Medical

Les cannabinoïdes jouent un rôle protecteur contre la colite

Le cannabis protège des colites

Nouvelle étude confirmant le rôle anti-inflammatoire des cannabinoïdes

Les cannabinoïdes peuvent avoir des effets anti-inflammatoires et peuvent jouer un rôle protecteur chez les patients atteints de colite. La colite est une réaction inflammatoire dans le côlon qui est souvent une infection ou auto-immune. Cette nouvelle étude confirme que les récepteurs cannabinoïdes peuvent protéger contre la colite

La colite

Le mot colite traduit des affections parfois très variées de cette partie du tube digestif. On distingue trois parties au côlon :

  • Le côlon droit, ou ascendant, qui débute par le cæcum à la jonction iléo-cæcale.
  • Le transverse.
  • Le gauche, ou descendant, qui se termine par le rectum.
Une maquette géante d’intestin sera installée les 3 et 4 mars à Pérolles

La colite aiguë correspond à une inflammation de la muqueuse du côlon. Elle se forme dans différentes affections gastro-entérologiques comme par exemple la recto-colite ulcéro-hémorragique, la maladie de Crohn, le mégacôlon toxique, la colite due aux antibiotiques, la colite lymphocytaire etc… La colite aiguë survient également à la suite d’une infection par un virus, une bactérie, un parasite.

Les effets anti-inflammatoires & protecteurs des cannabinoïdes

Les cannabinoïdes peuvent avoir des effets anti-inflammatoires et protecteurs en cas de colite. En effet, c’est ce qu’affirme une étude publiée dans le World Journal of Gastroenterology et publiée en ligne par le National Institute of Health des États-Unis.

Selon les chercheurs, l’objectif de l’étude était d’ « Étudier l’effet anti-inflammatoire et les mécanismes possibles d’un agoniste des récepteurs cannabinoïdes (WIN55-212-2 (WIN55) (destiné à mimer les effets des cannabinoïdes naturels), chez des souris avec une colite dite « expérimentale », afin de fournir des données pour son utilisation clinique à l’avenir.

Le Win55, 215-2 mime l’effet des cannabinoïdes naturels, présent dans le cannabis

La colite expérimentale consiste à utiliser un modèle animal d’inflammation au Dextran Sodium Sulfate (DSS). Dans l’eau de boisson on rajoute du DSS, et cela provoque une inflammation du tube digestif et produit des tumeurs colorectales chez le rongeur. Le DSS est très utilisé en tant que modèle animal des atteintes inflammatoires humaines du tube digestif.

Les résultats de la recherche ont démontré que l’agoniste « améliore les changements pathologiques chez les souris induite au DSS ». La colite a diminué les niveaux plasmatiques de TNF-α et IL-6, MPO et de l’activité (suractivité) dans le côlon.

Équilibre à la réponse inflammatoire (TNF-α et IL-6)

Ces résultats confirment l’effet anti-inflammatoire et le rôle protecteur du WIN55 sur les souris. En conclusion, l’agent exerce son action au moins partiellement en inhibant le p38MAPK (se liant au récepteur CB2).  L’étude, a été menée à l’École de médecine de l’Université de Tongji à Shanghai, en Chine.

Résultats confirmés

Les résultats confirment ceux d’une étude publiée l’an dernier dans la revue ACS Medicinal Chemistry Letters. Cette étude a également révélé que l’activation des récepteurs cannabinoïdes peut protéger contre la colite. D’ailleur, un autre étude publiée le mois dernier dans le FASEB Journal a également constaté que le cannabis a des propriétés anti-inflammatoires. Ces résultats ne concernent pas la que colite. En effet, les cannabinoïdes peuvent aider à traiter une majorité d’inflammation chronique.

Tags : anti-inflammatoirecannabinoïdescannabis thérapeutiquetraitement
emnl

The author emnl

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis