Medical

Aphrodisiaque à petites doses

Une nouvelle étude confirme que le cannabis est un aphrodisiaque

La marijuana à petites doses peut être un aphrodisiaque miraculeux

Des chercheurs italiens et tchèques se sont plongés sur le potentiel aphrodisiaque de l’herbe. La recherche comprend des essais pré-cliniques et des études utilisant des sujets humains. Les premiers résultats semblent très prometteurs. Hors, de nombreux patients préfèrent la marijuana à la prescription de médicaments contre la douleur, ou autres opioïdes. De ce fait, la plante pourrait acquérir un autre marché pharmaceutique, celui de la santé sexuelle. Le cannabis pourrait devenir le « viagra » naturel, très attendu par tous et notamment par la gente féminine.  Mais pourquoi à petites doses uniquement ?

Effets aphrodisiaques

Selon une nouvelle étude publiée dans la revue Pharmacological Research, le Viagra pourrait avoir comme concurrent le cannabis. Des chercheurs de l’Université de Catane en Italie, de l’Université Charles et de l’Université Masaryk en République tchèque ont effectué un examen des données pré-cliniques et humaines disponibles sur le cannabis et la fonction sexuelle. La moitié de tous les participants de l’étude ont estimé que l’herbe avait des «effets aphrodisiaques».

«mise en valeur dans le plaisir et la satisfaction»…

Parmi ceux qui ont consommé l’herbe, 70% ont connu une certaine forme de «mise en valeur dans le plaisir et la satisfaction». Ces statistiques proviennent du travail d’Erich Goode, ancien professeur de sociologie à l’Université Stony Brook et sont inclues dans l’étude en question.

Recherches ultérieures

Des recherches ultérieures confirment les conclusions de Goode. En 1983, une étude publiée dans le Journal of Sex Research a révélé qu’environ la moitié de tous les participants ont déclaré ressentir un désir sexuel accru pour un partenaire qu’ils connaissaient. Les participants testés étaient principalement des étudiants hétérosexuels et sexuellement actifs. Le cannabis semble être quelque chose qui peut être apprécié par les deux sexes biologiques. Selon l’examen, les hommes et les femmes ont déclaré des quantités égales de succès avec l’herbe. Alors que les aphrodisiaques pharmaceutiques ont le plus de succès chez les hommes.

Du cannabis pour traiter l’impuissance chez les hommes

Cela a conduit les auteurs de l’examen à conclure que les thérapies à base de cannabinoïdes peuvent être utiles dans le traitement de la dysfonction sexuelle. Les mêmes données ont été enregistrées pour la première fois au milieu des années 1800, lorsque l’Irlandais Sir William O’Shaughnesy a rapporté :

« [Cannabis] est le plus fascinant dans ses effets, produisant le bonheur extatique, une persuasion de haut rang, une sensation de vol, l’appétit vorace et intense désir aphrodisiaque. »

D’autres recherches précoces ont indiqué que les préparations à base de cannabis étaient souvent utilisées pour traiter l’impuissance chez les hommes, ainsi que les troubles intestinaux et la toux.

Le « De Materia Medica » nous décrivait déjà les propriétés aphrodisiaques du chanvre

Mais à petites doses

Malheureusement, les qualités aphrodisiaques du cannabis semblent ne se produire que dans des doses faibles et modérées. À doses élevées, la plante peut avoir un effet contraire. Ceci étant, la fréquence d’utilisation des fumeurs est donc importante.

Une différence de taille…

Si vous fumez plus de 50 joints sur 6 mois, l’effet sera bénéfique. Mais si on fume régulièrement, par semaine, par jour ceci causera une diminution dramatique de la libido… Une recherche sur les rongeurs dans les années 1980 a révélé que le THC psychoactif semblait provoquer un pic immédiat de la testostérone, suivi d’une chute… La testostérone est une hormone clé qui est bénéfique à la libido masculine, et féminine….

Alors une forte petite dose ?

L’étude de 2016 a également cité des recherches expliquant que la posologie est un facteur important pour les qualités stimulantes du cannabis. Dans une étude de 1974, on a établi qu’un joint été sexuellement bénéfique, tandis que les doses plus élevées empêchent la performance au lit. Nous ne savons pas exactement quel rôle joue le cannabis dans le mécanisme sexuel, la libido.  Mais on sait que celui ci est régit par des systèmes complexes psychologiques, neurologiques et endocrinologiques. Mais aussi, par le système endocannabinoide et celui ci favorise la reproduction, la qualité de fécondation

Fin du viagra ?

Si le cannabis rejoint le ginseng, la racine de maca et le yohimbe dans la catégorie des aphrodisiaques éprouvés, il pourrait considérablement perturber le marché de la drogue pharmaceutique.

Pour ses 11 ans, Viagra a distribué des côtillons à ses équipes commerciales…

Le viagra prescrit pour le dysfonctionnement érectile, représente un marché de plusieurs milliards de dollars. Ce serait une bonne nouvelle aussi pour les femmes, qui ont été largement ignorées dans le domaine de la dysfonction sexuelle. Outre, qu’une petite pilule rose  a reçu l’approbation de la Food and Drug Administration en 2015…

Les femmes plus sensibles aux effets de l’herbe ?

Cependant, certains prétendent que les femmes sont plus sensibles aux effets de l’herbe.  Quoiqu’il en soit le coûteux Viagra (qu’il soit bleu ou rose) pourrait s’effacer face à un nouveau concurrent, et celui ci naturel. Le Cannabis peut être un aphrodisiaque efficace que ce soit pour les hommes et les femmes, mais à forte dose il procédera à l’inverse et tout aussi positivement.

Tags : cannabis thérapeutiqueÉtuderecherchetraitement
Mist_eGreen

The author Mist_eGreen