Culture & Grow

Optimiser la taille du cannabis

Optimiser la hauteur de vos plants de cannabis, et pourquoi

L’un des problèmes rencontrés par les producteurs en intérieur est le pronostic de la hauteur de leurs plantes… Si vous avez choisi une sativa (ou même un hybride sativa), vous envisagez peut-être que la plante atteindra 1,80m à 2,40m de hauteur (si les conditions de croissance le permettent). Mais, elles sont peut être trop haute pour votre configuration d’intérieur…  La taille du cannabis pourvoit à mieux contrôler la hauteur, et améliore la production dans le cas d’une culture avec de nombreuses variétés de souches.

Limiter la hauteur

Les cultivateurs de souches auto-florissantes (autoflo) n’auront pas besoin de ces conseils. Leur calendrier de croissance est trop serré, et la plupart des variétés n’atteindront pas plus de 1,20 m de haut… Pour les autres, la partie particulièrement délicate est que les plantes vous laisseront souvent croire qu’elles resteront gérables en hauteur. Et même à la 4 ème semaine de la croissance végétative, vos plantes peuvent stagner, atteignant seulement une hauteur très réduite… Evidemment une taille plus grande est largement possible sous des lampes à plus grande puissance. Mais, ne vous méprenez pas, lorsque le début de la floraison commence, vos plants commenceront à atteindre le ciel !!

Zamal pas taillé, en début de floraison…

En une nuit votre plante prendra quelques centimètre, elle continuera à d’étirer ainsi jusqu’à ce que les bourgeons fleurissent et se forment.  Mais à ce moment-là, il sera trop tard pour tailler sans sacrifier sérieusement le rendement de votre prochaine récolte. La clé est de tout planifier à l’avance. Réglez la hauteur de vos plantes alors qu’elles ont encore 1 à 2 semaines pour se développer en phase végétative. Cela donnera aux plantes le temps de se remettre du traumatisme mineur de la taille. Et fera en sorte d’étendre les bourgeons des nœuds inférieurs de la plante vers la lumière. Au cours de la floraison, ces nouvelles « tiges » deviennent des œuvres d’art fleuries, et plus tard, des calices à la gloire de la culture de la marijuana…

Zamal taillé

La taille du cannabis dit « apicale »

Tout d’abord, cherchez le bourgeon terminal (tête principale), faites le sortir proprement. Ne confondez pas le terme «bourgeon» , qui, dans l’anatomie végétale, se réfère à un appendice activement en croissance foliaire avec le terme d’argot «bud» pour les gousses de fleurs mûres (calices) de la plante de marijuana. Donc… Vous devez étirer soigneusement ce bourgeon terminal, le faire sortir. Afin de ne pas endommager les feuilles inférieures ou la tige. L’idée est de «rediriger» les énergies des plantes en « stimulant » les deux bourgeons inférieurs vers le haut et vers l’extérieur. Ceci maintient la majeure partie de la plante, tout en contrôlant sa hauteur.

Avant, bien sortir le bourgeon…

N’ayez pas peur de tirer doucement sur les feuilles au sommet de la plante. En effet, elles ne se cassent pas si facilement, les plants de cannabis sont résistants. Lorsque vous avez trouvé le bourgeon terminal, vous devez le couper, et le plus proprement possible. Utilisez un petit ensemble de cisailles au préalable désinfecté (cutter, coupe ongle, cisaille en vente dans les grow shop). Mieux vaut couper deux fois que de couper brutalement, et surtout afin de ne pas endommager la tige. Alors regardez de près et soyez prudent ! Pour les grosses cultures (et les gros plants), vous allez devoir dépouiller le sommet de votre plante, avec des cisailles de jardin…

Après, le couper nettement le plus proprement possible

A propos de la canopée des plantes Sativa, il est a noter qu’une deuxième garniture supérieure (voir deux têtes principales) est nécessaire pour les garder dans les limites verticales. Exemple pour le Zamal, qui aurait tendance à s’étendre activement de tous les côtés. Une véritable surprise (incontrôlable) vous attend si vous ne démultipliez pas ses branches secondaires, tout en contrôlant leur taille…

Naissance de deux couches supérieures, conseillées pour les culture de Sativa

Démultiplier les branches secondaires (Taille FIM)

Cette technique (similaire à la taille apicale) vise à démultiplier les branches secondaires tout en contrôlant leur longueur, principalement les latérales. On l’effectue sur les bourgeons des pointes des branches les plus longues (à environ 2/3 de la plante). Evidemment, procédez avec douceur comme au préalable, et après quelques jours de nouvelles branches (plus rapprochées du tronc) et de nouveaux bourgeons se formeront.

La taille FIM se fait un cran au dessus…

Plus la plante possédera de branches, plus elle pourra produire une plus grande quantité de têtes. Une fois la pointe principale et les secondaires taillées, les auxines de la plante se répartissent dans les branches restantes et les nouvelles. A savoir que la taille apicale et la taille FIM est spécifique à l’obtention d’une plante mère.

Zamal taillé et palissé (Supercropping)

Le pinçage

Le but du pincement est de diriger un peu la vigueur de votre plante, afin d’obtenir de beaux buds, mais sans la tailler. Ceci afin de limiter la perte d’énergie qui survient lorsque le pied émet des tiges latérales. Ou, spécifiquement, quand votre plante grandit exagérément en hauteur. Le pincement du cannabis est similaire à celui qu’on effectue sur un plant de tomate, la suppression des « gourmands ».

Le pinçage est une excellente technique pour avoir une belle canopée uniforme. En effet, en pinçant régulièrement vos plantes, durant la croissance et en début de floraison, vous obtiendrez  des plantes de hauteur homogène. Ce qui facilitera la culture et augmentera la production finale. Pincer du bout des ongles (propres !!) dès qu’apparaissent des bourgeons à l’aisselle de la tige principale et ce, tout au long de la période de culture. Ne laisser sur la tige que les feuilles principales et les bourgeons en formation. En outre, pincez les tiges latérales qui naissent à l’aisselle de la tige. Seule la tige principale doit être conservée et ce tout au long de la croissance.

Tronc éclaté après un pinçage intensif…

N’épuisez pas votre plante à la tâche (le pincement fatigue), ne soyez pas violent. Et surtout ne jamais arroser le feuillage après cette opération ! Histoire d’éviter un grand nombre de maladie…

Tags : apexculturegrowMarijuanaplantationtaille
Mist_eGreen

The author Mist_eGreen

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis