légalisation

L’Australie souhaite décriminaliser le cannabis et l’ecstasy

Des officiels australiens veulent décriminaliser le cannabis et l’ecstasy

Les responsables australiens parlent de la dé-criminalisation des drogues. Un certain nombre d’officiers de police actuels et anciens, des politiciens, des praticiens du droit et des militants manifestent leurs inquiétudes au sujet de l’approche difficile de l’Australie en matière d’usage et de possession de drogue. La violence liée aux drogues et les taux d’incarcération pour les infractions liées à la drogue dans le pays augmentent. L’ancien chef de la police fédérale australienne, Mick Palmer a vu les effets de la criminalisation des drogues depuis plus de 50 ans. Aujourd’hui, il cherche maintenant à inverser les politiques en matière de drogues qui ne fonctionnent tout simplement pas. Et dans un premier temps, que l’Australie décriminalise le cannabis et l’ecstasy

La table ronde

Dans un rapport issu d’une table ronde en 2015, mené à l’Université de Sydney. Les membres de l’autorité australienne, les défenseurs et les chercheurs ont proposé des changements rapides. Ceux ci traiteraient l’usage de drogue comme problème de santé plutôt que criminel.

Les défenseurs envisagent d’autres pays comme le Brésil, le Portugal, le Mexique, la Colombie, ainsi que 11 États au sein des États-Unis, comme exemples de réforme réussie en matière de drogue. Le rapport vise également à séparer le trafic de drogue à grande échelle et la possession personnelle. Toutefois, notant que les pénalités pour le trafic continueraient à préserver leur sévérité alors que la simple possession et l’utilisation ne le seraient pas.

Mick Palmer dit dans le rapport,

Je crois que je sais assez pour être sûr que ce que nous avons maintenant est inefficace et même contre-productif pour les objectifs de minimisation des méfaits de la politique nationale australienne en matière de drogues illicites.

En tant que responsable de l’AFP, Palmer a passé des années à embaucher des toxicomanes.

Nous avons bloqué les utilisateurs de drogues depuis que j’ai rejoint la police dans les années 60. Le niveau de la demande n’a jamais changé depuis que j’ai participé au processus depuis plus de 50 ans. Nous avons marginalisé et criminalisé les personnes qui consomment de la drogue. Des personnes, qui ne font aucun autre crime. Continuer à diaboliser ces gens est stupide, il me semble.

Présentation d’un « marché blanc »

Selon la Commission australienne du crime, 80 000 arrestations pour possession de drogue, sont effectuées chaque année. Les partisans de la dépénalisation demandent un «marché blanc» qui légalise, réglemente et taxe les ventes de drogues principalement pour la marijuana et l’ecstasy.

Cependant, le consensus est que certaines drogues comme l’héroïne pure et la cocaïne «ne devraient jamais et ne seraient jamais soumis à réglementation et une disponibilité», indique le rapport. Ce «marché blanc» chercherait également à construire des centres de consommation de drogue supervisés. Ceci afin d’élargir les traitements de substitution aux opioïdes. Chacune de ces mesures a entraîné des diminutions significatives du préjudice causé par les drogues.

L’ancien Premier ministre de Victoria (Australie), Jeff Kennett a également exprimé sa frustration face aux politiques antidopage, jugées inefficaces,

D’une manière anecdotique,tout semble s’aggraver. Pourtant, où les législateurs ont-ils aujourd’hui le courage d’essayer quelque chose de différent qui pourrait, en quelque sorte, entraîner un changement de direction dans ce domaine particulier  ?

Kennett était autrefois un conservateur à tête dure qui n’était pas en faveur de la décriminalisation. Cependant, il dit qu’ « … arriver à reconnaître que ce que nous faisons n’est tout simplement pas assez bon ».

Tags : AustralieCannabisdrogueecstasyÉtudelegalisationpolitiqueprohibition
weedmaster

The author weedmaster

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis