La pénurie de cannabinoides serait responsable d'Alzheimer
Medical

La pénurie de cannabinoides serait responsable d’Alzheimer

La déficience (du système) endocanabinoïde entraînerait la maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer, se manifeste par la désintégration lente et continue (et jusqu’à la mort) des cellules nerveuses dans le cerveau. Cette maladie entraîne une altération de la mémoire, de l’orientation. Ainsi que la capacité de raisonnement et de tirer des conclusions. Aujourd’hui nous savons qu’Alzheimer pourrait être causée par une pénurie de composants dits « cannabinoïdes ». Ou plus précisement d’une déficience en endocannabinoides, les cannabinoïdes produits par le corps humain. La plante de cannabis reste la focale favorite dans le cadre d’un traitement efficace ou préventif contre la maladie d’Alzheimer.

La pénurie en cannabinoides

Comme vu précédemment, l’humain moderne peut souffrir de déficience endocanabinoïde, surtout à l’approche de la vieillesse. La recherche sur un traitement contre la maladie d’Alzheimer, tend à confirmer cet état de fait. Des chercheurs de l’Université de Stanford en Californie ont examiné l’association entre les premiers symptômes d’Alzheimer : la pénurie d’endocannabinoide (cannabinoïdes produits par le corps humain naturellement). Ils ont découvert qu’une protéine appelée bêta-amyloïde provoque l’obstruction entre les neuronnes, et conduit par conséquent à la maladie d’Alzheimer.

Les plaques bêta-amyloïde provoquent l’obstruction

En outre, ils ont constaté que le blocage des composés cannabinoïdes provoquent aussi la maladie. Induisant, le retard et la suppression de la fonction cérébrale. Et, conduisant finalement à une perte de mémoire, et la démence. Cependant les chercheurs ont déclaré que leurs conclusions concernant la consommation de marijuana, n’est pas l’unique solution à la maladie d’Alzheimer…

« L’ exposition à la marijuana fonctionne un peu différemment et améliore la fonction sans discernement, de sorte que vous perdez l’effet de filtrage naturel. Le cannabis est comme l’ écoute de 5 stations de radio en même temps. »

Plaques du cerveau

En outre, l’étude confirment des résultats antérieures. Ainsi, le cannabis peut prévenir le développement de la démence et de la maladie d’ Alzheimer. Le cannabis pourrait être la meilleure solution pour faire face à la maladie d’ Alzheimer.

« L’ utilisation de petites quantités de marijuana entravent le développement de la démence afin que le patient meurt de vieillesse que plutôt d’Alzheimer », selon Gari Ponk , professeur de neurosciences.

CBD, le traitement préventif

Une autre étude, cette fois ci Australienne publiée en 2013 sur Neura, a révélé que le CBD pouvait être un préventif contre la maladie d’Alzheimer. La recherche fut menée sur des souris souffrant des mêmes symptômes de ceux qu’on trouve chez les humains atteints d’Alzheimer, notamment la démence. Ainsi, elles ont reçu des doses de cannabidiol (CBD), dès l’annonce des symptômes.

Dr Tim Karl avec une de ses souris les plus précieuses au monde…

Ensuite, elles ont montré des signes d’amélioration significative de la fonction cérébrale. Notamment de la mémoire pour les objets, et les autres souris (environnement « social »).

« En fait le cannabidiol (CBD) rétabli les niveaux de performance de la fonction normale de l’animal », a déclaré le Dr Tim Karl , directeur de l’étude.

THC, l’inhibiteur amyloïde naturel

Dès 2006, d’autres chercheurs ont constaté que le THC est significativement plus efficace pour réduire l’accumulation des plaques que d’autres médicament (comme le Aricept®). Cela se produit parce que le THC bloque une enzyme particulière, l’enzyme acétylcholinestérase (AChE). Celle ci est responsable de la catalyse des acides aminés en protéines de plaque, bloquant les cellules du cerveau.

Les trichomes riches en THC et en CBD, source de traitement contre la maladie d’Alzheimer

L’auteur d’une autre étude en 2014, Chuanhai Cao, docteur en neurologie à l’Institut Byrd (spécialisé sur la maladie d’Alzheimer) déclare :

« Étant donné que le THC est un inhibiteur amyloïde naturel et relativement sûr. Le THC ou ses analogues peuvent nous aider à développer un traitement efficace [contre la maladie d’Alzheimer] à l’avenir. « 

Une étude de 2014 indiquait que, à des doses extrêmement faibles, le THC ralentit  la production de protéines causant les plaques. Mais aussi, le THC réduit la capacité des cellules neurales à produire leur propre énergie nécessaire. Ce qui les maintient en bonne santé en protégeant les ressources que les cellules doivent maintenir.

L’effet du cannabis sur la maladie d’Alzheimer

Des progrès importants ont été réalisés dans le domaine du cannabis. Ceci au cours de ces cinq dernières années. Mais les scientifiques sont encore confrontés à une montagne de défis. Surtout quand il s’agit d’accéder au cannabis pour la recherche médicale. Les percées réalisées jusqu’ici dans le cannabis et la recherche sur la maladie d’Alzheimer ont montré que le système endocannabinoïde joue un rôle important dans le développement d’une telle maladie. Voici le résumer des principales recherches sur le sujet :

Les effets thérapeutiques potentiels du THC sur la maladie d’Alzheimer

Le THC a permis de réduire les niveaux de bêta amyloïde et d’améliorer la fonction des mitochondries, démontrant ainsi le potentiel d’une option de traitement de la maladie d’Alzheimer.

http://content.iospress.com/articles/journal-of-alzheimers-disease/jad140093

Le THC a empêché l’agrégation amyloïde-bêta, le marqueur pathologique clé de la maladie d’Alzheimer

Un lien moléculaire entre le composant actif de la marijuana et la pathologie de la maladie d’Alzheimer

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2562334/

Le traitement chronique par le cannabidiol améliore la reconnaissance sociale et des objets chez les souris

CBD a fourni des effets neuroprotecteurs, anti-oxydants et anti-inflammatoires et favorisé la régénération des cellules du cerveau chez des souris atteintes de la maladie d’Alzheimer.

http://link.springer.com/article/10.1007%2Fs00213-014-3478-5

La protéotoxicité amyloïde déclenche une réponse inflammatoire bloquée par les cannabinoïdes

Les cannabinoïdes stimulent l’élimination de l’amyloïde bêta, bloquent la réponse inflammatoire et fournissent des effets neuroprotecteurs.

http://www.nature.com/articles/npjamd201612–

Tags : Alzheimercannabis médicalcannabis thérapeutiqueCBDÉtuderecherchescienceTHC
weedmaster

The author weedmaster

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis