légalisation

Avantages et conséquences de l’âge légal au Canada

Le Canada fixe l’âge légal d’achat de cannabis à 18 ans, quels sont les avantages et les conséquences ?

L’aspect le plus controversé du passage du Canada à la légalisation du cannabis est de d’avoir fixé l’âge légal pour l’achat à seulement 18 ans. Il est de trois ans inférieur à celui des États-Unis. Le cannabis médical et récréatif est disponible pour les Américains âgés de 21 ans et plus. Alors, quels sont les avantages et les conséquences d’avoir un âge légal plus jeune ?

Avantages du modèle 18+

La loi qui devrait apparaître d’ici le milieu de 2018, détermine que l’âge minimum de 21 ans encouragerait un marché noir. Obligeant ainsi les jeunes canadiens à faire des achats illégaux auprès de fournisseurs non réglementés. Le Canada a les taux les plus élevés d’utilisation de cannabis chez les adolescents et dans le monde. Ainsi, le marché noir est important. La ministre canadienne de la Santé Jane Philpott affirme :

« De nombreux participants ont appris que la fixation de l’âge minimum trop élevé risquait de préserver le marché illicite,. D’autant plus que les taux d’utilisation les plus élevés se situent dans la tranche d’âge des 18 à 24 ans. »-« Un âge minimum trop élevé a également soulevé des préoccupations concernant une nouvelle criminalisation des jeunes. »

La ministre canadienne de la Santé Jane Philpott, véritable soutient à la jeunesse. Ici en visite dans une Université

Le Canada inspire le Colorado

Le représentant de l’État du Colorado Jonathan Singer, dont l’état est devenu le premier à légaliser le cannabis récréatif en 2012, a déclaré qu’il devrait également abaisser l’âge de 18 ans pour éliminer le marché noir persistant.

Le Colorado pourrait passer au modèle 18+

« Si vous êtes assez vieux pour aller en guerre, vous devriez être assez vieux pour avoir confiance et utiliser une substance récréative. » Jonathan Singer

Une autre raison logique pour le modèle 18+ est simplement de faire correspondre la limite d’âge à l’achat d’alcool. Étant donné que le cannabis est souvent considéré comme plus sûr et plus sain que  l’alcool, il est logique de l’accorder à cette restriction…

Les conséquences

La Canadian Medical Association a recommandé de fixer l’âge minimum légal à 21 ans. Avec des restrictions très strictes et des limites à cette utilisation jusqu’à l’âge de 25 ans. Cette recommandation est une reflexion issue d’une perspective sur la santé mentale. Notamment  sur le développement du cerveau… Benedikt Fischer, professeur de psychiatrie à l’Université de Toronto et scientifique principal au Centre pour la toxicomanie et la santé mentale, estime que la légalisation ne réduira pas brusquement ni éliminera l’utilisation chez les jeunes et que cette notion est irréaliste dans une large mesure.

Donc selon le professeur, si beaucoup d’adolescents commencent à utiliser le cannabis après la légalisation, il pourrait y avoir des effets défavorables sur l’apprentissage. Ainsi que des troubles de la mémoire et la santé mentale au sein de cette population. A titre de sécurité, ceux qui ont une disposition génétique pour les problèmes de santé mentale devraient certainement être prudents avant de choisir d’essayer le cannabis, surtout à un jeune âge…

Pourtant la finition du cerveau est très relative…

Mais beaucoup de ces problèmes ne surviennent qu’après de longues périodes d’utilisation intensive de cannabis. Donc l’utilisation périodique est fortement recommandée… Mais de nombreux spécialistes de la santé et de la toxicomanie recommandent de se priver de cannabis jusqu’à ce que le cerveau soit fini de se développer, à environ 25 ans…

Tags : CanadaCannabiscoloradodrogueÉtudelegalisationrecreatif
emnl

The author emnl

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis