Le cannabis & votre métabolisme
Medical

Le cannabis & votre métabolisme

Avantages de la marijuana sur votre métabolisme

Le consommateur de cannabis régulier favorise plus son métabolisme

Une des principales causes de maladie et de décès dans notre pays est la carence nutritionnelle. Nous savons tous qu’un manque de nourriture nous fait sentir faible et fatigué. Ce qui signifie une perte d’endurance et de perte d’énergie à court terme.  Quoi qu’il en soit, un cultivateur de cannabis fait en sorte d’obtenir la matière la plus sûre, exempte de toxine et de pesticides. Et apparemment il ferait de même avec son propre régime alimentaire personnel. C’est ce que nous prouve une nouvelle étude. Ainsi, le consommateur moyen de cannabis fait des choix de repas plus sains que ceux qui n’utilisent pas de marijuana. Pour notre part , cette nouvelle recherche soulève quelques questions intéressantes sur le cannabis, le métabolisme et la graisse corporelle.

L’imagerie de la folie

Un rapport publié en décembre dans America’s healthiest states; indique que des états comme la Californie, le Colorado, Hawaï et Washington sont classés dans le top 15 des états les plus. Avec 10 des 15 qui appliquent également des soins médicaux à base de cannabis. Il a également été étudié par le National Institutes of Health, pour démontrer que les consommateurs de cannabis consomment 600 calories par jour de plus qu’un non fumeur.

More « munchies », so « munchies »

Cette étude, a essayé de favoriser l’imagerie de la folie, que nous sommes tous des gros « stoners » paresseux avec des soucis alimentaire. Mais voilà, pour un fumeur de cannabis ces calories supplémentaires ne se transforment pas nécessairement en graisse. Une nouvelle recherche soulève quelques questions intéressantes sur le cannabis, le métabolisme et la graisse corporelle.

La tribu Aka

Les chercheurs de Washington State University ont examiné si les gens éloignés de l’influence des médias occidentaux pourraient en venir au cannabis. Précisément pour l’automédication contre les parasites intestinaux. Ils se sont installés avec la tribu Aka, dont l’histoire culturelle remonte à quelque 2 800 ans. Ces chasseurs-cueilleurs vivent en profondeur dans la forêt tropicale du Congo, et sont connus pour fumer du cannabis à des fins thérapeutiques. Les résultats montrent que délibérément le fumer de la marijuana, favorise la guérison contre les mêmes des vers. Plus précisément, l’étude démontre la raison pour laquelle le cannabis faisait parti de l’alimentation de la tribu.

La tribu Aka

Les humains ont longtemps cherché de la nourriture à partir de la gratitude de notre terre et ont trouvé des protéines, des glucides et des sucres en assez grande quantité pour soutenir et agrandir la race humaine.  Ainsi, même en remontant à nos jours comme chasseur-cueilleur, les humains ont inclus le cannabis comme partie de leur régime. À mesure que le cannabis s’intègre davantage dans la culture traditionnelle, de plus en plus de gens sont sensibilisés aux nombreux avantages du THC, du CBD et d’autres cannabinoïdes.

La fonction métabolique

Non seulement la consommation de cannabis réduit la résistance à l’insuline, mais elle améliore également l’insuline à jeun et facilite la fonction métabolique. Associé aux effets calmants des cannabinoïdes à la fois végétaux et humains, le cannabis et votre alimentation semblent aller de pair. Enfin si vous cherchez à améliorer votre santé physique et votre bien-être général.

Le métabolisme est le processus par lequel votre corps convertit ce que vous mangez et buvez en énergie. Au cours de ce processus biochimique complexe, les calories des aliments et des boissons sont combinées avec de l’oxygène. Justement pour libérer l’énergie dont votre corps a besoin pour fonctionner. L’insuline est une hormone fabriquée par le pancréas qui permet à votre corps d’utiliser du sucre (glucose) à partir de glucides dans les aliments que vous mangez pour l’énergie ou pour stocker le glucose pour une utilisation future. Au final, l’insuline contribue à maintenir votre niveau de sucre dans le sang d’être trop élevé ou trop faible.

Mc Donald, la course aux graisses saturées…

Si vous consommez un repas qui font augmenter la glycémie rapidement, la sécrétion d’insuline dépasse souvent pour compenser et l’excès est stocké sous forme de graisse… Idem si le glucose inutilisé reste dans vos cellules, vous gagnerez du poids. Quand on ne manipule pas correctement l’insuline, en général on prend du poids, c’est le syndrome métabolique.

L’évolution du poids de la population suite à ce changement d’alimentation

Le cannabis régule l’insuline

En 2013, une étude publiée dans l’American Journal of Medicine a révélé que les consommateurs réguliers de cannabis ont des niveaux d’insuline à jeun (insuline dans votre corps avant de manger) de 16% inférieurs à ceux des non-consommateurs. L’étude a également révélé que les consommateurs de cannabis avaient des niveaux de résistance à l’insuline inférieurs de 17% et des circonférences de taille moyenne inférieures. Ainsi, les chercheurs ont conclu qu’il existait des liens significatifs entre l’usage du cannabis et la ligne des consommateurs de cannabis. Bref, un fumeur de marijuana, a des tailles inférieures à 1,5 pouces de moins que les non-utilisateurs de cannabis.

« La conclusion la plus importante est que les utilisateurs actuels de la marijuana semblaient avoir un meilleur métabolisme des glucides que les non-utilisateurs », a déclaré à Time Magazine Murray Mittleman, professeur agrégé de médecine à la Harvard Medical School et l’auteur principal de l’étude. « Leur taux d’insuline à jeun était plus faible, et ils semblaient moins résistants à l’insuline produite par leur corps pour maintenir un taux normal de sucre dans le sang. »

Les surfeurs de Californie et d’Hawaï connus pour leur régime « cannabique »

Le cannabis lutte contre le syndrome métabolique

Dans la recherche publiée par des scientifiques de l’Université de Miami qui a rapporté les utilisateurs réguliers de cannabis étaient 54% moins susceptibles de souffrir de syndrome métabolique que leurs homologues non-utilisant. Selon la clinique Mayo, syndrome métabolique est un terme pour une série de problèmes de santé co-occurrents. Les conditions sont les suivantes :

Syndrome métabolique
  • Hypertension
  • Une glycémie élevée
  • Excès de graisse corporelle autour de la taille et du ventre
  • Taux de cholestérol anormaux

Lorsque ces facteurs se produisent tous ensemble, ils augmentent considérablement certains accidents. Dont la probabilité de développer un accident vasculaire cérébral, le diabète et les maladies cardiaques. L’étude de l’Université de Miami a examiné les données de près de 8 500 individus par le biais des enquêtes nationales sur la santé et la nutrition. Les participants étaient âgés de 20 à 59 ans. Ils ont trouvé des utilisateurs de cannabis en moyenne:

Les Rastafari connus aussi pour leur bonne santé Métabolique !
  • Ont des niveaux inférieurs de sucre dans le sang
  • Moins de risque de développer un diabète de type 2
  • Moins de graisse abdominale
  • Risque réduit de maladie cardiaque
  • Niveaux inférieurs de mauvais cholestérol.

Apport en eau est nécessaire

En conjonction avec l’utilisation du cannabis, l’eau est cruciale et aide les nutriments à travers votre corps. Toutefois, pour tous les fumeurs de cannabis, une augmentation de l’apport en eau est nécessaire. Car fumer ou manger du cannabis peut conduire à la déshydratation.

Même une légère déshydratation ralentira son métabolisme jusqu’à 40%. Un verre d’eau coupe les souffrances de la faim pour presque 100% des personnes à la diète. Mais, le manque d’eau est le déclencheur n ° 1 de la fatigue diurne. Le meilleur conseil étant que vous gardez une bouteille d’eau prêt de vous, toute la journée.

Conclusion

Lorsque vous mangez, fumez, vapotez votre cannabis, vous consommez quelques composés qui stimulent votre métabolisme et qui vous donnent faim (THC). Mais, vous consommez également d’autres cannabinoïdes (CBD) qui aident directement à atténuer cette faim ininterrompue ( le phénomène connu sous le nom «les munchies»). En effet lorsque vous consommez la plante de cannabis , vous prenez deux substances qui se contredisent largement.

« munchies » mais au cannabis ^^ (glaces à la marijuana)

De surcroît, le THC augmente l’appétit en se liant aux récepteurs cellulaires CB1 dans votre cerveau. Mais, en même temps, le CBD indique à ces récepteurs cellulaires de se désactiver. En toute évidence, la marijuana est un traitement pour ceux qui souffrent de divers troubles métaboliques. Faites tourner !

Tags : cannabis médicaldiabèteÉtuderecherche
emnl

The author emnl

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis