Medical

L’herbe pendant la grossesse

 Une nouvelle étude sur la grossesse & le cannabis

Une nouvelle étude publiée la semaine dernière montre que l’usage du cannabis augmente chez les femmes enceintes. Ces nouveaux chiffres inquiètent les professionnels de la santé. Même si les États ayant des politiques médicales en matière de cannabis, ne suggèrent pas l’interdiction de l’herbe pendant la grossesse, ni même pendant l’allaitement. Alors que de nombreux participants à l’étude sont sous auto-médication, les fonctionnaires pensent qu’il est important pour les médecins qu’ils interviennent si l’utilisation est détectée. Il va de ce fait, d’indiquer aux femmes, que les effets secondaires possibles soient positifs ^^

L’usage du cannabis augmente chez la femme enceinte

Toute femme qui a connu les joies de la grossesse comprend que le processus n’est pas toujours joyeux. Les nausées, l’insomnie et l’aversion alimentaire sont tous des effets secondaires de la croissance d’un bébé en bonne santé. Beaucoup de femmes se sont tournées vers le cannabis pour aider à soulager ces symptômes. Même dans les temps anciens. En effet, il a été documenté que de nombreuses cultures de jadis,  ont utilisé le cannabis pour aider à atténuer le stress de la grossesse. Cependant, les médecins avertissent les femmes enceintes d’arrêter son utilisation. Parce qu’elle peut entraîner un poids à la naissance faible et d’autres complications que le bébé grandit.

Le cannabis efficace contre les nausées matinales

Le journal US News a récemment publié une étude de l’American Medical Association (AMA) sur les femmes enceinte. Cette étude s’intéresse à la consommation annuelle de drogues. Bien que les résultats  affichent une utilisation accrue à 4% en 2014. Ce qui représente une augmentation de 2,4% par rapport à 2002. La hausse pourrait facilement être attribuée à une sensibilisation accrue à la sécurité de l’utilisation du cannabis. Bien que beaucoup a changé dans la voie de la légalisation du cannabis sur l’écart de 12 ans.

Moyenne de « joints » consommés au cours de premier trimestre de grossesse

Malgré le raisonnement, la Dre Nora Volkow, directrice de l‘Institut national de l’abus des drogues (NIDA), estime que l’utilisation accrue est suffisante pour susciter des inquiétudes au sujet des pratiques des femmes enceintes qui consomment du cannabis pour aider à soulager certains symptômes. Elle exhorte les médecins à dépister leurs patients et suggère que l’intervention précoce est le moyen le plus sûr d’assurer des grossesses saines…

Effets secondaires possibles

Peu d’études ont été menées sur les des bébés qui étaient exposés à la consommation de marijuana pendant leur séjour dans l’utérus. En raison du fait que le cannabis est encore inscrit comme « drogue » dans  l’annexe 1... Mais à l’échelle internationale, les études prouvent que le cannabis a très peu d’effet sur l’enfant.  Et pourtant, selon le Dr Volkow, l’utilisation du cannabis peut entraîner une faible perte de poids à la naissance. Mais aussi  l’anémie et des problèmes de mémoire, d’attention à mesure qu’ils grandissent…

La marijuana n’a pas de conséquences directes sur le nourrisson

Même si aucunes de ces allégations ne peut être justifiées, et les médecins ne sont même pas sûrs en ce qui concerne comment l’utilisation du cannabis pourrait causer une perte de poids. Quand il s’agit de femmes enceintes, de nombreux médecins manifestent une approche alarmante… Dans les 29 États et Washington D.C, où le cannabis est légal, les lois de l’État ne contienne aucune indication pour ou contre l’utilisation de cannabis médical par les femmes enceintes.

Le nombre de femmes enceintes qui consomment du cannabis, augmente.

En vérité, la raison est simple; il existe que très peu  d’informations entourant la question. Ces états ne rapportent même pas d’ avertissements ni des déclarations dissuasives contre les femmes enceintes.  A terme, jusqu’à ce que le cannabis soit reclassé (par la DEA) et que des études scientifiques soient validées, il est probable que les femmes n’auront pas de réponses. Surtout quand il s’agit des résultats possibles de l’utilisation positive du cannabis pendant la grossesse.

Le bébé n’a pas besoin de marijuana, mais d’une maman en bonne santé

Bien que le cannabis ne puisse pas nuire à la croissance du bébé, de nombreux médecins seront d’accord, il est préférable de réduire le nombre d’influences extérieures tout en portant une nouvelle vie.

Tags : cannabis médicalcannabis thérapeutique
emnl

The author emnl

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis