La décarboxylation en 6 étapes

La décarboxylation ou comment « activer » le cannabis en 6 étapes

Le cannabis sous sa forme naturelle avant qu’il ne subisse un processus de chauffage (fumer, cuisson à la vapeur ou cuisiner), ne contient pas de THC et de CBD. En outre il contient leur forme acide et ce sont eux aussi des cannabinoïdes, le THCA et le CBDA.  Une fois activés par une augmentation de température, cela provoquera l’effet désiré. Ce processus est appelé  la décarboxylation. Sans cette étape cruciale, il est fort à parier que vos brownies au cannabis auront des effets psychoactifs très faibles, voir inexistants… Et pour certaines souches il en va de même pour le goût. La décarboxylation de votre cannabis est une chose à faire avant la cuisson !

Qu’est-ce que la décarboxylation?

La décarboxylation est le processus de chauffage utilisé pour activer le cannabis. La marijuana séchée ne possède pas de propriétés psychoactives, ce qui signifie qu’elle ne peut pas vous rendre élevé.

La décarboxylation – le THCA neutralisé devient actif : cannabinoïde THC

Fumer ou vaporiser chauffe assez le cannabis assez pour qu’il soit actif. D’autre part, si vous mangez un bourgeon séché, il n’y aura pas d’effets psychoactifs…  Le cannabis séché contient un cannabinoïde appelé le THCA, ou l’acide tétrahydrocannabinolique. Alors que THCA a lui même des avantages, il doit être converti en THC pour que le cannabis ait des propriétés psychoactives et qu’un patient puisse obtenir les effets médicinaux.

La décarboxylation la plus simple se passe au four

Le processus de conversion de THCA en THC commence lorsque la plante sèche et vieillit. Cependant, le matériel végétal doit être chauffé pour accélérer cette conversion. Le processus décarboxylation sépare des molécules de carbone de la chaîne moléculaire.  Ce processus dégrade  (à une température différente) les cannabinoïdes dans leur forme respective et active :

Pourquoi est-ce nécessaire ?

Certaines personnes mélangent le bourgeon dans leur pâte et croient que la marijuana sera activement appréciée à mesure que leurs biscuits cuisent dans leur four. Cependant c’est une idée reçue, et un grand gaspillage du potentiel de votre weed…

L’explication bien que scientifique est simple… Votre four pendant la cuison n’est tout simplement pas à la bonne température. Et la température de cuisson d’un brownie n’est pas du tout compatible avec la décarboxylation du THCA ou de la CBDA. Votre brownie sera certes un brownie, mais les effets (même médicinaux) seront plus qu’amoindris… Au meilleur des cas, à l’extérieur de la pâte vous aurez peut être du THC, mais à l’intérieur votre biscuit ne contiendra que du THC. En outre, l’effet psychoactif ne sera pas significatif…

Dans une recette culinaire, il est fortement recommandé de faire subir au cannabis ce procédé de décarboxylation. Ceci est primordial même dans la fabrication d’huile de cannabis ou pour un bon beurre de Marrakech.

La décarboxylation : Guide étape par étape

Le moyen le plus rapide et le plus simple est d’étaler les morceaux de votre herbe séchée sur une plaque de cuisson. Et de la placer au four…

Le processus de décarboxylation prend environ 20 à 30 minutes. La chaleur devra être entre 120 à 140 degrés Celsius.

Ingrédients : 28 grammes de cannabis passés au grinder
Équipement : plaque de cuisson, papier de cuisson et four

Première étape

Prisez votre cannabis au grinder

Deuxième étape

Préchauffez le four à 120 degrés

Troisième étape


Placez le papier de cuisson sur le plateau

Quatrième étape


Saupoudrez une mince couche de cannabis sur le papier cuisson

Cinquième étape


Mettre le plateau dans le four pendant 20 à 30 minutes

Sixième étape

Retirez le plateau du four et laisser refroidir le cannabis

Conseils supplémentaires

  • Vous pouvez « jouer » avec une quantité de cannabis indiqué dans la recette. Du moment ou il est étalé uniformément sur votre plaque de cuisson (couche mince).
  • Si votre souche qui contient plus de THC et vous souhaitez révéler le  CBD. Chauffer le four à 135 ° pendant environ 45 minutes pour permettre au cannabidiol (CBD) de se manifester. En effet, la température de décomposition de la CBDA est légèrement plus élevée.
  • Le cannabis peut être envelopper dans du papier d’aluminium. Ainsi vous pouvez le mettre directement dans le four.
  • Un processus de décarboxylation réussi :  une teinte brune dorée qui est l’indication que le cannabis est prêt.

Remarque

  • Les cannabinoïdes sont difficilement solubles dans l’eau, mais très facilement dans l’ huile. Pour cette raison , il faut intégrer toutes les caractéristiques du cannabis pour la cuisson, avec un ingrédient huileux: le lait, le beurre ou même l’ huile de noix de coco fonctionnera très bien. L’ eau, donc une tasse de thé avec une fleur de cannabis ne peut pas faire l’affaire, à moins d’être mélangé avec du de lait.

Après que le cannabis soit passé à travers le processus de décarboxylation, vous pouvez tout simplement le mélanger avec du chocolat, des fruits, ou tout autre aliment préparé avec un composant gras – Bonne dégustation !!

Tags : CannabisCBDCBDAcuisinedécarboxylationrecetterecreatifTHCTHCA
emnl

The author emnl

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis