oublie pas que l’amendement Rohrabacher-Blumenauer ne protège que les acteurs du cannabis légal.

Il note que la DEA « a conclu que « la marijuana a un fort potentiel d’abus. » et qu’ « aucune utilisation médicale actuellement acceptée en traitement aux États-Unis et un manque de sécurité reconnue pour une utilisation sous surveillance médicale »

Et cela, malgré le nombre croissant de recherches qui suggèrent que le cannabis est plus sûr. Et plus efficace que de nombreux produits pharmaceutiques approuvés par la Food and Drug Administration (FDA). L’amendement Rohrabacher-Farr, renouvelé pour la dernière fois en avril, devrait expirer en septembre s’il n’est pas renouvelé par le Congrès…

Tags : CannabisdroguelegalisationpolitiqueprohibitionUS
emnl

The author emnl

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis