Medical

Trouble déficitaire de l’attention, hyperactivité & impulsivité

Comment la marijuana médicale peut-elle aider les personnes atteintes d’ADD et de TDAH ?

Le trouble déficitaire de l’attention, avec ou sans hyperactivité (ADD / TDAH) est une maladie chronique qui affecte plus de trois millions de personnes par an. De l’hyperactivité aux impulsions et à l’inattention, l’ADD et le TDAH sont les plus fréquents chez les enfants.  Mais ces troubles déficitaires peuvent persister à l’age adulte, et handicaper le quotidien. Malheureusement, le traitement actuel n’a pas été efficace. L’état chronique induit par le trouble déficitaire de l’intention, l’hyperactivité et l’impulsivité est traitable, mais pas curable… Alors, quel est le prochain meilleur candidat ? Selon la recherche, çà serait encore une fois, le cannabis.

Les symptômes du TDAH et de l’ADD

@http://www.stepp.ca

Les symptômes TDAH diffèrent des symptômes ADD. En fait ce sont deux types différents d’ADHD. Les symptômes du TDAH se composent de trois comportements, notamment l’hyperactivité, l’impulsivité et le manque de concentration. Ceci est à l’opposé de l’ADD où seulement un symptôme prime notamment le manque de concentration.

Symptôme TDAH 1 : l’hyperactivité

@http://www.stepp.ca

Des trois différents symptômes du TDAH l’hyperactivité saute le plus aux yeux. Les enfants ou adultes TDAH sont constamment occupés. Ainsi ils ont toujours besoin de nouveaux défis, et ne savent pas s’occuper longtemps avec la même chose. Si quelque chose dure trop longtemps cela devient vite embêtant et on recherche autre chose. Cela s’ extériorise par une impossibilité de rester en place et une envie de toucher constamment tout ce qui est à portée de main. Ces enfants ne connaissent presque pas le défendu et cela mène souvent à une frustration chez les parents.

TDAH symptôme 2 : l’impulsivité

@http://www.stepp.ca

L’impulsivité est un des symptômes du TDAH qui diffère peut du précédent. Les personnes avec TDAH agisssent d’abord et réfléchissent après. La plupart des actes qu’ils entreprennent partent d’une impulsion, on pourrait parler d’actes de reflexe. Seulement après qu’on est passé à l’acte on constate ce qu’on a fait. Souvent on doit constater que les choses ont été mal prises en main. Les enfants avec ce symptôme ont beaucoup de difficultés avec les problèmes. Ils ne prennent pas le temps pour lire toute la question et écrivent déjà la réponse après n’avoir lu que les premiers mots. Le calcul et surtout les problèmes sont un désastre pour ces enfants.

TDAH symptôme 3 : les problèmes de concentration

Le problème d’attention est un symptôme du TDAH des moins frappants. Celui-ci ne se remarque que plus tard quand l’enfant ou le jeune adulte éprouve du stress. Les personnes qui ne souffrent que de perturbations de l’attention sont aussi décrits comme des personnes ADD. Ce sont les éternels distraits qui vivent plus en pensées qu’en réalité. On voit aussi plus ce symptôme chez les filles que chez les garçons.

@http://www.stepp.ca

Les trois symptômes doivent tous être présents avant qu’on puisse parler de TDAH. Si tous les symptômes du TDAH ne sont pas présents mais seulement les derniers, les perturbations de la concentration, alors on parle d’ADD

Gérer l’hyperactivité et l’impulsion

Une étude de 2013 publiée dans le Journal of Substance Use & Misuse a révélé que les gens étaient auto-médicamenteux, afin de gérer  l’hyperactivité et l’impulsion… L’étude a enquêté sur environ 280 utilisateurs de cannabis et la principale conclusion était qu’une proportion plus élevée d’utilisateurs ont signalé avoir des symptômes d’ADD / TDAH lorsqu’ils n’étaient pas auto-médicamenteux. Cette constatation a conduit les chercheurs à faire appel à plus de ressources pour étudier le lien possible entre les symptômes et le système endocannabinoïde.

@http://www.stepp.ca

Suite aux résultats de l’étude de 2013, les chercheurs en Allemagne ont examiné de près la relation entre le cannabis et l’ADD chez 30 patients. En outre, dans l’étude de 2015, les chercheurs ont examiné les patients traditionnels résistants au traitement standard de 2012 à 2014. Il y avait 28 patients masculins (car l’ADD / TDAH est plus fréquent chez les hommes) et 2 patientes, âgées de 21 à 51 ans, l’âge moyen étant d’environ 30 ans. Dans les 30 cas, les patients ont signalé des améliorations dans des symptômes variés  d’ADD et de TDAH, y compris la concentration et l’impulsivité. Dans d’autres cas, les patients ont connu une amélioration du sommeil. Tous les patients ont utilisé la fleur de cannabis et chez 8 patients, ils ont utilisé du dronabinol, du cannabis synthétique riche en THC. Le dronabinol est utilisé pour traiter les nausées et les vomissements.

Le meilleur allié

Les chercheurs ont conclu avec confiance que le cannabis est une option de traitement «efficace et bien tolérée» – en particulier pour les patients où les produits pharmaceutiques traditionnels sont insuffisants. En réalité, il ne faut pas être surpris que le cannabis soit un allié pour les personnes atteintes d’ADD et de TDAH. Une étude de près de 10 ans a examiné la relation entre les personnes atteintes de ADD / TDAH et les niveaux de dopamine.

Le cannabis nous apprend à aller « doucement »…

Les personnes souffrant d’une affection chronique connaissent des niveaux inférieurs de dopamine, le neurotransmetteur responsable de l’humeur et de la motivation. Cependant, le THC est connu pour augmenter les quantités de dopamine ainsi que la transmission de la dopamine. Les traitements ADD / ADHD les plus courants comme Ritalin et Adderal peuvent aider les malades à se concentrer ou à améliorer les fonctions cognitives. Mais on a constaté qu’ils provoquent des effets secondaires peu appétissants comme la nausée ou le vomissement… Vous savez ce qui est bon pour ce genre de désagrément  ? Le cannabis 😉

Tags : Cannabiscannabis médicaldopamineÉtuderecherchescienceTHCtraitement
emnl

The author emnl

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis