Les piments et le cannabis réduisent l'inflammation de l'estomac
Medical

Les piments et le cannabis réduisent l’inflammation de l’estomac

Les piments et le cannabis réduisent l’inflammation de l’estomac

En surface, les piments et la marijuana peuvent ne pas sembler avoir beaucoup en commun. L’un brûle votre bouche lorsque vous le consommez. Tandis que l’autre est brûlée pour rendre le goût des piments encore plus agréable… C’est là que les similitudes commencent et se terminent… Des chercheurs de l’école de santé UConn ont découvert que les composés chimiques présents dans les piments dont l’anandamide, et le cannabis peuvent réduire l’inflammation de l’estomac.

anandamide

Les piments produisent de l’anandamide

D’un point de vue culinaire, il existe deux grandes catégories de piments : les doux (que l’on appelle aussi « poivrons »), qui sont généralement consommés comme légumes, et les forts, qui tiennent surtout lieu d’épice.  Il existe près de 10 espèces de piments qui se présentent sous des formes, tailles, couleurs et saveurs différentes. En 1912, un pharmacologue du nom de Wilbur Scoville inventa l’échelle de Scoville qui mesure la force des piments de pour leurs contenus en capsaïcine, un composé qui stimule les terminaisons nerveuses au niveau des muqueuses et de la peau. Plus le contenu en capsaïcine est élevé, plus le piment sera piquant.

inflammation
STR / AFP Grand vainqueur du concours, Suo a été le plus rapide ! Il a avalé 47 piments en deux minutes.

Hors, les chercheurs de l’UConn Health School ont récemment découvert que la capsaïcine, produit de l’anandamide dans l’estomac. Ce composé est chimiquement comparable à celui trouvé dans la marijuana. Ce qui montre de manière surprenante que le cannabis pourrait être bénéfique pour réduire l’inflammation de l’estomac.

L’échelle de Scoville

Degré Appréciation Unités Scoville Exemple
0 neutre 0 – 100 Poivron
1 doux 100 – 500 Paprika doux
2 chaleureux 500 – 1 000 Piment d’Anaheim
3 relevé 1 000 – 1 500 Piment Ancho
4 chaud 1 500 – 2 500 Piment d’Espelette
5 fort 2 500 – 5 000 Piment Chimayo
6 ardent 5 000 – 15 000 Paprika fort
7 brûlant 15 000 – 30 000 Piment Cascabel
8 torride 30 000 – 50 000 Piment de Cayenne
9 volcanique 50 000 – 100 000 Piment tabasco
10 explosif 100 000 et plus Piment habanero

Association cannabis & piments

Pramod Srivastava, co-auteur de cette étude récente, estime que leurs résultats suggèrent que les cannabis et les piments pourraient aider à traiter le diabète de type 1, ainsi que la colite. Les résultats ont également posé d’autres questions sur la façon dont le système immunitaire, l’intestin et le cerveau sont interconnectés.

diabète de type 1
Diabète de type 1, le insulinodépendant représente 10 à 15% des cas de diabète

L’équipe de recherche a administré le composé de capsaïcine chez des souris atteintes de diabète de type 1 et a découvert qu’elle ciblait et se lie à un récepteur appelé TRPV1, couramment trouvé dans le tractus gastro-intestinal. Cette réaction chimique a créé plus d’anandamide et a également sollicité des globules blancs anti-inflammatoires.

piments
La capsaïcine présente dans les piments aident aussi à maigrir

L’équipe affirme que l’anandamide est chimiquement similaire aux composés de cannabis, qui se lient aux récepteurs cannabinoïdes dans le cerveau. Cela semble indiquer que la marijuana comestible pourrait éventuellement réduire l’inflammation intestinale. Et, par conséquent, cela pourrait aider à traiter le diabète de type 1.

« Les cannabinoïdes exogènes comme la marijuana exercent leur influence par les récepteurs cannabinoïdes. Les cannabinoïdes endogènes tels que l’anandamide (AEA) fonctionnent à travers les mêmes récepteurs. Et leurs rôles physiologiques font l’objet d’une étude intense « , affirment les chercheurs dans l’étude.

Les chercheurs pensent que des études futures devraient être menées sur la manière dont les comestibles influent sur l’inflammation intestinale. Selon Srivastava, il espère travailler avec l’autorité de santé publique du Colorado pour savoir si l’utilisation du cannabis s’est traduite par une anti-inflammation de l’estomac.

Tags : anandamidecannabis médicaldiabèterecherchesciencetraitement
emnl

The author emnl

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis