Une nouvelle étude suggère que les psychédéliques peuvent réduire la dépendance aux opioïdes

Aux États-Unis (et en France), suffisamment d’opioïdes sont prescrits pour chaque adulte et très facilement. Les analgésiques opioïdes ou autres opiacés peuvent présenter certains effets secondaires très graves, dont  une forte dépendance. On estime qu’un total de 26,4 millions à 30 millions de personnes dans le monde souffrent de dépendance aggravée aux opioïdes. Or, une étude suggère une nouvelle approche radicale de la dépendance aux opioïdes: la thérapie psychédélique.

La thérapie psychédélique

De toutes les plantes psychédéliques et champignons, il est sûr de dire que le cannabis est la plus douce… La recherche a démontré que le cannabis a toutefois de fortes propriétés anti-douleur. Le cannabis est choisit par de nombreux patients comme alternative aux analgésiques prescrits, comme les opioïdes…

Le cannabis la meilleure  alternative aux opioïdes

Mais, qu’en est-il des autres psychédéliques ? Ces substances ont été tabou pendant longtemps, beaucoup dans le milieu médical ont froncé des sourcils pendant des décennies. Mais la science vient à de retrouver une certaine indépendance sur les composés psychédéliques, avec quelques recherches récentes impressionnantes. Au cours des deux dernières années, des rapports ont révélé que l’utilisation de psychédéliques quelque temps de votre vie est associée à:

La flexion de l’esprit

Alors que l’idée qu’une substance psychédélique peut améliorer la santé mentale peut sembler un peu trop radicale pour certains. Une étude récente publiée dans le Journal of Psychopharmacology suggère que les composés de flexion de l’esprit peuvent être bénéfiques dans un autre domaine thérapeutique, la dépendance aux opioïdes (et aux opiacés).

Les champignons hallucinogènes ne sont pas si « toxiques »

L’étude a révélé que la consommation de diéthylamide d’acide lysergique (LSD) ou la psilocybine, la substance active dans les champignons magiques, est associée à une diminution du risque d’abus d’opioïdes. L’étude affirme que la consommation de psychédélique était associée à une réduction de 27% de la dépendance aux opiacés au cours de la dernière année.

L’abus d’opioïdes est une catastrophe pour la psyché (et le corps)

En outre, les substances ont également été associées à une énorme réduction de 40% de la dépendance aux opioïdes. Cette recherche est appuyée par une étude antérieure portant sur une substance différente, l’alcool…

Une seule dose de LSD contre l’alcool

En 2012, une méta-analyse suggère que le LSD peut être bénéfique pour les personnes souffrant de forte dépendance à l’alcool. L’étude a porté sur six études au total, auxquelles ont participé 536 participants. La partie la plus intéressante? Une seule dose de LSD était associée à une diminution de l’abus d’alcool.

La thérapie psychédélique proche des effets d’une NDE (Near Dead Expérience)

Alors que la plante de cannabis est souvent vanté comme une alternative plus sûre aux opioïdes, ces drogues psychédéliques semblent s’attaquer à la dépendance d’une manière différente. Le cannabis a des effets directs contre la douleur et peut améliorer l’humeur et la qualité de vie globale. Les psychédéliques comme le LSD et les champignons magiques, d’autre part, provoquent des fortes expériences euphoriques et spirituelles.

La thérapie psychédélique est-elle sûre ?

La thérapie psychédélique ou la « Flexion de l’esprit » contrôlé…

Malheureusement, la sécurité des psychédéliques est un peu discutable. D’une part, il n’y a aucun moyen d’être sûr  à 100% de la qualité du psychédélique hors d’une clinique… Même si il existe une recherche croissante sur la thérapie libre au psychédélique qui est assez prometteuse. Cependant, les produits donnés aux patients dans les essais sont très loin de ce qui est vendu couramment dans la rue. Les matériaux utilisés dans une clinique, sont de qualité pharmaceutique.

La qualité du LSD est primordial…

Jusqu’à présent, des essais cliniques récents sur la psilocybine ont été jugés efficaces et bien tolérés dans le traitement de l’anxiété et de la dépression associés à un diagnostic de cancer. D’autres essais d’un médicament commun au MDMA, se sont avérés efficaces contre contre les symptômes de stress post-traumatique.

En outre, les essais ont jusqu’à présent été conduits dans un environnement très confortable, sûr et détendu avec des professionnels de confiance à portée de main. Sans aide professionnelle, les consommateurs peuvent faire face à certains risques hors du commun, lors de l’expérimentation de ces substances illicites…

Tags : alcoolCancercannabis médicalcannabis thérapeutiquedépressionÉtudeLSDMDMAopiacésopioïdessciencethérapie psychédéliquetraitement
emnl

The author emnl

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis